Géopolitis: France, puissance et ambitions [ERIC GAILLARD  - REUTERS POOL]

France, puissance et ambitions

L'émission du 22 novembre 2020

Armement, diplomatie, économie, la France revendique une place de choix sur la scène internationale.

Invité : Alain Coldefy, amiral - ancien major général des armées

Bonus de l'émission

VU DU PASSÉ: la France et l'Otan

Le 7 mars 1966, le général de Gaulle informe son homologue américain Lyndon B. Johnson du retrait de la France du commandement intégré de l'Otan. Concrètement, les bases militaires américaines établies en France devront quitter le territoire.

Paris affiche ainsi sa volonté d'indépendance à l'égard des Etats-Unis, qui influencent alors fortement la stratégie militaire de l'Alliance Atlantique.

En avril 1966, le magazine d'actualité internationale Point recueille les réactions à ce changement de stratégie de défense.

Jean Lecanuet, président du centre démocratique, qui se présenta à l'élection présidentielle une année auparavant contre de Gaulle, critique la décision du Général. La paix, selon lui, ne peut être assurée que par la sécurité collective.

La puissance maritime, militaire et diplomatique de la France

La puissance maritime, militaire et diplomatique de la France [RTS]

Alain Coldefy: "Tous les grands États se réarment"

La France, troisième exportateur mondial d’armement

La France, troisième exportateur mondial d’armement [RTS]

Alain Coldefy: "Pour la France, il est nécessaire de vendre de l’armement"

Alain Coldefy: "Pour la France, il est nécessaire de vendre de l’armement" [RTS]

En 1966, Charles de Gaulle quitte le commandement intégré de l’OTAN

En 1966, Charles de Gaulle quitte le commandement intégré de l’OTAN [RTS]