Du bon, du beau, du bio?

Pesticides: le test

En plus de l'aspect gustatif, une dégustatrice nous a donné une
autre raison pour favoriser le bio : « Il n'y a pas de
pesticides ou d'autres produits qui peuvent nuire à la santé.
»





Pas de résidus de pesticides dans les produits bio ? Là-aussi,
nous avons voulu vérifier.




Nous avons acheté des fruits et légumes d'origine suisse et
étrangère chez quatre grands distributeurs différents, soit Migros,
Coop, Carrefour et Manor. Dans chaque enseigne, nous avons acheté
les mêmes fruits et légumes en agriculture conventionnelle et en
bio. Une carotte bio et une carotte conventionnelle, une pomme bio
et une pomme conventionnelle et ainsi de suite jusqu'à 66
échantillons, 33 bio et 33 non-bio. Nous avons ensuite préparé pour
chaque enseigne une salade de légumes et une salade de fruits bio
et non bio que nous avons déposées au laboratoire du chimiste
cantonal de Genève pour analyse. La mission : rechercher les traces
de pesticides présentes dans ces produits.




Les résultats sont édifiants. Pour les produits issus de
l'agriculture conventionnelle, on retrouve des pesticides dans tous
les plats (Voir les résultats détaillés ci contre):

Du bon, du beau, du bio? Chez Carrefour, 10 pesticides dans
la salade de fruits et 2 dans la salade de légumes.

Du bon, du beau, du bio? Chez Manor, 7 pesticides différents
dans la salade de fruits et un pesticide dans la salade de
légumes.

Du bon, du beau, du bio? Chez Migros, 3 pesticides
différents dans la salade de fruits et 3 dans la salade de
légumes.

Du bon, du beau, du bio? Chez COOP, 10 pesticides différents
pour les fruits et 4 pour les légumes.

Ces résultats n'étonnent pas vraiment Patrick Edder, adjoint au
chimiste cantonal genevois. Patrick Edder : « Je dirais même
que c'est une bonne saison. Si on avait fait ce test au printemps,
on aurait trouvé plus de pesticide. Dans nos activités, il n'est
pas rare de trouver 9 ou 10 pesticides dans un seul aliment.
»





En quantité, aucune des traces de pesticides retrouvées ne
dépassait les normes par produit, mais, tout de même, trouver
autant de pesticides différents dans d'honnêtes salades de fruits
et de légumes, ça plombe un peu le repas. « C'est un peu le
problème actuel. On utilise un certain nombre de produits actifs
pour chaque culture. Comme notre alimentation doit être la plus
variée possible, on a une exposition aux pesticides plus importante
qu'on veut le croire. »
Avec quelles conséquences à long terme
? « Aujourd'hui, il n'y a pas d'évidence claire qu'il existe un
gros problème de ce côté. Les traces sont infimes. Mais il faudrait
appliquer le principe de précaution : on connaît très mal les
effets à très long terme ou l'effet des interactions entre
produits. »

Pesticides dans l'agriculture bio

Du bon, du beau, du bio?

Pour les produits issus de l'agriculture
biologique, les résultats sont, par contre, excellents. Sur les 33
produits testés, 32 ne contenaient aucune trace de pesticides.
Patrick Edder: « Ces résultats correspondent à ce qui ressort
de nos activités de contrôle. La très grande majorité des produits
bio ne renferme pas de pesticides [...]. Il y a très clairement eu
une amélioration au cours du temps. Au début des labels, on avait
très fréquemment des traces de pesticides [...]. Aujourd'hui, cela
reste exceptionnel ».





Toutefois, une nectarine bio espagnole achetée à la COOP était
contaminée par deux pesticides. Quant aux causes de la
contamination de cette nectarine, selon Patrick Edder, elles ne
proviennent pas nécessairement du fait que le producteur a triché.
Il peut s'agir d'une contamination accidentelle, à la production ou
pendant la récolte, mais aussi durant le transport ou le stockage
des fruits avant l'achat.




Au final, tout de même, le résultat du bio est excellent : seul 1
produit sur 33 était contaminé par des pesticides. Un résultat tout
à fait conforme à ceux des contrôles réguliers effectués par les
chimistes cantonaux.