Trouver raquette à son pied. [RTS]

Trouver raquette à son pied

L'émission du 8 février 2022

Les Suisses sont toujours plus nombreux à se balader dans la neige raquettes aux pieds, une tendance dopée par la crise du Coronavirus. De leur côté, les stations développent une offre toujours plus riche pour ces promeneurs. Une offre qui s’inscrit dans une stratégie de fond : diversifier les sports d’hiver et encourager un tourisme plus doux. Alors comment choisir le bon modèle de raquettes ? Comment trouver des sentiers adaptés à chacun ? ABE vous emmène à la montagne pour faire le plein d’infos pratiques.

De la dioxine dans les jardins de Suisse romande

Durant l’année 2021, des sols pollués à la dioxine ont été découverts par hasard dans le sillage d’un projet immobilier à Lausanne. La coupable présumée est très vite identifiée : il s’agit d’une ancienne usine d’incinération des déchets située sur les hauteurs de la ville. Selon leur lieu de domicile, les habitants de la région ont été par conséquent invités à réduire la consommation de certains aliments qui proviennent de leurs jardins, comme les œufs et les cucurbitacées, voire carrément à y renoncer.
À la suite de cette découverte, ABE et On en parle ont lancé un appel à témoins et fait analyser des courges et des œufs en provenance de 19 jardins d’habitants de Suisse romande. Résultat : 5 échantillons se sont révélés problématiques. Une équipe d’ABE est allée à la rencontre des deux familles vaudoises qui doivent renoncer aux œufs de leurs poules en raison d’une trop forte présence de dioxine. Leurs témoignages dans cette émission.
Que répondre aux Vaudois qui s’inquiètent de la qualité de leurs jardins ? Un des échantillons problématiques se trouve d’ailleurs en dehors de la zone des recommandations sanitaires. Avez-vous sous-estimé l’ampleur de la contamination ? Et pourquoi le canton de Vaud a- t-il tant tardé à rechercher des restes de dioxine dans les sols à proximité des anciennes usines de traitement des déchets ? D’autre part, assainir les sols du canton va coûter cher. Le contribuable vaudois devra-t-il passer à la caisse ? Linda Bourget en parle avec Cornelis Neet, directeur général de l’environnement du canton de Vaud.

De la dioxine dans les jardins de Suisse romande [RTS]

Dioxine dans les sols de Suisse romande: résultats des analyses

Suite à la découverte de sols contaminés à la dioxine dans des terrains lausannois en 2021, ABE et On en parle ont fait analyser des courges et des oeufs en provenance de 19 jardins de Suisse romande. Résultat: 5 échantillons se sont révélés problématiques.

A noter :
Sur les 54 personnes qui ont répondu à notre appel, nous en avons retenu 19 dont le jardin se trouvait à proximité d'anciennes usines d'incinération des ordures ménagères construites dans les années 70. En effet, les usines plus récentes ne sont plus censées émettre de dioxine car elles traitent les rejets de fumée.
 

Voici les résultats des analyses:
 

Le boom de la raquette à neige

La pratique de la raquette à neige se développe depuis 10 ans, mais la demande a été boostée au moment de la crise sanitaire. A tel point que l’année passée de nombreux magasins se sont retrouvés en rupture de stock. Cette année, la demande reste exceptionnellement haute. ABE a rencontré une adepte des sorties en raquettes, qui a découvert cette activité au moment de la pandémie.
Posséder le bon matériel pour pratiquer les raquettes, c’est important. Quels matériaux privilégier ? De quels types de crampons avez-vous besoin ? Quelques conseils pratiques avec un expert et un cobaye.
Comment choisir le bon itinéraire lorsqu’on débute dans la pratique de la raquette ? Quel dénivelé conseillez-vous aux débutants ? Et à quoi faut-il être attentifs si on se lance hors des sentiers balisés ? Linda Bourget en parle avec Sylvie Peter, accompagnatrice en montagne.
Le leader mondial de la raquette à neige est français. L’entreprise TSL est située à quelques km de la frontière suisse et fabrique quelques 300'000 paires de raquettes par an. Reportage.
À l’origine, les habitants des régions enneigées utilisaient surtout la raquette pour faciliter leurs déplacements lors des activités de la vie courante. Aujourd’hui, pratiquer la raquette à neige est devenu un loisir et un sport. Les stations l’ont bien compris, et elles sont de plus en plus nombreuses à proposer à leur clientèle des alternatives au ski de piste, en créant entre autres des sentiers raquettes.
Pratiquer les randonnées en raquettes comble une envie de se rapprocher de la nature. Pourtant le risque est bien réel de piétiner le territoire d’animaux sauvages. Alors comment savoir si on est en train d’empiéter sur leur lieu de vie ? Quel est le risque pour ces animaux ? Quels sont les cantons qui sont les plus actifs au niveau de la sensibilisation du public sur ce sujet ? Linda Bourget en parle avec Sarah Pearson Perret, secrétaire romande de Pronatura.

Le boom de la raquette à neige [RTS]