Facture médicale : cherchez l’erreur ! [RTS]

Facture médicale: cherchez l’erreur !

L'émission du 22 septembre 2020

Chaque année en Suisse plus de cent millions de factures médicales sont émises par les médecins, thérapeutes et hôpitaux. Des factures souvent illisibles et incompréhensibles pour nous les patients. Plus grave encore, elles contiennent parfois des erreurs. Surfacturation ou fraude ? ABE a recueilli quelques témoignages édifiants et a suivi le parcours d’une facture. L’erreur est peut-être humaine, mais elle coûte cher à notre système de santé.

Vérifiez vos factures médicales

Le montant des factures médicales facturées chaque année en Suisse se monte à 40 milliards de francs. Les prestations sont remboursées de deux manières. Le « tiers garant » suppose que l’assuré paie la facture et se fait rembourser le montant par son assurance. Dans le cas du « tiers payant », c’est l’assurance qui paie la facture ou qui facture l’assuré si le montant de sa franchise n’a pas encore été atteint. Beaucoup de Suisses paient ainsi un pourcentage élevé de leurs factures médicales directement de leur poche.
Santésuisse, faîtière des assurances maladie, estime que 5% des factures médicales contiennent des erreurs. Cela peut concerner des surfacturations, des doublons ou des interprétations erronées du système tarifaire. ABE a recueilli le témoignage d’un téléspectateur qui a dû se battre contre une facture d’hôpital injustifiée. Ce n’est qu’un exemple parmi d’autres. Les cabinets médicaux, les hôpitaux et les caisses maladie effectuent régulièrement des contrôles. Ces vérifications permettent d’économiser trois milliards de francs par année.
Les factures peuvent être difficiles à décrypter en raison de leur complexité mais, en tant que patient, vous pouvez procéder vous-même à certaines vérifications. ABE a répertorié un certain nombre de sites qui vous y aideront.
Dans notre pays, le TARMED, abréviation de « tarif médical » est la méthode utilisée pour la facturation des soins ambulatoires effectués tant en cabinet médical qu’à l’hôpital. Mais ce système, qui participe à l’opacité des factures médicales, est-il le meilleur pour le système de santé suisse ? Linda Bourget a posé la question à Monique Lehky Hagen, présidente de la Société médicale du Valais.
La facture dont on connaît tous le montant, c’est celle de notre prime d’assurance maladie. Le 22 septembre, la Confédération a annoncé une hausse moyenne de 0,5% des primes pour 2021. Une augmentation considérée comme faible par rapport aux années précédentes. Pour en parler, Linda Bourget est allée rencontrer Philippe Eggimann, président de la Société médicale de la Suisse romande.

Vérifiez vos factures médicales [RTS]

Zapping conso

Une nouvelle rubrique proposée par Viviane Gabriel qui décortique des sujets d’actualité qui touchent les consommateurs.
Cette semaine :
• Les vélos cargo pour transporter des enfants qui ont la cote actuellement sont-ils vraiment conformes ?
• TikTok, le réseau social chouchou de ados qui peut coûter cher aux parents.
• Ikea dans la tourmente en raison de lacunes supposées dans la déclaration d’origine du bois de ses meubles.

Applis pour la cueillette de champignons : sont-elles fiables ?

Partir à la cueillette des champignons à l’aide de son téléphone portable c’est très tendance actuellement. Une kyrielle d’applications proposent de vous aider à identifier les spécimens que vous trouvez. Le principe est simple : on prend le champignon en photo et l’application détermine de quelle espèce il s’agit. Mais selon le test de Kassensturz, ces applications sont peu fiables et peinent à identifier les champignons toxiques. Les conseils de Jean-Joseph Gilgen, contrôleur de champignons.

Test: les applis pour la cueillette de champignons

L'émission Kassensturz a testé 5 applications qui permettent aux cueilleurs de champignons d'identifier les spécimens. Les résultats ne sont pas bons !

Echelle:
6–5.5 très bon / 4.8–5.4 Bon / 4–4.7 Suffisant / 2.5–3.9 Insuffisant / 1–2.5 Mauvais

Voici les résultats de ces tests:
Applis pour la cueillette de champignons : sont-elles fiables ? [RTS]