ABE : contrefaçons, une vraie industrie ! [RTS/Capture écran]

Contrefaçons, une vraie industrie!

L'émission du 18 septembre 2018

Aujourd’hui, tout est copié et grâce à Internet le faux est devenu une industrie mondialisée. Elle génère des flux financiers énormes et cause de lourdes pertes aux économies nationales. Comment ne pas se faire piéger ? Jusqu’où va la responsabilité de celui qui achète une contrefaçon ? ABE a enquêté en Suisse et jusqu’en Chine.

Le faux se cache dans les détails

Dans un monde où la contrefaçon est devenue une industrie qui touche tous les secteurs, il est parfois difficile de distinguer le faux du vrai. Comment détecter les sites qui commercialisent du faux et quels sont les risques ? Que faire avec un objet commandé ? Rencontre avec la secrétaire générale de la plateforme suisse de lutte contre la contrefaçon « Stop à la piraterie ».

Les contrefaçons chinoises

La Chine est la plaque tournante de la contrefaçon dans le monde. Plus de 80% des copies que l’on trouve sur la planète en proviennent. Ces copies de produits de luxe plus ou moins bien imités sont commercialisées ouvertement dans les centres des grandes villes chinoises. Redoutant un manque à gagner conséquent, les marques font appel à des entreprises spécialisées dans la détection des faux.

Les contrefaçons chinoises [RTS]

Entretien avec Sophie Lagrange

Que risque-t-on si l’on rapporte de voyage un produit contrefait ou si on le commande sur Internet ? Quel est le rôle de l’association suisse « Stop à la piraterie » ? La journaliste évoque également les problèmes générés par la vente en ligne de contrefaçons de médicaments, notamment dans les pays en voie de développement.

Entretien avec Sophie Lagrange [RTS]

Médicaments achetés sur Internet : attention danger !

On trouve sur Internet beaucoup de pharmacies en ligne qui proposent toutes sortes de médicaments sans forcément exiger d’ordonnance : stimulants érectiles, somnifères, tranquillisants, antibiotiques. Qu’il s’agisse de pures contrefaçons, d’imitations ou de médicaments falsifiés, ces pilules présentent des risques pour la santé. Ils peuvent être surdosés ou sous-dosés en principes actifs ou contenir des substances toxiques. ABE s’est rendu chez Swissmedic à Berne où tous les médicaments saisis par les douanes sont acheminés et les cas analysés.

En plus...

En bonus, la suite de l'entretien avec Nicolas Fotinos

Il existe des sites de pharmacie en ligne suisses, comment savoir s'il s'agit de sites officiels ?



La lutte sur Internet

En Suisse, la Fédération Horlogère a mis sur pied il y a quelques années une cellule de lutte contre la vente de contrefaçons en ligne. Elle a développé un logiciel qui scanne en permanence les sites susceptibles de commercialiser des fausses montres et intervient automatiquement auprès des hébergeurs. La Fédération Horlogère enseigne aussi régulièrement aux douaniers suisses et étrangers comment reconnaître des contrefaçons.

La lutte sur Internet [RTS]

De nouveaux moyens pour lutter contre les contrefaçons

L’entreprise ScanTrust a mis au point un procédé efficace pour détecter aisément une contrefaçon : un « code QR » infalsifiable même avec un scan de haute qualité. Tout consommateur muni de l’application ScanTrust peut ainsi détecter rapidement si un produit est authentique ou s’il y a risque de contrefaçon. Grâce à son coût minime, il peut être utilisé pour les produits de grande consommation. Ce code est déjà utilisé par plusieurs fabricants de produits divers.

De nouveaux moyens pour lutter contre les contrefaçons [RTS]

Protections juridiques : vraiment indépendantes ?

Le nombre de protections juridiques a singulièrement augmenté ces dernières années, et la grande majorité sont des filiales, le plus souvent d’une assurance ou d’un groupe d’assurances. Et lorsque vous attendez de votre protection qu’elle vous défende, et que la société avec laquelle vous êtes en litige est la maison-mère de votre protection juridique, il y a de quoi se poser des questions! Le témoignage d’une téléspectatrice valaisanne.

Entretien avec Vincent Brulhart, Avocat, professeur UNIL et UNIGE

Cette téléspectatrice aurait-elle eu le droit de résilier le contrat qui la lie à sa protection juridique en sachant que celle-ci a été rachetée après coup par autre compagnie d’assurance et qu’elle s’apprête même à fusionner avec une autre protection juridique de cette même compagnie ?

Est-ce que cette histoire illustre un exemple de conflit d’intérêt ? Est-ce qu’on peut vraiment être sûr de l’indépendance de sa protection juridique ?