Bains thermaux: bulles en ébullition. [RTS]

Bains thermaux: bulles en ébullition

L'émission du 11 février 2020

Les centres thermaux ou d’eaux chaudes sont à la mode. ABE a tenté de comprendre pourquoi certains complexes ne désemplissent pas alors que d’autres sont à la peine ou même en faillite. Pourquoi deviennent-ils aujourd’hui nécessaires voire indispensables à l’attractivité de nos stations de ski ? ABE a aussi fait analyser la propreté de l'eau de 13 bains thermaux et d'eaux chaudes fréquentés par les Romands.

Bains thermaux, les atouts de l'or bleu

Aujourd’hui, les centres thermaux qui soignent rhumatismes et autres problèmes de santé ne sont plus les seuls sur le marché des bains chauds. On cherche moins à se soigner et d’avantage à se relaxer ou s’amuser. En montagne comme en plaine, les spas et centres de bien-être se sont multipliés. Les stations de ski misent de plus en plus sur le thermalisme pour dynamiser leurs offres touristiques, et les établissements thermaux qui fleurissent dans les villes proposent au citadin stressé un cadre propice à l’évasion et au ressourcement.
Mais tous les bains ne rencontrent pas le même succès en Suisse romande. Certains font le plein, comme les bains valaisans de Saillon, fraîchement rénovés. D’autres, comme les bains d’Ovronnaz, sont à la peine ou, à l’image des bains de Val-d’Illiez, ont carrément fait faillite. De nouveaux grands projets voient cependant le jour : la station des Collons dans le val d’Hérens, par exemple, a entrepris la construction d’un centre thermal accompagné de tout un complexe de logements et de restauration.
Y-a-t-il trop de bains thermaux en Suisse ? Sont-ils vraiment indispensables à l’attractivité des stations de ski ? Et est-ce que les prix pratiqués ne sont pas trop élevés aujourd’hui ? François Egger s’entretient avec Dominique Fumeaux, responsable de la filière tourisme à la HES-SO.

ABE a voulu connaître la composition et la qualité des eaux dans laquelle les Suisse adorent se prélasser. Une de nos équipe s’est donc rendue discrètement dans 13 centres thermaux et d’eaux chaudes fréquentés par les Romands. C’est le laboratoire du chimiste cantonal genevois qui a analysé les échantillons prélevés.

Qualité des eaux des bains thermaux: les résultats du test

ABE a voulu connaître la composition et la qualité des eaux dans laquelle les Suisses romands adorent se prélasser. Une de nos équipe s’est donc rendue discrètement dans 13 centres thermaux et d’eaux chaudes. C’est le laboratoire du chimiste cantonal genevois qui a analysé les échantillons prélevés.

Résultats:  un seul établissement, la Villa Florius à Fleurier (NE), était non conforme. On y a trouvé 1550 colonies de germes aérobies mésophiles (GAM) ce qui dépassait la norme autorisée fixée à 1000 UFC/ml.
A noter: la Villa Florius a immédiatement fait le nécessaire pour régler le problème.

ABE BAINS WEB12 [RTS]

Les 12 autres établissements sont conformes:
ABE BAINS WEB11 [RTS]
ABE BAINS WEB10 [RTS]
ABE BAINS WEB09 [RTS]
ABE BAINS WEB08 [RTS]
ABE BAINS WEB07 [RTS]
ABE BAINS WEB06 [RTS]
ABE BAINS WEB05 [RTS]
ABE BAINS WEB04 [RTS]
ABE BAINS WEB03 [RTS]
ABE BAINS WEB02 [RTS]
ABE BAINS WEB01 [RTS]
ABE BAINS WEB00 [RTS] 

Quand la malbouffe fait sa pub

Lorsqu’une enseigne mondialement connue de fastfood offre des bons cumulant jusqu’à 100.- CHF de réductions dans ses magasins, certains médecins actifs dans la lutte contre l’obésité chez les jeunes s’indignent.

Industrie laitière: les veaux sont en trop !

L’image de la vache qui allaite son petit veau est certes attendrissante, mais dans l’industrie laitière d’aujourd’hui elle est surfaite et très souvent carrément fausse : les veaux permettent aux vaches de produire leur lait, mais ils deviennent très vite un sous-produit encombrant, dont on cherche à se débarrasser…