A bon entendeur [RTS]

Trop de bruit ! ABE le mesure chez vous

L'émission du 28 mai 2019

Le bruit a été déclaré comme l'un des risques environnementaux majeurs par l'OMS. En Suisse, les chiffres donnent le tournis ! Environ un million de personnes est touché par le bruit excessif du trafic. Le jour, cela représente un Suisse sur cinq et la nuit, c'est une personne sur huit. ABE a mesuré les nuisances sonores chez des téléspectateurs-trices particulièrement exposé-e-s au bruit.

Bonus de l'émission

En bonus - La lutte contre le bruit du côté de la police

L’Adjudant Grandjean, adjoint chef brigade circulation à la police de Lausanne, explique quels sont les moyens à la disposition de la police pour lutter contre le bruit routier ainsi que les critères retenus lors des contrôles.

Les nuisances sonores, un stress au quotidien

En Suisse, les normes sont strictes en matière de bruit. Et pourtant, selon l’Office fédérale de l’environnement environ 1,1 million d’habitants en Suisse sont exposé-e-s à des nuisances sonores supérieures à la valeur limite fixée par la loi. Le jour, cela représente 1 Suisse sur 7 et la nuit, c'est 1 personne sur 8 qui souffre de cette source de stress. Ce bruit excessif est provoqué avant tout par le trafic routier ou ferroviaire. A Bon Entendeur l’a mesuré chez vous, en posant un sonomètre professionnel sur des fenêtres et balcons durant vingt-quatre heures. Les résultats sont surprenants !
Parmi les principales nuisances sonores, le bruit des motos pose de nombreux problèmes. Depuis 2016, les normes de tolérance qui concernent les deux roues ont changé, elles se serraient durcies. ABE l’a vérifié en faisant mesurer par un laboratoire le vrai bruit d’une moto. Vous verrez que le comportement du conducteur est primordial !
Une des mesures phare pour limiter le bruit du trafic est la pose de revêtement phonoabsorbant. Ce type de revêtement est conçu pour être utilisé sur des routes à fort trafic au-delà de 40 kilomètres heures. Ce matériau va permettre de capter le bruit à son origine c’est-à-dire le passage de la voiture sur la chaussée.

Sur le plateau de l’émission, Manuelle Pernoud s’entretient avec Sophie Hoehn, cheffe de la section bruit routier de l’Office Fédéral de l’Environnement, en duplex de Berne. Cette dernière avoue que lors de la mise en place des normes sur le bruit, les effets de celui-ci sur la santé n’étaient pas encore pris en compte. Aujourd’hui, la Confédération mène une étude "« épidémiologique » afin de comprendre les différentes gênes que peuvent provoquer le bruit. En attendant les résultats, Sophie Hoehn explique qu’il existe différentes manières pour lutter contre les nuisances sonores telles que le revêtement phonoabsorbant.

Le bruit déjà un problème en 1963

Comme nous le montre cette archive, les nuisances sonores routières existent depuis longtemps. À l’époque, diverses campagnes anti-bruit avaient été mises en place. À Fribourg, un « bar à bruit » a même été inventé pour sensibiliser la population au problème. Retour en images.

Quand les promesses des vendeurs et des catalogues sont inexactes

En Suisse, une voiture qui pollue peu a des chances d’être avantageuse pour votre porte-monnaie. Dans le canton de VD, par exemple, la taxe véhicule diminue de 75% sur les voitures qui produisent moins de 120g/co2 par km. C’est comme cela que Ludovic a choisi sa Skoda. Pourtant, une fois la facture reçue, il réalise qu’ aucun rabais n’a été appliqué. Explications.