Vitamines : des pilules pas si magiques

Vitamines : des pilules pas si magiques

L'émission du 11 août 2009

- Les vitamines de synthèse, perçues comme un gage de bonne santé, contiennent souvent des éléments soupçonnés de pouvoir causer des maladies graves. - Mon petit jardin bio : les tomates.

Vitamines de synthèse : le test

Les vitamines de synthèse, est-ce vraiment
bon pour la santé? Pas si sûr. Les dernières recherches en la
matière sont même plutôt inquiétantes. Selon le Professeur
Christian Gluud de l'Université de Copenhague, « des études ont
montré une augmentation de la mortalité de 5% chez les personnes
qui avaient pris des compléments antioxydants. Pour la seule
vitamine A, l'augmentation de la mortalité est même de 16% ; pour
le bétacarotène de 7% et pour la vitamine E de 4%. »




Les sucres artificiels que peuvent contenir ces vitamines comme
l'aspartame, l'acésulfame K, la saccarine ou encore le cyclamat
sont déconseillés par certains experts. Ils sont soupçonnés, à des
degrés divers, de provoquer des maladies graves. De plus, les
additifs de ces pilules ne sont généralement pas exprimés en code «
E », mais en noms chimiques. C'est légal, mais cela complique la
vie du consommateur. Nous avons fait tester 8 produits achetés dans
des supermarchés. Les résultats du test :

VITAMINES C EFFERVESCENTES

Vitamines : des pilules pas si magiques Actilife de la Migros : 4% de
vitamines, mais aussi 13 milligrammes d'aspartame par comprimé.

Vitamines : des pilules pas si magiques Vitamine C avec zinc de Coop : 4,5%
de vitamine C, mais aussi de la saccarine, de l'aspartame et du
cyclamat.




Aux Etats-Unis, le cyclamat est interdit et l'Organisation
mondiale de la santé déconseille la saccarine aux femmes enceintes
et aux enfants.

Vitamines : des pilules pas si magiques Redoxon C : 22% de vitamine C.

MULTIVITAMINES

Vitamines : des pilules pas si magiques Doppelherz vendu par Migros : pas
de sucre artificiel, mais un grand nombre d'additifs.

Vitamines : des pilules pas si magiques Santogen Gold de Coop : 6
milligrammes d'aspartame par comprimé.

Vitamines : des pilules pas si magiques Supradyn : 29 milligrammes
d'aspartame par comprimé.

Vitamines : des pilules pas si magiques Migros Kneipp : présence de
gélatine de bœuf. Ne convient donc pas aux végétariens.

Vitamines : des pilules pas si magiques Burgerstein : affirme privilégier
les vitamines naturelles ; or il comprend de nombreux additifs.

Vitamines : des pilules pas si magiques Deux produits contiennent du
béta-carotène. Ce sont Santogen Gold de Coop et Kneipp de Migros.
En Allemagne, l'autorité pour le contrôle des médicaments met en
garde les fumeurs. Ils doivent éviter de prendre du béta-carotène
en pilule. A partir de 20 milligrammes par jour, cela peut être
dangereux. Les autorités allemandes le déconseillent même à petites
doses.

Besoins en vitamines: le point avec les diététiciennes
Nicoletta Bianchi et Gabrielle Emery

Disponible
uniquement en vidéo.

Mon petit jardin bio : les tomates

Il existe une grande quantité de
variétés de tomates, de différentes tailles mais aussi de
différentes couleurs. La plupart ne sont pas commercialisées dans
les grandes surfaces parce qu'elles ne sont pas assez productives
ou difficiles à manutentionner. Mais elles conviennent très bien à
notre balcon si on les mange directement après la cueillette. Nous
avons donc planté entre autres des Montfavet, des Sun Cherry, des
Lime Green Sativa, des Minipoires jaunes, et des Tomates
sibériennes.

Vitamines : des pilules pas si magiques La tomate a besoin de chaleur,
c'est pourquoi on place les semis sous notre mini-serre après les
avoir semées. On la cultivera de préférence au printemps ou en été.
Lorsqu'il n'y a plus de risques de gel (entre avril et mai), que
les plantons ont atteint une taille suffisante (entre 10 et 15 cm)
et que quelques feuilles ont poussé, il faut repiquer le plant.
Choisissez un pot troué au fond pour l'écoulement de l'eau ce qui
évitera que le plant ne pourrisse. Remplissez le pot de terreau
universel avec 5g de raclure de corne par litre de terreau. Creusez
un trou à l'aide du plantoir avant de planter la tomate assez
profondément. Plantez un tuteur et arrosez tout de suite. Deux mois
après la transplantation, on peut espérer obtenir les première
tomates et le plant continuera à en produire toute l'année jusqu'à
l'hiver.




Au niveau de l'entretien, il faut enlever les entrecoeurs pendant
la pousse. Les entrecoeurs sont des pousses entre les feuilles et
la tige principale. Les ôter permet de conserver toute la force
dans la tige principale et aide à l'aération de la plante, ce qui
limite les risques de maladies. Il est également important de
toujours arroser au pied et non pas sur les feuilles pour éviter
que des champignons, comme le mildiou, ne puissent se
développer.

Bonus de l'émission

Vitamines de synthèse : le test


Besoins en vitamines: le point avec les diététiciennes Nicoletta Bianchi et Gabrielle Emery


Mon petit jardin bio : les tomates

Vitamines de synthèse : le test

Vitamines de synthèse : le test

Besoins en vitamines: le point avec les diététiciennes Nicoletta Bianchi et Gabrielle Emery

Besoins en vitamines: le point avec les diététiciennes Nicoletta Bianchi et Gabrielle Emery

Mon petit jardin bio : les tomates

Mon petit jardin bio : les tomates