2015. A bon entendeur: Placer son argent [Laurent Bleuze - RTS/Laurent BLEUZE]

Votre argent: épargner pour des cacahouètes?

L'émission du 24 mars 2015

C’est le monde à l’envers: faudra-t-il bientôt payer les banques pour l’argent qu’on y laisse. L’introduction d’un taux négatif à -0,75% par la Banque nationale suisse inquiète au plus haut point les caisses de pension. Certaines envisagent même de retirer leur argent et de le déposer dans des coffres. Il ne rapportera rien, mais au moins il ne coûtera pas. Devrions-nous faire pareil ?

L'épargne ne rapporte plus

Notre épargne ne rapporte plus, pire, dans certains cas, elle coûte. Depuis la crise de 2008 et le sauvetage du système bancaire par les banques centrales, le monde étouffe sous les liquidités. L’investissement ne réussit pas à absorber cet excès de liquidités. L’intérêt des crédits plonge, et de l'autre côté, l’intérêt servi pour votre épargne suit la même tendance. Il ne rapporte plus aux petits épargnants. Il coûte même aux gros clients qui se voient imposer un taux négatif par la BNS. Les petits comptes épargne ne seront peut-être pas toujours à l'abri. Et les pertes des gros clients, comme les fonds de pension, seront sans doute un jour répercutées sur le consommateur.

Les comptes épargne: Le test

Est-il possible de gagner de l'argent en plaçant ses avoirs sur un compte épargne? Pas si sûr. Les taux pratiqués ont fondus comme neige au soleil ces dernières années. Pour savoir où placer nos bas de laine, nous avons interrogé 14 établissements bancaires pour comparer leurs prestations en terme d'intérêts.

Retrouvez les résultats de notre test: Les comptes épargne: Le test

Quels frais sur mon compte courant?

Si les intérêts consentis par les banques sur les comptes d'épargne s'amenuisent, les frais bancaires, eux, augmentent. Les packages, comprenant un compte courant, deux cartes de crédits ou encore une carte de débit, permettent aux banques de tirer de nouveaux profits. Ces services ne sont pas gratuits. Les épargnants, une fois les frais déduits, voient fondre en grande partie leurs intérêts. Et il est parfois difficile pour ne pas dire impossible de comparer les prestations des différentes institutions. Le consommateur ne peut donc choisir sa banque de manière éclairée.

Pour la gratuité des comptes courants: la proposition de Mathieu Fleury, secrétaire général FRC

Mon argent me coûterait-il moins dans un coffre-fort?

Avec l’introduction du taux négatif par la BNS, les fonds de pension comme les fonds de pension, pensent à mettre leurs avoirs dans des coffres. Une idée qui pourrait à l'avenir aussi tenter les petits épargnants en cas d’application du taux négatifs à leurs économies bancaires. La solution peut sembler attractive à premier abord. Mais les safes de banques impliquent aussi des frais. Et les coffres-forts commercialisés dans les grandes surfaces ne sont pas tous bien solides. Certains s'ouvrent en moins de 3 secondes! Les assurances ne couvrent d’ailleurs qu’un certain montant. Attention donc à ceux qui souhaiteraient garder leur argent sous leur matelas, ce n’est pas vraiment la solution qui vous assure la meilleure sécurité…

Notre rubrique: Histoire de neige, d’abri et d’argent : litige  en  Lavaux

Un agriculteur croyait son foin bien protégé par un abri acheté presque 15'000 CHF. Or, ce tunnel bâché s’est effondré en son milieu, un matin de février dernier, alors que la publicité le disait résistant au vent et à la neige. Le vendeur rejette tout défaut de fabrication. Selon lui,  les conditions météorologiques expliquent l’affaissement de ce tunnel, que l'agriculteur aurait dû déneiger. Ce dernier réfute l’argument. Contraint d'installer un nouvel abri pour l'alimentation de son bétail, l'agriculteur a accepté une proposition de l'entreprise: un rabais de 40% sur un nouvel abri, plus cher et plus solide que le précédent. Insuffisant, pour l’agriculteur. Un geste commercial appréciable, estime le vendeur. Deux positions irréconciliables.  

L'épargne ne rapporte plus

Notre épargne ne rapporte plus, pire, dans certains cas, elle coûte. Depuis la crise de 2008 et le sauvetage du système bancaire par les banques centrales, le monde étouffe sous les liquidités. L'argent, trop abondant, perd ainsi de sa valeur. Il ne rapporte plus aux petits épargnants. Il coûte même aux gros clients qui se voient imposer un taux négatif par la BNS. Les petits comptes épargne ne seront peut-être pas toujours à l'abri. Et les pertes des gros clients, comme les fonds de pension, seront sans doute un jour répercutées sur le consommateur.

L'épargne ne rapporte plus [RTS]

Les comptes épargne: le test

Est-il possible de gagner de l'argent en plaçant ses avoirs sur un compte épargne? Pas si sûr. Les taux pratiqués ont fondus comme neige au soleil ces dernières années. Pour savoir où placer nos bas de laine, nous avons avons interrogé 14 établissements bancaires pour comparer leurs prestation en terme d'intérêts.

Les comptes épargne: le test [RTS]

Quels frais sur mon compte courant?

Si les intérêts consentis par les banques sur les comptes épargne s'amenuisent, les frais bancaires, eux, augmentent. Les packages, comprenant un compte courant, deux cartes de crédits ou encore une carte de débit, permettent aux banques de tirer de nouveaux profits. Ces services ne sont pas gratuits. Les épargnants, une fois les frais déduits, voient fondre en grande partie leurs intérêts. Et il est parfois difficile pour ne pas dire impossible de comparer les prestations des différentes institutions. Le consommateur ne peut donc choisir sa banque de manière éclairée.

Quels frais sur mon compte courant? [RTS]

Pour la gratuité des comptes courants: la proposition de Mathieu Fleury, secrétaire général FRC

Pour la gratuité des comptes courants: la proposition de Mathieu Fleury, secrétaire général FRC [RTS]

Mon argent me coûterait-il moins dans un coffre-fort?

Avec le risque de taux d'intérêts négatifs pour l'épargne, certains consommateurs, comme les fonds de pension, pensent à mettre leurs avoirs dans des coffres. Une idée qui pourrait à l'avenir aussi tenter les petits épargnants. La solution peut sembler attractive. Mais les coffres de banques impliquent aussi des frais. Et les safes commercialisés ne sont pas tous bien solides. Certains s'ouvrent en moins de 3 secondes! D'autant plus que les assurances ne couvrent vos valeurs que jusqu'à une certaine limite. Attention donc à ceux qui souhaiteraient garder leur argent sous leur matelas.

Mon argent me coûterait-il moins dans un coffre-fort? [RTS]

Notre rubrique: Histoire de neige, d’abri et d’argent: litige en Lavaux

Un agriculteur croyait son foin bien protégé par un abri acheté presque 15'000 CHF. Or, ce tunnel bâché s’est effondré en son milieu, un matin de février dernier, alors que la publicité le disait résistant au vent et à la neige. Le vendeur rejette tout défaut de fabrication. Selon lui, les conditions météorologiques expliquent l’affaissement de ce tunnel, que l'agriculteur aurait dû déneiger. Ce dernier réfute l’argument. Contraint d'installer un nouvel abri pour l'alimentation de son bétail, l'agriculteur a accepté une proposition de l'entreprise: un rabais de 40% sur un nouvel abri, plus cher et plus solide que le précédent. Insuffisant, pour l’agriculteur. Un geste commercial appréciable, estime le vendeur. Deux positions irréconciliables.