Test s de résistance dans le laboratoire TUV de Nuremberg. Le matelas est-il toujours aussi souple après 8 ou 10 ans d'utilisation?

Matelas: se coucher sans se tromper

L'émission du 7 janvier 2014

On passe un bon tiers de notre vie au lit. C'est dire si le choix de son matelas est important. Aujourd'hui, l'écrasante majorité des matelas vendus dans les magasins d'ameublement pour le grand public sont en mousse synthétique. Comment le choisir? Dur, mou, à mémoire de forme? Et faut-il opter pour des nuits à deux matelas lorsque l'on est en couple?

La saga des matelas

Les spécialistes recommandent de changer de matelas tous les dix ans. Statistiquement, le Suisse s'y résout tous les 15 ans, ce qui représente tout de même 400.000 matelas achetés chaque année. Et à l'heure du choix, les possibilités sont théoriquement nombreuses: matelas à ressort, en laine, en latex  ou en mousse.

Les matelas à ressort, en laine ou en latex ont plus ou moins vécu. Le poids, certaines formes d'allergies ou encore une moins bonne aération du matelas ont dirigé les consommateurs vers des matières d'un nouveau genre. Aujourd'hui, l'écrasante majorité des matelas est faite de mousse synthétique. Et dans ce monde, le choix est large. Les qualités de mousse composant nos matelas sont nombreuses: dures, molles, à mémoire de forme. Selon les spécialistes, un matelas doit être choisi en fonction de la morphologie de chacun. Les couples devraient donc généralement en acquérir deux s'ils veulent préserver leurs nuits.

Le sommeil dans le lit conjugal

Quel effet la vie de couple a-t-elle sur notre sommeil? Dans nos cultures, le lit conjugal revêt un sens fort. Il est le ciment du couple, le cœur de la maison. Et c’est l’Eglise qui a sacralisé ce caractère dès le Moyen-âge pour des questions avant tout de contrôle des naissances. Mais dans les faits, est-il recommandé de dormir à deux? Cela en tout cas rassure, constate une récente étude du CHUV menée sur le sommeil de plus de 4000 personnes durant 4 ans.

Si les femmes semblent plus sujettes aux insomnies et aux micro-réveils, cette étude montre que les couples se plaignent moins de leur sommeil que les célibataires. Pourtant, entre les horaires de travail, les caractères ou encore en cas de ronflements, de nombreux ménages ne font pas réellement lit-commun.

Les matelas: le test

Selon la statistique fédérale, chaque ménage en Suisse a dépensé l’an dernier 9,56 CHF par mois pour sa literie. Cela comprend le matelas, les édredons et l’oreiller. Sur dix ans, on arrive juste au-dessus de 1000 CHF. C’est la limite que nous avons fixée pour l’achat des 11 matelas que nous avons fait tester par deux laboratoires allemands.

>>> Retrouvez les résultats Les matelas: le test >>>

Bico et Happy: la fabrication d'un matelas

Les matelas en mousse sont pour le moins des objets sophistiqués. Différentes couches, composées de dizaines de produits chimiques chacune, sont collées ensemble. Viennent s'ajouter les matières de la housse, comme le tissu, la soie, la laine ou le polyester. Le label Oekotex assure que les différents composants respectent les limites inférieures de toxicité des matériaux utilisés.

Notre rubrique: rouler de jour les phares allumés

Depuis le 1 janvier 2014, les automobilistes doivent rouler de jour avec les feux allumés. L'argument principal concerne l'amélioration de la sécurité routière. Mais certains y voient une manière de faire passer l'automobiliste à la caisse. L'énergie nécessaire aux phares implique une augmentation d'environ 2% de la consommation de carburant, soit environ 40 CHF par an.  ABE  passe à la case conseils !

Afin de réduire cette dépense, il est possible d'installer un kit de feu de jour. La consommation des phares est alors négligeable. On parle d'une augmentation de 0.2% de carburant. Mais ces kits, et avant tout leur installation, ont un coût. Il faudra débourser entre 400 et 450 CHF pour avoir un tel système sur sa voiture. De quoi faire grincer bien des dents.

Reste que tout automobiliste devra se plier à la mesure. Rouler feux éteints de jour vaudra une amende de 40.- aux oublieux dès mars prochain.

La saga des matelas

Les spécialistes recommandent de changer de matelas tous les dix ans. Statistiquement, le Suisse s'y résout tous les 15 ans, ce qui représente tout de même 400.000 matelas achetés chaque année. Et à l'heure du choix, les possibilités sont théoriquement nombreuses: matelas à ressort, en laine, en latex ou en mousse.

La saga des matelas [RTS]

Bico et Happy: la fabrication d'un matelas

Les matelas en mousse sont pour le moins des objets sophistiqués. Différentes couches, composées de dizaines de produits chimiques chacune, sont collées ensemble. Viennent s'ajouter les matières de la housse, comme le tissu, la soie, la laine ou le polyester. Le label Oekotex assure que les différents composants respectent les limites inférieures de toxicité des matériaux utilisés.

Bico et Happy: la fabrication d'un matelas [RTS]

Les matelas: le test

Selon la statistique fédérale, chaque ménage en Suisse a dépensé l’an dernier 9,56 CHF par mois pour sa literie. Cela comprend le matelas, les édredons et l’oreiller. Sur dix ans, on arrive juste au-dessus de 1000 CHF. C’est la limite que nous avons fixée pour l’achat des 11 matelas que nous avons fait tester par deux laboratoires allemands.

Les matelas: le test [RTS]

Le sommeil dans le lit conjugal

Quel effet la vie de couple a-t-elle sur notre sommeil? Dans nos cultures, le lit conjugal revêt un sens fort. Il est le ciment du couple, le cœur de la maison. Et c’est l’Eglise qui a sacralisé ce caractère dès le Moyen-âge pour des questions avant tout de contrôle des naissances. Mais dans les faits, est-il recommandé de dormir à deux? Cela en tout cas rassure, constate une récente étude du CHUV menée sur le sommeil de plus de 4000 personnes durant 4 ans.

Le sommeil dans le lit conjugal [RTS]

Rouler de jour les phares allumés

Depuis le 1er janvier 2014, les automobilistes doivent rouler de jour avec les feux allumés. L'argument principal concerne l'amélioration de la sécurité routière. Mais certains y voient une manière de faire passer l'automobiliste à la caisse. L'énergie nécessaire aux phares implique une augmentation d'environ 2% de la consommation de carburant, soit environ 40 CHF par an. ABE passe à la case conseils !