Quand le 2ème pilier vacille [RTS]

Quand le 2ème pilier vacille

L'émission du 14 septembre 2021

Les taux de conversion du 2ème pilier baissent et les futurs retraités s’inquiètent. Entre l’espérance de vie qui s’allonge et les caprices des marchés financiers, les promesses du maintien d’un niveau de vie digne après 64 ou 65 ans sont-elles tenues ? ABE décortique ce maillon fondamental de nos retraites.

Bonus de l'émission

La prévoyance professionnelle en 9 questions

Catherine Pietrini, vice-présidente de la commission de haute surveillance de la prévoyance professionnelle, répond à 9 questions fréquentes sur le 2ème pilier.

Baisse des rentes du 2ème pilier : l'inquiétude des Suisses pour leur retraite

Après l’AVS en 1948, le 2ème pilier a été introduit en Suisse en 1985. Sa fortune dépasse aujourd’hui les 1000 milliards de francs suisses, mais les rentes promises aux futurs retraités s’annoncent partout à la baisse. Des explications dans cette émission.
Alors que les cotisations à l’AVS (1er pilier) sont reversées directement sous forme de rentes aux retraités actuels, la prévoyance professionnelle (2ème pilier) constitue un capital individuel qui complète les prestations de l’AVS au moment de la retraite.
Le taux de conversion, le pourcentage qui permet de convertir l'avoir de vieillesse en une rente de retraite annuelle, est actuellement de 6,8% pour la part obligatoire du 2ème pilier. Dans son projet de réforme du 2ème pilier, le Conseil fédéral prévoit de baisser ce taux. Est-ce que cela veut dire que les rentes vont baisser ? Linda Bourget en parle avec Stéphane Rossini, directeur de l’Office fédéral des assurances sociales.
Le 2ème pilier, associé à l’AVS, est censé assurer 60% du dernier salaire et garantir la qualité de vie des assurés. C’est ce que promettait le Conseil fédéral il y a 50 ans. Mais est-ce aujourd’hui toujours le cas ? Analyse de la situation.
Certains retraités préfèrent l’option d’un retrait puis d’un placement d’une partie ou de l’entier de leur capital. Mais, là aussi, il peut y avoir de mauvaises surprises. ABE a recueilli les témoignages de plusieurs retraités.
Mais que peut-on faire concrètement avant sa retraite pour améliorer son 2ème pilier ? Et à quel âge est-il conseillé de commencer à cotiser pour un 3ème pilier ? Linda Bourget en discute avec Roland Bron, directeur VZ pour la Suisse romande.
Certains jeunes ont un peu de peine à se sentir concernés quand ils pensent à leur retraite. La chronique humoristique de Benjamin Décosterd.

Fust : des clients mécontents

Au moment de commander une nouvelle cuisinière ou même de se lancer dans la transformation de la cuisine familiale, des téléspectateurs ont choisi de faire confiance à Fust, l’entreprise suisse de distribution de matériel électroménager. Mais la qualité de service n’est pas toujours au rendez-vous. Un reportage de nos collègues de Kassensturz adapté par ABE.

Zapping conso

Cette semaine :
• Transports publics : des offres plus flexibles pour s’adapter aux clients qui ont adopté le télétravail.
• Les clients qui collectent des points actuellement à la Coop peuvent les convertir en dons pour le WWF pour préserver les Alpes ou en peluches fabriquées en Chine !
• Dispositifs de transport d’enfant à vélo : lesquels sont les plus sûrs ? Réponse avec un crash test.