ABE_Snus et cigarette électronique : de la nicotine accessible aux ados [Anne Kearney - RTS]

Snus et cigarette électronique: de la nicotine accessible aux ados

L'émission du 3 mars 2020

Troquer la cigarette contre la vaporette : c’est à la mode et cela permet à certains d’arrêter de fumer. Mais la plupart des cigarettes électroniques contiennent de la nicotine et restent donc très addictives. Ce qui est problématique quand ce sont les jeunes qui en consomment. Idem pour l’autre produit nicotiné à la mode, le snus. Ces petits sachets de tabac qui se glissent sous la lèvre supérieure font fureurs chez les ados mais leur consommation n’est pas sans risque. ABE le montre: il est très facile, pour des mineurs, de s’en procurer dans les commerces romands.

Les ados et la nicotine : attention danger !

Pour les adultes, la cigarette électronique peut représenter un bon moyen d’arrêter de fumer. Mais après la vague de morts dus à la cigarette électronique l’an passé aux Etats-Unis, le discours a changé. D’abord, parce qu’on ne connaît pas exactement les risques à très long terme du vapotage, mais surtout parce que cela pose un gros problème de santé publique lorsque ce sont des jeunes mineurs qui en consomment.
Car ces cigarettes de nouvelle génération, aussi appelées e-cigarettes, vapoteuses ou vaporettes contiennent des arômes, mais aussi presque toujours de la nicotine et elles restent donc très addictives. Idem pour l’autre produit nicotiné à la mode chez les jeunes : le snus. D’origine scandinave, ces petits sachets bourrés de nicotine se glissent directement sous la gencive.
A l’exception du canton du Valais, en Suisse romande la vente de tels produits aux mineurs n’est pas interdite. Les professionnels de ce marché ont néanmoins mis en place une autorégulation qui les engage à ne pas vendre leurs produits aux moins de 18 ans.
Mais notre enquête ABE le démontre : pour des mineurs, se procurer des recharges de vapoteuse ou du snus dans les commerces romands, c’est un jeu d’enfant !
A Genève, un projet de loi prévoit de réguler l’accès et la vente des nouveaux produits du tabac, ainsi que le cannabis légal, notamment en ce qui concerne la vente à des mineurs. Un référendum a été lancé par les commerçants de e-cigarettes, qui dénoncent une trop grande sévérité de la future loi.
Pour en débattre, Malik Melihi a invité Isabelle Pasini, présidente de l’Association romande des professionnels de la vape, qui a lancé le référendum, et Mauro Poggia, Conseiller d'Etat chargé du Département de la sécurité, de l’emploi et de la santé (DSES).
La nouvelle loi sur le tabac est en cours de préparation au niveau fédéral. Cette loi, qui devrait entrer en vigueur en 2022, va encadrer la cigarette électronique au niveau national. Elle prévoit de réglementer l’âge minimum à partir duquel les produits avec nicotine seront accessibles, la publicité ainsi que les mises en garde affichées sur les emballages.

Les ados et la nicotine : attention danger ! [RTS]

Nuit gravement à la santé…de la planète !

On savait que la cigarette traditionnelle fait tousser le fumeur, elle peut le rendre malade et même le tuer, et voilà qu’en plus, elle s’avère très nocive pour la santé…de la planète ! La chronique de Leila Rölli.