SOS maladies inflammatoires de l'intestin Chronique d'une amputation

L'émission du 17 octobre 2018

SOS maladies inflammatoires de l'intestin

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ont quadruplé depuis les années 1960. On soupçonne les additifs alimentaires de jouer un rôle-clé dans cette épidémie mondiale, car elle se développe surtout dans les pays qui ont adopté un régime alimentaire qui fait la part belle aux plats préparés.

Maladies inflammatoires de l'intestin [RTS]
Douleurs abdominales, diarrhées, fatigue, perte d’appétit et de poids… En Suisse, les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI) ont explosé : entre 12'000 et 16'000 personnes en souffrent. Maladie de Crohn et colite ulcéreuse en sont les formes les plus fréquentes. Chez 10 % des patients, la maladie ne se stabilise pas. Conséquence : leur état se dégrade continuellement. En témoigne notamment Sylvie qui, victime d’une colite ulcéreuse, a vu sa santé s’altérer au point de ne presque plus pouvoir marcher et d’être alitée la moitié de la journée. Outre une prédisposition génétique, notre alimentation moderne hyper transformée est propice à développer ces maladies. Gros plan sur les additifs et autres poisons qui nous rendent malades et tout particulièrement les jeunes, souvent adeptes de la junk food…
Un reportage de Ventura Samarra et Charles Reinmann

Chronique d'une amputation

C’est l’histoire d’une jeune femme qui a demandé pendant des années qu’on lui coupe le pied. Victime d’une fracture de la cheville non diagnostiquée après un accident, elle vit avec des douleurs épouvantables sous opioïdes.

2018. 36 9   Chronique d'une amputation 325967 [RTS]
Longtemps on lui refusera cette amputation qui pourtant la soulagerait. Nous avons suivi sa bataille puis son amputation et à travers elle les questions qui se posent à toutes les personnes amputées, sur le plan des assurances et dans la vie quotidienne.

« Il m’a fallu presque dix ans de bataille pour arriver à obtenir cette amputation. C’était long et épuisant ». Victime d’une fracture de la cheville non diagnostiquée après un accident de voiture, Delphine a vécu pendant des années avec des douleurs épouvantables sous opioïdes. Pourquoi lui a-t-on si longtemps refusé l’amputation qu’elle souhaitait et qui la soulagerait ? Que disent les spécialistes ? 36,9° a suivi pendant plusieurs mois la bataille de cette jeune femme courageuse puis son amputation. A travers elle, surgissent les questions qui se posent à toutes les personnes amputées, sur le plan des assurances et dans la vie quotidienne.
Un reportage d’Isabelle Moncada