Retour à l'accueil

Les clients, un documentaire de Hubert Dubois


Les clients

Diffusion: Lundi 7 novembre à 20h30 sur TSR2 Qui sont les clients des prostituées et quelles sont leurs motivations? Dans le Nord de la France et en Belgique, six hommes ont accepté de témoigner sur leurs rites et comportements, révélant une face cachée (et parfois sombre) de la prostitution. En comparant le propos des clients et des femmes qu'ils paient, ce film porte un regard sans concession sur le plus vieux métier du monde.

Que faire de la prostitution?




Le débat divise l'Europe. Certains pays, comme les Pays-Bas, l'ont
réglementée pour en faire un commerce comme les autres. A
l'inverse, la Suède tente de l'abolir en criminalisant les
clients.




Et en France?




Une enquête sociologique nationale sur les clients de la
prostitution remet en cause les idées préconçues, parmi lesquelles
l'une des plus enracinées: la prostitution serait le plus vieux
métier du monde.




Satisfaire les besoins irrépressibles des hommes est un argument
largement répandu pour justifier la prostitution. La femme
prostituée serait un exutoire aux viols et aux agressions
sexuelles, et leurs clients, leurs patients, en quelque
sorte.




Dans le débat sur la prostitution, on s'interroge toujours sur le
sort des prostituées, jamais sur le statut des clients. Ils sont
pourtant les autres acteurs-clé du système.




Qui sont-ils?




Il paraît que l'on ne naît pas client, qu'on le devient. Six
clients occasionnels ou réguliers de la prostitution témoignent
ici. Tourné en immersion, sur les lieux de la prostitution à Lille
et en Belgique où le commerce de la prostitution est toléré
(bordels, bars vitrines...), ce film révèle les décors, les rituels
et les comportements liés à la prostitution. Il met en évidence le
décalage entre les motivations des clients, recueillis dans
l'intimité, et leur comportement face aux prostituées. Cinq d'entre
elles, prostituées ou anciennes prostituées, décryptent les paroles
de ces clients et mettent en évidence le fait que la prostitution
est toujours, systématiquement, une violence fondée sur une double
domination: celle de l'homme sur la femme et celle de l'argent.