Chili, révolution et coup d'état (1/5)

Entretiens avec Maurizio Rossi, Ricardo Brodsky Baudet, Olivier Compagnon et Ivo Rogic
Pierre Hazan s'entretient avec Maurizio Rossi, chercheur en histoire, qui a publié en 2008: "Solidarité d'en bas et raison d'Etat. Le Conseil fédéral et les réfugiés du Chili (septembre 1973 - mai 1976)".
En deuxième partie, une table ouverte autour de la question de l'héritage du 11 septembre 1973, avec Ricardo Brodsky Baudet, directeur du Musée de la Mémoire et des Droits de l'Homme à Santiago du Chili, Olivier Compagnon, Université Sorbonne-Nouvelle - Paris 3 Institut des hautes études de l’Amérique latine, et Ivo Rogic, assistant diplômé à l'Université de Fribourg et organisateur de cette journée d'étude.

Note:
Dans le cadre du cycle de conférences Histoire vivante, la Maison de l'histoire reçoit Patrick Boucheron (Professeur à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), sur le thème "Conjurer la peur: images et politique à Sienne au Moyen Âge", le jeudi 15 mai 2014, 18h30, à l'Uni Dufour à Genève (l'entrée est libre).


Chili, révolution et coup d'état (2/5)

Entretien avec Olivier Compagnon
Le 11 Septembre 1973 a-t-il été un évènement monde? Réponse avec Olivier Compagnon de l'Université Sorbonne-Nouvelle - Paris 3 et intervenant dans ce colloque: "Chili, 11 Septembre 1973. Le coup d’état 40 ans plus tard".

Note:
Dans le cadre du cycle de conférences Histoire vivante, la Maison de l'histoire reçoit Patrick Boucheron (Professeur à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), sur le thème "Conjurer la peur: images et politique à Sienne au Moyen Âge", le jeudi 15 mai 2014, 18h30, à l'Uni Dufour à Genève (l'entrée est libre).


Chili, révolution et coup d'état (3/5)

Entretien avec Antoine Fleury
L'affaire Alexei Jaccard victime du régime de Pinochet et de la dictature argentine racontée par Antoine Fleury, professeur émérite à l'Université de Genève et intervenant dans ce colloque: "Chili, 11 Septembre 1973. Le coup d'état 40 ans plus tard".

Note:
Dans le cadre du cycle de conférences Histoire vivante, la Maison de l'histoire reçoit Patrick Boucheron (Professeur à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), sur le thème "Conjurer la peur: images et politique à Sienne au Moyen Âge", le jeudi 15 mai 2014, 18h30, à l'Uni Dufour à Genève (l'entrée est libre).


Chili, révolution et coup d'état (4/5)

Rencontre avec Ivo Rogic et Iara Heredia Lozar
Rencontre avec Ivo Rogic, organisateur de ce colloque à l'Université de Fribourg : "Chili, 11 septembre 1973. Le coup d'état 40 ans plus tard", et Iara Heredia Lozar, hispaniste et assistante de réalisation du documentaire "La barque n'est pas pleine - Réfugiés chiliens en Suisse".

Note:
Dans le cadre du cycle de conférences Histoire vivante, la Maison de l'histoire reçoit Patrick Boucheron (Professeur à l'Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne), sur le thème "Conjurer la peur: images et politique à Sienne au Moyen Âge", le jeudi 15 mai 2014, 18h30, à l'Uni Dufour à Genève (l'entrée est libre).


Chili, révolution et coup d’état (5/5)

Rencontre avec Daniel Wyss
Daniel Wyss est le réalisateur du film: "La barque n'est pas pleine - Réfugiés chiliens en Suisse", un documentaire que vous pourrez découvrir dimanche 18 mai 2014 sur RTS2.

"La barque n'est pas pleine - Réfugiés chiliens en Suisse"

Le 11 septembre 1973, Pinochet renverse le gouvernement socialiste d'Allende au Chili. C'est le début d'une répression sanglante qui pousse des milliers d'hommes et de femmes à l'exil. Dans un contexte de guerre froide, le gouvernement suisse se méfie des réfugiés politiques chiliens, jugés trop à gauche, donc potentiellement dangereux. Face au refus des autorités d'accepter ces exilés, un vaste mouvement populaire se met en place. Des milliers de militants, de paroissiens, d'intellectuels ou de familles lambda s'engagent à héberger chez eux un exilé chilien. C'est l'«Action places gratuites». Contre les pressions du gouvernement, la désobéissance civile et l'engagement de quelques-uns permettront de sauver un grand nombre de personnes menacées.
Note du réalisateur:
Comment aborder différemment la thématique de l'accueil des requérants d'asile en Suisse? En plongeant dans l'histoire. C'est fort de ce principe que j'ai découvert avec délice l'existence du mouvement "Action places gratuites" dans les années 1970. J'y ai trouvé - enfin - une histoire édifiante et positive à raconter. L'histoire d'un mouvement de désobéissance civile qui, à force d'obstination, a réussi à forcer la main au Conseil fédéral pour faire accepter davantage de réfugiés politiques chiliens, à la suite du coup d'Etat du 11 septembre 1973. Cette histoire résonne étrangement en 2014: l'extrême-droite continue de mener des campagnes anti étrangers à tout bout de champ et puise dans la peur de la population pour gagner des voix. L'ennemi juré et orwellien de l'Occident, à savoir le communisme, a cédé la place à l'islam après un autre 11 septembre. Alors pourrait-on imaginer une mobilisation de cette ampleur en faveur des réfugiés aujourd'hui? En tout cas, il m'a semblé important de raconter cette histoire méconnue. J'espère qu'elle saura inspirer des gens à réaliser de nouvelles "Actions places gratuites".