Les guerres européennes (1/5)

Catholicisme, protestantisme, nazisme - Le goût du sang

Histoire Vivante vous propose une semaine sur les guerres religieuses et les grands conflits européens. Nous nous entretenons toute la semaine avec l'historienne Claire Gantet.
Claire Gantet est historienne et spécialiste de la guerre de Trente Ans (1618-1648), des traités de Westphalie (1648) et de l'Histoire de l'Allemagne entre 1500 et 1815. Elle est professeur ordinaire et enseigne à l'Université de Fribourg.
Avec elle nous évoquons deux articles qu'elle a écrit sur la guerre de Trente Ans. Cet entretien est enrichi de lectures du journal de Peter Hagendorf et d'extraits du documentaire d'ARTE "Un âge de fer, la guerre de Trente Ans".
Dimanche 31 mai à 20h50 sur RTS Deux, vous pourrez voir "Vivre dans lʹAllemagne en guerre" un documentaire en deux parties de Jérôme Prieur (France, 2020)

Photo: Claire Gantet, historienne


Les guerres européennes (2/5)

Catholicisme, protestantisme, nazisme - Le goût du sang

Deuxième partie de notre entretien avec Claire Gantet historienne et spécialiste de la guerre de Trente Ans (1618-1648), des traités de Westphalie (1648) et de l'Histoire de l'Allemagne entre 1500 et 1815. Elle est professeur ordinaire et enseigne à l'Université de Fribourg.
Avec elle nous évoquons deux articles qu'elle a écrit sur la guerre de Trente Ans. Cet entretien est enrichi de lectures du journal de Peter Hagendorf et d'extraits du documentaire d'ARTE "Un âge de fer, la guerre de Trente Ans".

Illustration: détail d'un tableau représentant la bataille de la Montagne-Blanche, près de Prague, en novembre 1620. Cette bataille fait partie de la guerre des Trente Ans, une série de conflits armés qui a déchiré l’Europe de 1618 à 1648. Son déclencheur fut la révolte des sujets tchèques protestants de la maison de Habsbourg.


Les guerres européennes (3/5)

Catholicisme, protestantisme, nazisme - Le goût du sang

Troisième partie de notre entretien avec Claire Gantet historienne et spécialiste de la guerre de Trente Ans (1618-1648), des traités de Westphalie (1648) et de l'Histoire de l'Allemagne entre 1500 et 1815. Elle est professeur ordinaire et enseigne à l'Université de Fribourg.
Avec elle nous évoquons deux articles qu'elle a écrit sur la guerre de Trente Ans. Cet entretien est enrichi de lectures du journal de Peter Hagendorf et d'extraits du documentaire d'ARTE "Un âge de fer, la guerre de Trente Ans".
 
Illustration: "La Ratification du traité de Münster", par Gerard ter Borch. Le traité de Münster (Instrumentum Pacis Monasteriensis) est un traité de paix signé le 24 octobre 1648 à Münster, entre le Saint-Empire romain germanique et le Royaume de France. Il met fin à la guerre de Trente Ans (1618-1648).


Les guerres européennes (4/5)

Catholicisme, protestantisme, nazisme - Le goût du sang

Nous poursuivons notre entretien avec Claire Gantet, historienne et spécialiste de la guerre de Trente Ans (1618-1648), des traités de Westphalie (1648) et de l'Histoire de l'Allemagne entre 1500 et 1815. Elle est professeur ordinaire et enseigne à l'Université de Fribourg.

Avec elle nous évoquons deux articles qu'elle a écrit sur la guerre de Trente Ans. Cet entretien est enrichi de lectures du journal de Peter Hagendorf et d'extraits du documentaire d'ARTE "Un âge de fer, la guerre de Trente Ans".

Illustration: Banquet de la garde civile d'Amsterdam fêtant la paix de Münster (1648), exposé au Rijksmuseum Amsterdam, par Bartholomeus van der Helst.


Les guerres européennes (5/5)

Catholicisme, protestantisme, nazisme - Le goût du sang

Pour le dernier jour de cette série, rencontre avec Jérôme Prieur réalisateur de "Vivre dans l'Allemagne en guerre" un documentaire en deux parties diffusé dimanche 31 mai à 20h50 sur RTS Deux.
Résumé:
Raconté à partir de correspondances et de journaux intimes de civils allemands entre 1938 et 1945, ce film en archives montre comment la Seconde Guerre mondiale a été vécue à lʹécart du front. Écrites à chaud et au jour le jour, ces lettres témoignent dʹune catastrophe qui plonge tout un peuple dans l'abîme.
 
Photo tirée du film