Israël - Etats-Unis (1/5)

Une amitié en dents de scie

Histoire Vivante vous propose une semaine sur l'histoire houleuse des relations entre Israël et les Etats-Unis autour d'une enquête écrite par Fabrizio Calvi pour le magazine SEPT Info sur la saga de l'agent double Jonathan Jay Pollard.
Un premier épisode avec Patrick Vallélian rédacteur en chef du magazine en ligne SEPT Info. Ce site internet d’information est le premier média de slow journalisme francophone. Il propose chaque semaine des histoires des enquêtes et des portfolios photographiques. Entretien autour de son média et de l’enquête de Fabrizio Calvi: Jonathan Pollard: les yeux et les oreilles d'Israël.
Dimanche 22 novembre à 21h20 sur RTS Deux, vous pourrez voir "La longue guerre Iran - Israël -USA", un documentaire en deux parties de Vincent de Cointet (France, 2020). 

Photo: des manifestants israéliens brandissent des pancartes devant l'ambassade américaine à Tel-Aviv, en Israël, le dimanche 19 juin 2011. Ils demandent la libération de Jonathan Pollard, un juif américain emprisonné à vie en 1987 pour espionnage des États-Unis. (© ODED BALILTY / Keystone / AP)


Israël - Etats-Unis (2/5)

Une amitié en dents de scie

Suite de cette série sur l'histoire houleuse des relations entre Israël et les Etats-Unis autour d'une enquête écrite par Fabrizio Calvi pour le magazine SEPT Info sur la saga de l'agent double Jonathan Jay Pollard.
Aujourd'hui rencontre avec Fabrizio Calvi, journaliste, autour de son enquête: "Jonathan Jay Pollard: les yeux et les oreilles d'Israël". Fabrizio Calvi est journaliste d'investigation depuis 1972, spécialisé dans les affaires de criminalité organisée et les services secrets.

Extrait de l'émission du jour:
"Début des années 1970. Jonathan Jay Pollard est étudiant à l'Université de Stanford, en Californie. C'est un jeune homme quelque peu excentrique. Un peu mythomane sur les bords, il n'hésite pas à avoir recours à des substances interdites. Le jeune homme se vante souvent d’être un agent du Mossad auprès de ses camarades de chambrée... Inutile de dire que personne ne le prenait au sérieux."

Photo: Un jeune Israélien menotté dans une fausse cellule. Il symbolise l'espion Jonathan Pollard lors d'une manifestation devant les bureaux du consulat des États-Unis à Jérusalem Ouest, en septembre 2003. Plusieurs dizaines d'Israéliens réclamaient alors la libération immédiate de Pollard, condamné à perpétuité en 1987 pour avoir transmis des secrets à Israël. (© Jim Hollander / Keystone / AP)


Israël - Etats-Unis (3/5)

Une amitié en dents de scie

Suite de cette série sur l'histoire houleuse des relations entre Israël et les Etats-Unis autour d'une enquête écrite par Fabrizio Calvi pour le magazine SEPT Info sur la saga de l'agent double Jonathan Jay Pollard.
Aujourd'hui rencontre avec Fabrizio Calvi, journaliste, autour de son enquête: "Jonathan Jay Pollard: les yeux et les oreilles d'Israël". Fabrizio Calvi est journaliste d'investigation depuis 1972, spécialisé dans les affaires de criminalité organisée et les services secrets.
Extrait de l'émission du jour:
"Trois fois par semaine, Jonathan Jay Pollard quittera donc les bureaux du Navy Intelligence Support Center (NISC) avec, cachés sur lui, des documents subtilisés. Pour échapper aux éventuels contrôles de routine, les Israéliens lui ont bien recommandé de ne jamais les mettre dans son attaché- case. Il se rend ensuite en voiture dans un endroit où il peut échapper aux regards indiscrets. Il s’agit parfois d’une station de nettoyage automatique..."

Photo: prison fédérale de Butner (Caroline du Nord), le 18 novembre 2015. Il s'agit du plus grand complexe médical du Bureau fédéral des prisons. Il reçoit des détenus avec une grande variété de problèmes médicaux. C'est là qu'était incarcéré Jonathan Pollard, tout comme l'escroc Bernard Madoff. (© Gerry Broome / Keystone / AP)


Israël - Etats-Unis (4/5)

Une amitié en dents de scie

Suite de cette série sur l'histoire houleuse des relations entre Israël et les Etats-Unis autour d'une enquête écrite par Fabrizio Calvi pour le magazine SEPT Info sur la saga de l'agent double Jonathan Jay Pollard.
Jonathan Jay Pollard, de religion juive, est analyste et officier dans les services de renseignement de la marine américaine. Contacté par le Mossad (agence de renseignement israélienne) en 1984, il devient agent-double. En quelques mois, Pollard aurait fourni plus de 1'000 documents confidentiels aux Israéliens.
Extrait de l'émission du jour:
"Quand il est arrêté, le 21 novembre 1985, il crie triomphalement: "Vous pensiez que c'était une opération du bloc soviétique, n'est-ce pas?". L'air bravache de ce trentenaire moustachu, par ailleurs, analyste des services de renseignement de la marine américaine stupéfie les Etats Unis."

Photo: prison fédérale de Butner (Caroline du Nord), le 18 novembre 2015. Il s'agit du plus grand complexe médical du Bureau fédéral des prisons. Il reçoit des détenus avec une grande variété de problèmes médicaux. C'est là qu'était incarcéré Jonathan Pollard, tout comme l'escroc Bernard Madoff. (© Karl DeBlaker / Keystone / AP)


Israël - Etats-Unis (5/5)

Une amitié en dents de scie

Entretiens croisés entre Vincent de Cointet réalisateur, et Serge Gordey producteur, autour de leur documentaire en deux parties "La longue guerre Iran - Israël - USA". Deux films à voir ce dimanche 22 novembre dès 21h20 sur RTS Deux.

Première partie: "Aux origines de l’affrontement"
Au temps du Shah, l’Iran et Israël étaient des pays amis. La révolution islamique de 1979 fait basculer les ambitions de Téhéran d’un côté et de Washington et Tel-Aviv de l’autre. Le choc se produit en 1982 quand les Israéliens envahissent le Liban où ils affrontent le Hezbollah, nouvelle force chiite libanaise soutenue par l’Iran.
Seconde partie: "Le dialogue ou la guerre"
Après la première guerre du Golfe et l’affaissement progressif de l’Union soviétique, les Américains dominent le Moyen-Orient. Le temps est venu de pousser à la résolution du conflit qui oppose Israël et ses voisins arabes. Le premier ministre Israélien, Yitzhak Rabin entame le dialogue avec les Palestiniens. Le but inavoué de ces rapprochements est de neutraliser l’influence des Iraniens. Et les dirigeants de la République islamique iranienne, qui se voient dès lors menacés, organisent un front du refus face à Israël et aux Etats-Unis, et se préparent en secret à se doter de l’arme nucléaire.

Photo: l'ayatollah Rouhollah Khomeini (image tirée du film)