Les présidents des Etats-Unis (1/5)

Quelques histoires de la Maison-Blanche

Le poste de président des États-Unis est de ceux qui, sans conteste, accélère le processus de vieillissement d'un individu normalement constitué. En quatre ans, le Président Jimmy Carter va l'apprendre à ses dépens. Il est encore un homme frais et rose presque poupin quand il arrive à la Maison Blanche. Tout sourire, presque gêné, un brin nigaud quand il salue d'un œil un peu plissé ses électeurs…
Dimanche 1er novembre à 20h55 sur RTS Deux, vous pourrez découvrir "Billy Graham, le pasteur de l’Amérique", un documentaire de Audrey Lasbleiz (France, 2020).

Photo: le président des Etats-Unis Jimmy Carter retrousse ses manches lors d'un discours de campagne à Hempstead (New York), le 16 octobre 1980. (© Wilson / Keystone/AP)


Les présidents des Etats-Unis (2/5)

Quelques histoires de la Maison-Blanche

Le dimanche 23 octobre 1983, Beyrouth se réveille comme chaque matin. Un camion roule en direction d'un immeuble où sont regroupés soldats français et américains. Tenants d'une paix impossible, tous font partie de la Force Multinationale de Sécurité à Beyrouth.
Celle-ci, constituée sous l'égide de l'ONU à la demande du gouvernement libanais, a pour mission de maintenir la sécurité de la population et l'autorité de son gouvernement dans un Beyrouth en ruine, aux prises des milices de tous bords qui s'y entredéchirent. Américains et Européens y ont envoyé l'élite de leurs forces d'intervention.


Photo: Destruction du QG américain à l'aéroport international de Beyrouth le 23 octobre 1983. Ce jour-là, deux attentats-suicides quasi simultanés frappent les contingents américain et français de la Force multinationale de sécurité.


Les présidents des Etats-Unis (3/5)

Quelques histoires de la Maison-Blanche

Oui, le vice-président Georges Bush a senti le vent de l'histoire. Quand en 1987, le scandale de "l'Irangate" éclabousse la Maison-Blanche jusqu'à Ronald Reagan en personne, Georges Bush père préfère jouer la carte de la discrétion et de l'effacement.
Aux journalistes qui tentent en vain de l'interroger, il répond qu'il ne sait rien, n'a été tenu au courant d'aucune étape de l'opération. Au fond le vice-président des États-Unis a, comme tout citoyen, découvert l'affaire dans son journal. L'opinion de certains hauts personnages de la Maison-Blanche nous ramène à plus de réalité.

Photo: le président Ronald Reagan (à gauche) et le vice-président George Bush saluent la foule du Dallas Convention Center, le 24 août 1984 au terme de la Convention nationale républicaine à Dallas, Texas.
"L'Irangate" (ou "Iran-Contra) est un scandale politico-militaire survenu aux États-Unis dans les années 1980 pendant le second mandat de l'administration Reagan. Plusieurs hauts responsables du gouvernement fédéral américain ont soutenu un trafic d'armes vers l'Iran malgré l'embargo touchant ce pays. (© Ron Edmonds / Keystone/AP)


Les présidents des Etats-Unis (4/5)

Quelques histoires de la Maison-Blanche

20 Janvier 2001. Le 43ème président des Etats-Unis prête serment. Cette victoire marque un apogée dans les annales de la dynastie Bush. Pour la seconde, fois un membre de cette famille est élu président des États-Unis et devient ainsi l'homme le plus puissant du monde.
Après le père qui avait mené la guerre du golfe pendant son mandat et assisté à l'écroulement de l'empire soviétique, c'est au tour du fils aîné d'accéder à la magistrature suprême. Avec cette élection Georges W. Bush jure que désormais la Maison-Blanche va retrouver honneur, dignité et intégrité. On découvrira un plus tard que les hommes et les femmes de son cabinet ont un point commun: tous sont étroitement lié à l'industrie américaine du pétrole et de l'énergie.


Photo: Le président Bush, au centre, entouré par le vice-président Dick Cheney et par la conseillère nationale à la sécurité Condoleezza Rice à la Maison-Blanche, le 12 septembre 2001.
De 1995 à 2000, le groupe parapétrolier Halliburton a pour PDG le futur vice-président américain de l'administration Bush, Dick Cheney. Le groupe serait passé du 19e rang des fournisseurs de l'armée américaine en 2002 au premier en 2003, après avoir profité de très gros contrats avec le gouvernement, jugés par certains passés dans des conditions douteuses, notamment pendant la guerre en Irak. (© Eric Draper / AP/ The White House)


Les présidents des Etats-Unis (5/5)

Quelques histoires de la Maison-Blanche

Rencontre avec Audrey Lasbleiz, réalisatrice de "Billy Graham, le pasteur de l’Amérique", un documentaire que vous pourrez découvrir dimanche 1er novembre à 20h55 sur RTS Deux.
Résumé:
A travers la fable évangélique du prédicateur star Billy Graham, ce documentaire éclaire une facette polémique des Etats-Unis: l'importance du religieux dans les hautes sphères du pouvoir. Il a été le confident de douze présidents, de Truman à Obama! La présidentielle 2020 est l’occasion de cette mise en lumière des liens - visibles et invisibles - entre religion chrétienne et choix des urnes.

Photo tirée du film