Le réseau "Forbidden stories" (1/5)

Un certain journalisme d'investigation

Histoire Vivante vous propose une semaine sur le journalisme d'investigation avec le réseau "Forbidden stories". Ce réseau international de journalistes, créé en 2017 à l'initiative de Laurent Richard, a comme mission de poursuivre et publier le travail d'autres journalistes qui sont menacés, emprisonnés ou ont été assassinés dans le monde.
Rencontre avec Laurent Richard journaliste français, producteur et réalisateur de documentaires d'investigation. Il est le fondateur de "Forbidden stories" un réseau international de journalistes d'investigation qui a rassemblé des professionnels d'importants médias comme "Le Monde" en France, "The Guardian" au Royaume-Uni, "Expresso" au Portugal ou la "Süddeutsche Zeitung" en Allemagne. Pour le projet "Green Book" ce réseau a enquêté dans le domaine de l'industrie minière et propose une enquête globale sur trois pays: Inde, Tanzanie et Guatemala.
Dimanche 1er mars dès 20h55 sur RTS Deux, vous pourrez découvrir les quatre épisodes de "Green Blood, enquêtes sur des crimes écologiques", une minisérie documentaire de Alexis Marant, Jules Giraudat et Arthur Bouvart (France, 2020).

Photo: Laurent Richard, journaliste d'investigation


Le réseau "Forbidden stories" (2/5)

Un certain journalisme d'investigation

Suite de notre série d'entretiens autour de "Forbidden stories", ce réseau de journalistes d'investigation créé par Laurent Richard. Aujourd'hui, rencontre avec Arthur Bouvart, journaliste dʹinvestigation et réalisateur de documentaires, et Alexis Marant journaliste reporter dʹimages et réalisateur de documentaires. Ils sont tous deux membres de "Forbidden stories" et ont réalisé la série documentaire "Green Blood, enquêtes sur des crimes écologiques".

Photo: Arthur Bouvart, journaliste dʹinvestigation


Le réseau "Forbidden stories" (3/5)

Rencontre avec Arthur Bouvart journaliste dʹinvestigation et réalisateur de documentaires et Alexis Marant journaliste reporter dʹimages et réalisateur de documentaires autour de leur travail pour le réseau " Forbidden stories " et de la série documentaire " Green Blood, enquêtes sur des crimes écologiques ".

Photo: Diksha Singh, jeune indienne qui témoigne de la mort de son père, journaliste, dans le documentaire "Green Blood, enquêtes sur des crimes écologiques"


Le réseau "Forbidden stories" (4/5)

Un certain journalisme d'investigation

Conversation avec Arthur Bouvart et Alexis Marant, du collectif de journalistes d'investigation "Forbidden Stories". Arthur Bouvart est journaliste dʹinvestigation et réalisateur de documentaires et Alexis Marant est journaliste reporter dʹimages et réalisateur de documentaires. On évoque avec eux leur série documentaire "Green Blood, enquêtes sur des crimes écologiques".

Photo: Réunion du collectif "Forbidden stories" à Paris


Le réseau "Forbidden stories" (5/5)

Un certain journalisme d'investigation

Rencontre avec Anne Michel, journaliste au "Monde", qui a couvert l'enquête menée par "Forbidden Stories" au Guatemala.
Le projet Green Blood est une enquête internationale autour de crimes commis par lʹindustrie minière contre lʹenvironnement. Cette mini-série documentaire nous entraîne dans les coulisses d'une collaboration exceptionnelle. Le projet Green Blood est le fruit de cette enquête collective sur les pratiques de trois compagnies minières opérant dans trois pays et continents différents: en Tanzanie, au Guatemala et en Inde.
Pendant huit mois, quarante journalistes de quinze pays ont poursuivi ensemble le travail de journalistes locaux, menacés, poursuivis en justice ou tués pour avoir couvert l'impact de ces mines sur la santé et l'environnement et pour avoir dévoilé leurs politiques d'expansion brutales.

Dimanche 1er mars dès 20h55 sur RTS Deux, vous pourrez découvrir les quatre épisodes de "Green Blood, enquêtes sur des crimes écologiques", une minisérie documentaire de Alexis Marant, Jules Giraudat et Arthur Bouvart (France, 2020).

Photo (tirée du film): Cristina Maaz et son fils, au Guatemala