Selon Addiction Suisse, il y a environ 250'000 personnes dépendantes de l’alcool dans notre pays.  [Photographee.eu - Fotolia]

Excès d’alcool: qui va trinquer? (3/5)

L'émission du 8 octobre 2014

Qui doit payer pour les hospitalisations dues aux alcoolisations aiguës? Un projet de modification de la LAMAL est en consultation jusqu’au 31 octobre 2014. L’initiative parlementaire de Toni Bortoluzzi (UDC/ZH), portée par la commission de la santé du Conseil national, veut faire passer les buveurs non-dépendants à la caisse. Les milieux de la prévention sont opposés au projet. Mais à quoi est dû l’excès d’alcool? A l’inconscience des buveurs? A une mauvaise prévention? A un alcool trop bon marché?

Un coma à 2 francs 50

Selon les spécialistes, les cas d’alcoolisations aigües s’expliquent par les prix très bas de l’alcool (depuis la baisse des taxes de 1999) et son hyper-disponibilité. Car suite aux récentes décisions du parlement, la Suisse serait même devenue le pays le moins restrictif dans ce domaine. A Pully, le For Noise Festival a testé cet été un système de bracelet pour mieux respecter les dispositions légales existantes en matière de vente d’alcool aux mineurs. De son côté, le Monsieur Prévention de la Fondation Vaudoise contre l’alcoolisme fustige le prix ridiculement bas de l’alcool et affirme que l’on peut déjà s’offrir un coma éthylique pour 2.50 francs.

 

Reportage: Antoine Droux
Réalisation: Jean-Daniel Mottet
Production: Véronique Marti.