Prise de terre

L'émission du 6 février 2016

Allô la Terre !

L’actualité vue et commentée par des rédacteurs en chefs de revues environnementales en Suisse et en Europe francophone.

Cette semaine, David Solon, directeur de la rédaction de "Terra eco", au sujet de l’assouplissement des normes européennes en matière de pollution automobile.

 

Des loups et des arbres

Denis Cheissoux, producteur du magazine environnement "Co2 Mon amour", est allé à la rencontre d’un amoureux du loup.

Jean-Michel Bertrand tourne actuellement un documentaire sur le prédateur dans les Hautes-Alpes, la terre qui l’a vu naître.
Une production de Radio France.

Né en 1959 à Saint-Bonnet, capitale du Champsaur dans les Hautes-Alpes, Jean-Michel Bertrand connaît la montagne comme sa poche.

Son amour de la nature, et en particulier de la faune sauvage, l’a mené aux quatre coins du monde.

Mais c’est peut-être sur sa terre natale qu’il capte les plus belles images. Après s’être intéressé à l’aigle royal dans son film "Vertige d’une rencontre", le cinéaste guette le loup.

Depuis 2 ans, il travaille à la réalisation d’un nouveau documentaire sur le grand prédateur qui fait tant polémique. Une polémique qu’il ne veut pas alimenter. Son propos: simplement comprendre comment vit le loup et pourquoi il suscite tant de fascination et de répulsion mêlées.

Denis Cheissoux est allé à sa rencontre en février 2015 pendant le tournage dans le Dévoluy près du Col du Noyer.

L’homme-grenouille et le brochet

L’histoire insolite et attachante d’une amitié entre un plongeur amateur et un poisson!

Le Valaisan Michel Lonfat raconte sa rencontre avec Saturnin le brochet.

Chez les plongeurs amateurs, il y a ceux qui rêvent de mer turquoise, de corail et de poissons multicolores. Et il y a ceux qui préfèrent explorer les eaux troubles des étangs.

Qui pourrait imaginer que cette gouille de la région sédunoise, coincée entre un golf et la route principale, recèle autant de richesses naturelles?

C’est pourtant ici que nous emmène Michel Lonfat. Ici qu’il a fait l’une des plus belles rencontres de sa carrière d’homme-grenouille.

Fasciné par les brochets, Michel Lonfat était devenu au début des années 2010 un habitué des lieux. A force de plonger tous les jours pour observer les brochets, il a fini par en repérer un.

Un beau spécimen, de près de un mètre, toujours présent à chacune de ses plongées, semblant l’attendre comme un rendez-vous.

Baptisé Saturnin en référence au fameux canard de la série des années 60 (on surnomme le brochet "bec de canard", Michel Lonfat a fini par se rendre compte que son brochet favori était… une femelle!

Pendant plusieurs mois, le Valaisan n’a pas manqué un rendez-vous avec la belle! Photographiée sous toutes ses coutures, apparaissant même sur des selfies, Saturnin a même fait le buzz sur Facebook.

Mais, comme toutes les histoires, même les plus belles, celle-ci eut une fin… un peu tragique.

Michel Lonfat l’a racontée à Lucile Solari, mais aussi à la revue "La Salamandre", qui lui a consacré un long article dans son dernier numéro.