Séquence de l'émission du 13 mars 2018
Le conseiller fédéral Guy Parmelin s'est notamment intéressé aux voitures à hydrogène, lors de l'ouverture du 88e Salon international de l'automobile de Genève. [Martial Trezzini - Keystone]
Martial Trezzini - Keystone

Salon de l'auto: moteurs et carburants alternatifs

Electricité? Hydrogène? Gaz naturel? Les alternatives plus durables que l’essence et le diesel sont prêtes à envahir le marché, mais peinent encore à convaincre le grand public. Pourtant, la transition énergétique est au coeur du débat. Tout le monde en parle. Et nous aussi après un petit tour au salon de l’auto de Genève qui se tient à Palexpo jusqu’au 18 mars 2018.

Par Henry Buxant.
Séquence de l'émission du 13 mars 2018
Peut-on lutter contre l'obsolescence programmée? [Onidji - Fotolia]
Onidji - Fotolia

Une association pour lutter contre l'obsolescence programmée

Face aux scandales des appareils programmés pour une durée de vie réduite, une association pour lutter contre l'obsolescence programmée a été créée à Genève. Quels sont les buts et les moyens de cette association?

L'éclairage de Thomas Puttalaz, président de NoOPS.ch, au micro de Didier Bonvin.
Séquence de l'émission du 13 mars 2018
Il n'existe pas de formation officielle en Suisse pour les tatoueurs. [belyjmishka - Fotolia]
belyjmishka - Fotolia

Tatouages sous contrôle

Le tatouage ne cesse de se démocratiser. Le nombre de salons qui ouvrent et ferment chaque année est impressionnant et même en l’absence de statistiques officielles, les autorités comme les professionnels estiment qu'il est en augmentation. S'il n'existe actuellement aucune formation reconnue de tatoueur, il faut tout de même obtenir une autorisation pour exercer cette profession. A quels contrôles sont soumis les salons de tatouage? En tant que client, comment savoir si un tatoueur est compétent? Quelles sont les conséquences d'un tatouage sur la peau?

Maya Chollet recueille le témoignage d'une tatoueuse et les conseils pratiques de Sandrine Quenan, cheffe de clinique au département de dermatologie et vénéréologie des HUG, et Martine Wunderlich, ingénieure en sciences et sécurité alimentaires.

L'intégrale de l'émission du 13 mars 2018