Séquence de l'émission du 17 juin 2018

Reportage découverte: le jardin de Nicolas

Cap sur Romont (FR) pour découvrir un jardin exotique privé, le paradis vert de Nicolas Maternini, avocat et jardinier amateur passionné. Sa passion? Les plantes méditerranéennes qu'il cultive depuis son enfance.
Séquence de l'émission du 17 juin 2018
Reportage découverte, le jardin de Romont. [Xavier Bloch - RTS]

Reportage découverte: le jardin de Nicolas

Le jardin de Nicolas Maternini ne se visite pas mais vous pouvez le découvrir dans la vidéo ci-dessus.
Séquence de l'émission du 17 juin 2018
Une tourterelle turque. [PIXATERRA - Fotolia]
PIXATERRA - Fotolia

La chronique de François Turrian: le quiz nature

Vous n’entendrez pas toujours un chant. Parfois une simple question vous mettra sur la piste de la bonne réponse. On étend le domaine des sujets à la nature en général. Chaque semaine, trois lauréats seront tirés au sort et pourront gagner une brochure BirdLife, une entrée au centre-nature de La Sauge ou un autre prix.

L’ambiance sonore de ce matin nous fait découvrir le chant de la tourterelle turque

C’est un chant monotone et répétitif sur trois notes, deux courtes et une longue. On dirait qu’elle chante "tour-te-relle". La tourterelle turque est à ne pas confondre avec la tourterelle des bois. La tourterelle turque se rencontre dans nos jardins et nos agglomérations. Elle est assez urbaine. Son plumage beige-gris est uniforme, avec un demi-collier noir au niveau du cou. Dans les années 50, elle n’habitait pas en Suisse, et s’est établie chez nous dans les années 60-70. Elle a un peu diminué en nombre, peut-être à cause de la concurrence avec le pigeon des villes ou le pigeon ramier. Les colombes ou tourterelles ne sont pas forcément très pacifiques. Ce sont des oiseaux belliqueux. Colombe, pigeon et tourterelle font partie de la même famille, les colombidés. Les pigeons sont beaucoup plus trapus que les tourterelles et les colombes sont des oiseaux d’élevage.

Séquence de l'émission du 17 juin 2018
Une abeille. [Alekss - Fotolia]
Alekss - Fotolia

Daniel Cherix: la 6ème grande extinction animale

Depuis quelques décennies, la communauté scientifique s’interroge. Cette 6ème extinction liée à l’influence de l’humain risque d’avoir des conséquences majeures. Il faut tenir à jour les espèces qui disparaissent et selon les chiffres officiels de la liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, environ 859 espèces sont considérées comme éteintes. Les scientifiques se sont dit qu’il fallait sortir des espèces des grands animaux. Ils sont allés dans les collections des musées en prenant en compte les mollusques et certains insectes, plus de 130'000 espèces auraient déjà disparu.

L'intégrale de l'émission du 17 juin 2018

2:52:08