Le Journal du matin du 17.05.2012

L'émission du 17 mai 2012

Christian Bernard, directeur du Mamco, le Musée d’art moderne et contemporain de Genève

Le monde de l'art ne connaît pas la crise. En quelques jours, trois œuvres d’artistes majeurs ont été vendues à des prix record, dont le fameux "cri" de Munch qui s’est envolé à 120 millions de dollars. Ce marché de l’art s’est-il emballé? Ou joue-t-il un rôle de valeur refuge en temps de crise? L’art est-il devenu une marchandise comme une autre? Pour en parler, Christian Bernard, directeur du Mamco, le Musée d’art moderne et contemporain de Genève, depuis son ouverture en 1994.

Quand le web se met au vert

8% de la consommation énergétique annuelle provient d'Internet: en Suisse, l’utilisation d’internet consomme plus d'électricité que la production de la centrale de Mülheberg. A l’heure actuelle, envoyer un email est aussi courant qu'allumer la lumière, c'est l'évidence pour tout le monde: ce qui l'est moins, ce sont les besoins énergétiques qui se cachent derrière ce simple geste. Comment faire des économies sur un outil qui a pris autant de place dans le quotidien? Et comment gérer ces énormes data-centers du point de vue environnemental ?

Invité: David Atienza, professeur et directeur du laboratoire des systèmes embarqués de l'EPFL.

Marc Donzé, vicaire épiscopal du canton de Vaud

Marc Donzé est un enfant de la Chaux-de-Fonds et il le reste. De son enfance et de sa jeunesse, fortement marquées par les partis forts de cette ville, PS et POP, il a gardé le sens de la solidarité et de l'ouverture aux autres. C'est aussi à la Chaux-de-Fonds qu'il a été ordonné prêtre, à l'âge de 25 ans. Un engagement qui s'est dessiné alors qu'il avait entrepris des études de mathématiques à Zürich: la rencontre de la science et de la foi.

Après un parcours qui l'a conduit, notamment, à Genève et à Rome, Marc Donzé est resté trente ans en terre fribourgeoise. Il 'a quittée "avec un pincement de cœur" pour reprendre le poste qu'il occupe aujourd'hui, celui de vicaire épiscopal du canton de Vaud.

Marc Donzé s'est fait connaître... en descendant dans la rue. Evangile de St-Marc, "le plus petit et le plus abordable", il s'est installé au marché de la Palud, à Lausanne, pour rencontrer les gens. Des gens qui sont venus, pour parler et se confier.


Marc Donzé constate, lui aussi, que les églises se vident mais il ne s'en lamente pas. Les gens n'ont pas perdu leur foi, même si parfois elle se compose d'éléments recueillis à plusieurs sources. Ils la gardent et retrouvent l'Eglise lors des événements forts de leur vie: baptêmes, mariages, obsèques... Autant d'occasions de rencontre! C'est là la conséquence d'une société qui a changé et qui est marquée par plus d'individualisme et le rejet des contraintes.


Le nouveau vicaire épiscopal du canton de Vaud est aussi confronté à la raréfaction des vocations. Les jeunes sont déroutés par le métier de prêtre et son image, parfois négative: "nous ne sommes plus, et c'est heureux, sur le piédestal qui était le nôtre il y a quelques années". Le célibat est aussi une des raisons, mais ce n'est pas la principale: "il y a plusieurs façons de vivre et le célibat en est une". Et il laisse toute la disponibilité dont le prêtre a besoin.


Malgré les difficultés, Marc Donzé referait, sans hésiter, le même choix de vie s'il avait vingt ans aujourd'hui.


Euro 2012 en Ukraine, afflux de supporters mais aussi de clients chez les prostituées

A Kiev, comme dans les autres villes d'Ukraine qui accueilleront l'Euro 2012 de football, les réseaux de prostitution se préparent à recevoir beaucoup de clients étrangers durant la compétition. Ce phénomène n'est pas nouveau. Il se répète à l'occasion de tous les évènements sportifs de grande ampleur. Et l'Ukraine, déjà malade du tourisme sexuel, ne devrait pas échapper à la règle. Le reportage à Kiev du correspondant de RTSinfo en Ukraine, Laurent Geslin.

Manuela Salvi. [Laurent Bleuze - RTS]

Des réfugiés togolais au Bénin renvoyés dans leur pays

Réfugiés au Bénin, des Togolais sont renvoyés dans leur pays. Ils ne le veulent pas et manifestent pour le faire savoir. Les autorités béninoises réagissent avec fermeté et confirment leur position. La correspondance de Christelle Mensah, au Togo.

Manuela Salvi. [Laurent Bleuze - RTS]

Journal de 06h00

Présenté par Sandra Zimmerli.

Le Journal du Matin

Quatre doctorants de Bâle luttent contre la barrière de la langue

En rencontrant cette semaine plus de 150 élèves, quelques universitaires de Bâle ont voulu inciter les lycéens jurassiens à se lancer dans la recherche fondamentale tout en apprenant l’allemand. Quatre doctorants ont ainsi présenté leurs travaux en biologie pharmaceutique, toxicologie clinique, droit international et langue française. L’association francophone des étudiants de Bâle se dit convaincue qu’une telle démarche peut encourager certains élèves à envisager une formation universitaire sur les bords du Rhin. Près de 12’000 étudiants fréquentent actuellement l’université de Bâle dont une centaine d’entre eux seulement sont francophones, avec un tiers de Jurassiens. La barrière de la langue reste encore un obstacle bien ancré dans les esprits. Le reportage de Gaël Klein.

La diffamation des religions, un concept non reconnu en droit suisse

Le Tribunal fédéral vient de rendre une décision qui délégitime l’argument de diffamation des religions. Par Michel Kocher.

Luc Barthassat, les références musicales du jour

Alice Cooper – You drive me nervous
Deep Purple – Highway star
Status Quo – Caroline

Journal de 07h

Présenté par Valérie Droux.

Le Journal du Matin

Situation "grave" en Grèce, reportage dans le milieu bancaire

A court d’arguments lundi pour tenter de convaincre les politiciens grecs à former un gouvernement, le président grec Karolos Papoulias a declaré que la situation était grave. 700 millions d’euros avaient été retirés des banques par les Grecs, de plus en plus inquiets d’une sortie éventuelle du pays de la zone euro. Dans le milieu bancaire, on surveille la situation, mais on ne panique pas. Le reportage de la correspondante de RTSinfo en Grèce, Angélique Kourounis.

AlphaBank et EuroBank sont les deux plus grandes banques privées de Grèce. [Reuters - John Kolesidis]

La 65ème édition de Cannes accusée de sexisme

"A Cannes, les femmes montrent leurs bobines et les hommes leurs films" a déclaré un collectif de femmes dans une Tribune publiée par le Monde juste avant l'ouverture du 65ème festival, qui a eu lieu mercredi soir sur la Croisette. Ces accusations de sexisme signées notamment par la comédienne Fanny Cottençon, la réalisatrice Coline Serreau et la romancière Virginie Despentes ont engendré une petite polémique. Par Pierre-Etienne Joye, l’envoyé spécial de RTSinfo Cannes.

Dominique Strauss-Kahn réclame un million de dollars à Nafissatou Diallo

Il y a an, Dominique Strauss Kahn défilait menotté devant toute la presse internationale. Aujourd'hui, il réclame un million de dollars à Nafissatou Diallo pour les préjudices subis. Les avocats de DSK justifient cette demande notamment par les dommages à sa réputation professionnelle et personnelle dans le monde entier. Par Virginie Matter.

La Grèce, un scrutin pour l’espoir

Un commentaire de Pierre-Han Choffat. Le débat continue sur http://signature.rts.ch/.

Le Journal du Matin

Journal de 08h00

Présenté par Jérôme Jeannin.

Le Journal du Matin

Votations du 17 juin, débat sur l’initiative "accéder à la propriété grâce à l'épargne logement"

Le PLR vaudois Olivier Feller et le socialiste genevois Carlo Sommaruga, tous deux conseillers nationaux, débattent de l’initiative "accéder à la propriété grâce à l'épargne logement". C’est l’un des trois objets soumis à votation le 17 juin prochain.

La droite soutient fermement l'épargbe-logement, alors que la gauche dénonce un cadeau fiscal aux riches. [Alessandro Della Bella - Keystone]

Christian Bernard, directeur du Mamco, le Musée d’art moderne et contemporain de Genève

Le monde de l'art ne connaît pas la crise. En quelques jours, trois œuvres d’artistes majeurs ont été vendues à des prix record, dont le fameux "cri" de Munch qui s’est envolé à 120 millions de dollars. Ce marché de l’art s’est-il emballé? Ou joue-t-il un rôle de valeur refuge en temps de crise? L’art est-il devenu une marchandise comme une autre? Pour en parler, Christian Bernard, directeur du Mamco, le Musée d’art moderne et contemporain de Genève, depuis son ouverture en 1994.