Le Journal du matin du 06.02.2012

L'émission du 6 février 2012

Jean-Luc Moner-Banet, directeur général de la Loterie Romande

Le phénomène des paris truqués est en expansion. Les sommes en jeu se montent à des dizaines de milliards de francs. A six mois de l’ouverture des JO de Londres, la menace est prise au sérieux : les grandes instances du sport mettent en place des mesures pour tenter de freiner l’expansion du phénomène, qui touche désormais tous les sports. Et les opérateurs offrent une palette très large qui permet de parier sur tout et n’importe quoi, et plus seulement sur le résultat d’un match. Quelles menaces représentent ces paris illégaux ? Comment les restreindre ? Ou en tout cas mieux réglementer ces pratiques ?

Comment expliquer une telle explosion du phénomène ? «Ce qui a changé c’est l'apparition d’Internet. La grande criminalité est de plus en plus présente ». Qui est concerné ? «Ça ne touche pas que les divisions inférieures, mais c’est plus facile que les grandes ». Comment ça marche ? «On ne parie plus seulement sur le résultat final du match, on parie pendant le match. On a des gens dans le public en contact avec des opérateurs en Asie, qui vont faire un signe à un joueur. »  La Suisse touchée ? « Certainement. Mais pas de cas importants avérés. Notre ligue est bien arbitrée, bien surveillée ». Quelles pistes de travail ? «Il faut de plus en plus de  collaborations entre États. Il y a déjà des collaborations avec Interpol en amont pour détecter s’il se passe des choses étranges. » Qui est à la manœuvre ? « Ce sont les mafias du XXI e siècle, qui procèdent par intimidation de jeunes athlètes. »


Progression du chauffage à distance

Alors qu'une vague de froid sibérien balaie la Suisse depuis la semaine passée, InterCités parle de chauffage. Dans la nouvelle stratégie énergétique de la Suisse, le chauffage à distance est un acteur qui devrait faire davantage que de la figuration. Cette source d'énergie pourrait atteindre à terme 10% des besoins en chaleur de la Suisse. Et ses promoteurs visent un nouveau marché: celui des mini réseaux de chauffage à distance, par exemple dans les petites communes ou les quartiers. Par Muriel Ballaman.

Renaud de Watteville, fondateur de la société Swiss Fresh Water

Renaud de Watteville a développé un appareil portable de dessalement de l'eau de mer qui tient dans un coffre de voiture et fonctionne à l'énergie solaire. Cet appareil, simple à entretenir, facilite d'ores et déjà l'accès à l’eau potable à des populations qui en étaient privées, notamment au Sénégal. Un seul de ces appareils permet de produire jusqu'à deux mille litres d’eau potable par jour. L'entreprise Swiss Fresh Water a sans doute de belles perspectives si l'on songe que quelque 90 millions de personnes n’ont pas accès à une eau potable de qualité et vivent pourtant en bord de mer, mais loin de centres urbains.

"Boom" du trafic de chiens: les restaurants en cause

Le trafic de chiens dans la région du Mékong, entre la Thaïlande, le Laos et le Vietnam, connaît actuellement un véritable "boom": la viande de chien est très prisée dans les restaurants de Hanoi et d'autres villes du Vietnam. Par la correspondante de la RSR à Bangkok, Niki Nadas.

Manuela Salvi. [Laurent Bleuze - RTS]

Football: pas de suisse retenu pour arbitrer l'Euro 2012

Le championnat suisse de football a repris ce week-end. Le point fort de la saison aura pour cadre en juin la Pologne et l'Ukraine qui accueillent l'Euro: l'équipe de Suisse n'y participera cependant pas. Aucun arbitre suisse n'aura d'ailleurs été retenu pour cette compétition, une première dans un rendez-vous majeur depuis 32 ans. Interview de Carlo Bertolini, chef des arbitres de Super et Challenge League.

Manuela Salvi. [Laurent Bleuze - RTS]

Journal de 06h00

Présenté par Antoine Droux.

Le Journal du Matin

Revue de presse

*

Le Journal du Matin

La crise touche aussi les églises

Le Conseil œcuménique des églises à Genève connaît une grave crise financière. Le COE rassemble près de 350 églises protestantes, orthodoxes, anglicanes pour la plupart. La prochaine victime de cette crise pourrait être une agence de presse œcuménique. Par Catherine Erard.

Le Journal du Matin

Presse alémanique

Présenté par Stéphane Deleury.

Le Journal du Matin

La fin des Bibliothèques?

En marge du débat autour du prix unique du livre, la question de la substitution des bibliothèques par les livres numériques, les "ebooks" se pose. L'éditeur et spécialiste du livre numérique Pierre Richard revient sur le projet d'Amazon de créer une "bibliothèque à la demande".

Invité: Jean Richard, directeur des Editions d'en Bas

Simonetta Sommaruga, les références musicales du jour

Bach, Concert pour deux claviers, BWV 1060

Chopin, Polonaise, op. 26 Nr. 1

Bach, Fantaisie chromatique et fugue

 

Journal de 07h

Présenté par Didier Duployer.

Le Journal du Matin

Sale temps pour les énergies vertes

A l'heure où la Suisse et l'Allemagne font le pari de sortir du nucléaire, les énergies renouvelables ont la cote. Miser sur les énergies propres est une priorité, mais avec les derniers développements de la crise économique et son cortège de pays endettés ou touchés par le chômage, les énergies vertes perdent du terrain. Cas emblématique: l'Espagne, qui vient de décider de suspendre ses aides aux nouvelles installations de production d'énergie renouvelable, sachant que ce secteur avait déjà perdu 20'000 emplois ces dernières années. L'interview de Jean-Christophe Hadorn, consultant en énergies renouvelables.

Le Journal du Matin

Le désarroi des banques suisses face à la pression américaine

Plus d’une dizaine d’entre elles sont dans le collimateur et plusieurs ont déjà livré des données aux autorités de Washington: serait-ce le coup de grâce pour le secret bancaire? Il sera désormais impossible de s’en prévaloir pour couvrir la fraude fiscale. Les banques suisses impliquées n’auraient-elles pas compris les leçons du scandale UBS? Interview de Beat Burgenmeier, professeur d’économie à l’Université de Genève.

Le Journal du Matin

Augmentation du nombre de divorces chez les seniors

Si les divorces ont doublé ces dix dernières années, ils ont triplé chez les 65 ans et plus, des seniors dont l'espérance de vie n'a jamais été aussi longue. Et le divorce c’est aussi une question de genres.

Avec Dario Spini, professeur à l'institut de sciences sociales de l'Université de Lausanne et directeur du pôle de recherche national Lives. Et les extraits de "3 x 20 ans" et "Ensemble c’est trop".

Pour compléter un programme national, sont recherchés en Suisse romande: 60 personnes de 40 ans, séparées ou divorcées dans les deux dernières années après une longue vie de couple, ainsi que 60 personnes de plus de 60 ans qui ont vécu un deuil dans les deux dernières années. Pour participer à cette enquête: pertepartenaire@unil.ch ou http://lives-nccr.ch/pertepartenaire-formulaire.


Libre circulation: aux entreprises d'assumer leurs responsabilités

Un commentaire de Christian Favre. Le débat continue sur http://signature.rsr.ch/

Le Journal du Matin

Paris truqués : un phénomène en pleine expansion

Le CIO, la FIFA, l'UEFA et même Interpol sont en train de mettre sur pied tout un arsenal de mesures afin de lutter contre ce véritable fléau. Une pratique en pleine expansion, dont les enjeux financiers sont colossaux. Par Romain Roseng.

Journal de 08h00

Présenté par Frédéric Filippin.

Le Journal du Matin

Bonne fin de semaine pour les places financières

Vendredi dernier, les principales places financières ont continué leur rebond, en particulier grâce à de bons chiffres sur l'emploi américain. L'interview de Serge Ledermann, directeur général adjoint et responsable des investissements à la banque Héritage.

Le Journal du Matin

Débat: initiative "Epargne logement", un puit fiscal?

Le 11 mars prochain, le peuple suisse se prononcera sur l'initiative "Epargne logement". Celle-ci veut instituer un nouvel instrument fiscal, avec pour but avoué de promouvoir l'accession à la propriété d'un premier logement, à usage personnel. L'initiative demande aussi que les travaux qui visent à économiser l'énergie ou à protéger l'environnement fassent l'objet d'un traitement fiscal privilégié. Le conseil fédéral recommande de la rejeter, alors que le parlement ne donne aucune recommandation. Débat entre Olivier Feller, conseiller national PLR vaudois et secrétaire général de la fédération romande immobilière, et Carlo Somaruga, conseiller national socialiste genevois et secrétaire général de l'Asloca romande.

Le Journal du Matin

Jean-Luc Moner-Banet, directeur général de la Loterie Romande

Le phénomène des paris truqués est en expansion. Les sommes en jeu se montent à des dizaines de milliards de francs. A six mois de l’ouverture des JO de Londres, la menace est prise au sérieux : les grandes instances du sport mettent en place des mesures pour tenter de freiner l’expansion du phénomène, qui touche désormais tous les sports. Et les opérateurs offrent une palette très large qui permet de parier sur tout et n’importe quoi, et plus seulement sur le résultat d’un match. Quelles menaces représentent ces paris illégaux ? Comment les restreindre ? Ou en tout cas mieux réglementer ces pratiques ?

Comment expliquer une telle explosion du phénomène ? «Ce qui a changé c’est l'apparition d’Internet. La grande criminalité est de plus en plus présente ». Qui est concerné ? «Ça ne touche pas que les divisions inférieures, mais c’est plus facile que les grandes ». Comment ça marche ? «On ne parie plus seulement sur le résultat final du match, on parie pendant le match. On a des gens dans le public en contact avec des opérateurs en Asie, qui vont faire un signe à un joueur. »  La Suisse touchée ? « Certainement. Mais pas de cas importants avérés. Notre ligue est bien arbitrée, bien surveillée ». Quelles pistes de travail ? «Il faut de plus en plus de  collaborations entre États. Il y a déjà des collaborations avec Interpol en amont pour détecter s’il se passe des choses étranges. » Qui est à la manœuvre ? « Ce sont les mafias du XXI e siècle, qui procèdent par intimidation de jeunes athlètes. »