Le Journal du matin du 26.12.2011

L'émission du 26 décembre 2011

Regards d'écrivains: Metin Arditi

Du 26 au 30 décembre, "Le Journal du matin" propose cinq regards d'écrivains sur les grands événements de 2011. Qu'est-ce que l'actualité apporte à leur travail d'artiste? Quel impact sur leur travail d'écriture? Quels sont les événements qui les ont marqués durant cette année 2011?

Ecrivain à succès (son dernier roman, "Le Turquetto", a été publié chez  Actes Sud en août 2011), Metin Arditi est aussi ingénieur en génie atomique, président de l'Orchestre de la Suisse Romande et du Conseil culturel de l'EPFL. Mais l'activité d'écrivain "prend non seulement tout votre temps, mais toute votre vie", souligne-t-il d'emblée. Le Genevois est un grand consommateur d'actualité, notamment par la presse écrite. "Je me tiens toujours informé (…) C'est un vieux réflexe, une habitude qui s'est installée dans ma vie depuis des dizaines d'années".


Son dernier ouvrage, "Le Turquetto", traite du rapport entre religions, de l'exil… "Mais cela est le fruit du hasard", précise Metin Arditi. "S'il y a une activité qui m'a amené à écrire ce livre, c'est parce qu'elle a trouvé un terrain fertile, sensible…"L'idée de ce livre est née parce qu'il y avait un lien affectif très fort". Et de raconter comment tout est parti de la rencontre avec le Palestinien Elias Sambar.


Et justement, cette année 2011 est marquée par la demande d'adhésion de la Palestine au Nations Unies. Mais pour l'écrivain, cette demande a peu de chances d'aboutir. "Ca me paraît très difficile. En revanche, elle a été admise à l'UNESCO et c'est un pas important dans la reconnaissance de la Palestine…"


Maxime Morand, responsable RH de la banque privée Lombard-Odier

Nous sommes passés d'une vision du monde collective à une vision individualiste, c'est l'une des explications de la dérive que connaît le monde de la finance, dérive qui a connu un paroxysme en 2011. Ce constat est celui de Maxime Morand, qui garde de son passé de prêtre un regard particulier.

Responsable des ressources humaines, pour quelques mois encore, de la banque privée Lombard Odier & Cie, il se trouve confronté à une profession en pleine évolution. Son réalisme le contraint à envisager la disparition de banques et la réduction des places de travail qu'elles offrent. Pour celles et ceux qui en ont fait leur profession, il s'agira - pour la première fois depuis longtemps - d'envisager une autre voie: "un trader pourra devenir professeur d'anglais".


Maxime Morand rejette le mot "valeurs". A celui qui estime qu'elles ont disparu du monde de la finance et de l'économie, il répond qu'il s'agit là d'une "baudruche". Il s'interroge aussi sur le sens du mot "éthique".


En revanche le mouvement des indignés l'interpelle. Pour les avoir rencontrés à New York, face aux barrières protégeant Wall Street, il imagine très bien que ces barrières pourraient un jour céder sous la poussée, comme l'histoire l'enseigne.


L'avenir? Un point d'interrogation pour lui, mais un espoir pour les jeunes. Qui ne donnent pas forcément à ce mot le même sens que leurs parents.


Sport pour tous: la boxe

Sport matin s'intéresse cette semaine aux activités sportives de Monsieur et Madame tout le monde. Le sport comme activité de remise en forme: c'est le cas de ceux qui choisissent des entraînements de boxe, non pas pour faire de la boxe, mais pour parfaire leur condition physique, Il y a aussi le sport détente, le sport des seniors... Mais parmi les acteurs sportifs, il y a aussi des personnes indispensables pour que le spectacle ait lieu: les fans et les bénévoles.

Ce lundi, visite au Club pugilistique de Carouge (GE). A côté des licenciés - dont des boxeurs professionnels - on trouve des non-boxeurs qui viennent s'entraîner pour leur simple condition physique. Trois quarts d'heure de cardio, un bon quart d'heure d'abdominaux et tous les exercices classiques nécessaires à travailler l'ensemble de la musculature... Le reportage de Laurence Bolomey.

L'Argentine veut limiter la fuite des capitaux

L'Argentine a engagé des chiens renifleurs... d'argent. Leurs prises sont infimes par rapport à l'ampleur du phénomène. Par le correspondant de la RSR à Buenos Aires, Pierre Bratschi.

Manuela Salvi. [Laurent Bleuze - RTS]

Le Journal de 6h

Présenté par Jérôme Jeannin.

Le Journal du Matin

Intégrer le thème de l’homosexualité dans les programmes scolaires?

Nouvelle diffusion de l'émission du 17 août 2011.

"InterCités" évoque ce matin le thème de l'homophobie à l'école. La Suisse alémanique projette d’intégrer le thème de l'homosexualité dans les programmes scolaires. Avec des démarches de sensibilisation dans les classes et un projet qu'on découvre avec l'une des correspondantes de la RSR, Alexandra Richard.

Noël sous tension au Moyen-Orient et au Liban

Le patriarcat maronite exprime sa crainte pour l‘avenir des chrétiens libanais. Par Sabine Pétermann.

Le Journal du Matin

Minority Report, de la fiction à la réalité?

Nouvelle diffusion de l'émission du 17 octobre 2011.

Stopper un criminel avant qu'il agisse: telle est la raison d'être d'un nouveau programme du DHS, le très sérieux département de la sécurité nationale des Etats-Unis. Le projet, déjà décrié, semble tiré du scénario du film de Spielberg "Minority Report". Mais ce n'est pourtant pas du cinéma.

Invité: Alexandre Vautravers, rédacteur en chef de la Revue militaire suisse et directeur du Département des relations internationales de la Webster University.

Bernard Comment, les références musicales du jour

Pink Floyd, "Atom Heart Mother"

Grateful Dead, "Rosemary"

Rolling Stones, "Angie"

Le Journal de 7h

Présenté par Valérie Droux.

Le Journal du Matin

Catherine Wahli, une carrière au service des consommateurs

La Télévision Suisse romande a perdu l'une de ses figures emblématiques. Catherine Wahli est décédée à la veille de Noël à l'âge de 75 ans. Elle avait créé le magazine "A bon entendeur" il y a plus de 30 ans. L'interview de Manuelle Pernoud, actuelle présentatrice de "A bon entendeur".

Le Journal du Matin

L'économie chinoise est-elle sur le point de s'effondrer?

Depuis quelque temps, certains observateurs occidentaux - preuves à l'appui - annoncent la chute de l'Empire du Milieu, après celle des Etats-Unis et de l'Europe. Faut-il prendre au sérieux ces scénarios catastrophe? Par le correspondant de la RSR à Pékin, Alain Arnaud.

Produits phares en Suisse romande (1/5): Vaud, saumon fumé par injection liquide

Passer des fêtes sans croquer dans un saumon fumé est presque inimaginable. Mais un bon morceau de saumon fumé, le connaît-on encore? Stéphane Vaucher, cuisinier et professeur de cuisine a passé plusieurs années à chercher le saumon le plus savoureux et la recette qui lui convenait le mieux pour le fumer à sa manière: avec de la fumée liquide. Ce sont de fines gouttes d'eau aromatisée à la fumée qui viennent enrober le saumon et non plus les panaches de fumée. Pour comprendre cette méthode singulière, Caroline Christinaz est allée le rencontrer dans une cuisine de l'école professionnelle de Montreux.

Le Journal de 8 heures

Présenté par Frédéric Filippin.

Le Journal du Matin

Les religions face au défi de la modernité (1/5): entretien avec Hans Küng

Les grandes religions affrontent, plus que jamais, le défi de la modernité. Dans un monde en mutation de plus en plus rapide, elles tentent de s’adapter aux préoccupations, au mode de vie et - plus généralement - à une culture qui n’est plus celle du passé. Patrick Nussbaum et Urs Gfeller proposent une série d'entretiens avec cinq personnalités, du 26 au 30 décembre 2011 à 8h15, dans "Le Journal du matin".

Ce lundi: Hans Küng. Le théologien catholique suisse se consacre depuis 1993 à la fondation "Pour une éthique planétaire" - Weltethos - visant à renforcer la coopération entre les religions. Il a toujours eu une position critique envers la hiérarchie catholique.