Séquence de l'émission du 10 avril 2015

Rencontre avec Jacques Cornuz

Tous les vendredis, "CQFD" reçoit un homme ou une femme de science pour parler de son travail et de ses recherches.

Aujourd'hui, Huma Khamis a invité Jacques Cornuz, directeur de la Policlinique médicale universitaire de Lausanne et membre du comité directeur de la Société suisse de médecine interne.

Notre invité du jour prône une plus grande retenue concernant un certain nombre de pratiques médicales. Car même en médecine, parfois, moins c'est mieux. C'est le thème que propose d'aborder Huma Khamis avec le directeur de la Policlinique médicale universitaire (PMU) de Lausanne et membre du comité directeur de la Société suisse de médecine interne (SSMI), Jacques Cornuz.

La SSMI a lancé en 2014 sa campagne pour abandonner certaines pratiques médicales qui ne présentent pas d'avantages pour les patients et dont le risque dépasse parfois le bénéfice potentiel. "Smarter Medecine" appelle les médecins, mais également les patients, à s'interroger sur l'utilité de certaines interventions médicales en vue de les rationnaliser.

S'il faut prendre du temps pour convaincre et changer les vieilles habitudes, Jacques Cornuz, amoureux de la randonnée en montagne, ne craint aucun terrain accidenté et il prend volontiers son bâton de pèlerin pour ouvrir les voies d'une médecine plus rationnelle. 

Ce sujet passionne ce diplômé en médecine, mais également en sciences politiques. C'est d'ailleurs lui qui a assuré la méthodologie à l'origine d'une liste de cinq interventions médicales qu'il faut arrêter de pratiquer et qui fait l'objet d'une publication récente dans la prestigieuse revue "JAMA" "The Journal of the American Medical Association".

Jacques Cornuz est également un passionné de sport. Il a même consacré quelques années pendant ses études au métier de journaliste sportif à la Radio Suisse Romande, devenue Radio Télévision Suisse.

Séquence de l'émission du 10 avril 2015

Azote et biodiversité en Suisse

Adrien Zerbini révèle les résultats d'une étude publiée en avril 2015. Ils établissent et quantifient le lien entre les émissions d’azote et la chute de la biodiversité en Suisse.

Les explications d'Elena Havlicek, spécialiste des sols, chargée d’enseignement à l’Université de Neuchâtel et collaboratrice scientifique à l’Office fédéral de l’environnement.

 

L'intégrale de l'émission du 10 avril 2015

Programme musical

  •      Lily YellowYes I say no Irascible (dist.), 2012
  •      Abd al MalikMa jolie Barclay, 2010
  •      JovanottiGli immortali Universal Music, 2015