Versus

L'émission du 16 novembre 2017

C'est qui, ce "nous"?

Que ce soit en sport, en politique, dans les domaines de la culture, des sciences, de la philosophie et des religions, partout et toujours on parle de "nous". Mais c'est qui, ce "nous"? D'où vient-il? Comment se développe-t-il? Quel rôle joue-t-il? La manière de penser "nous" fait partie de notre vivre-ensemble. Mais "nous" signifie aussi pouvoir délimiter ce qui " n'est pas nous". Ces questions - à clarifier d'urgence à l'heure où la question identitaire se manifeste bruyamment par la montée des mouvements populistes - sont au coeur des 9èmes journées de philosophe de Bienne.
Avec, en direct, Gaulthier de Salis, responsable du comité dʹorganisation pour la partie francophone des journées philosophiques de Bienne, et Marc-André Weber, docteur en philosophie à l'Université de Neuchâtel.
Agenda: du 16 au 19 novembre 2017: "9èmes Journées philosophiques de Bienne"
Par Nicole Duparc, et la collaboration de Nicole Corpataux

Maria Callas aujourd'hui 1/4

Cette année marque les 40 ans de la disparition de Maria Callas. Aucun artiste nʹest pourtant aussi actuel que la Divine. Toujours présente par le disque sans cesse réédité, par la radio, la télévision, internet, le livre et les expositions, Maria Callas est cette voix qui nous entoure au quotidien sans que nous ne nous en apercevions. Elle est lʹincarnation de lʹopéra, la légende dʹun art vieux de plus de 4 siècles quʹelle transcende par son approche artistique incorruptible.
Les témoignages sonores de sa voix sont nombreux et souvent qualifiés de "légendaires", mais connaissons-nous vraiment ces documents que lʹon salue sans pourtant réellement sʹy arrêter?

Damien Murith: "Le Cri du diable"

En 2013, Damien Murith publiait "La Lune assassinée", succession de brèves proses poétiques qui imposèrent dʹemblée un style taillé à lʹos, dense et intense. Sur le mode pictural, apparaissait peu à peu les paysages désolés dʹune campagne hors du temps, et ses paysans marqués par la tragédie de lʹexistence. Deux ans plus tard, "Les Mille veuves" faisait écho à ces proses, dans un village situé en bord de mer. Non loin, lʹétendue dʹeau menaçante et porteuse de mort. Enfin, en cette rentrée littéraire, lʹauteur conclut ce qui est devenu un triptyque. Toujours avec le même souffle tragique, il fait passer son héroïne de la campagne à la ville, lieu de toutes les perditions.
Dans cet univers sombre où le gris et le noir dominent, apparaissent quelques taches de couleurs. Rouge passion, rouge sang.

Par Jean-Marie Félix
Lectures: Frédéric Lugon
A lire: Damien Murith: "Le Cri du diable", Editions LʹAge dʹHomme