Les matinales d'Espace 2

L'émission du 24 avril 2015

Barbet Schroeder… la tête à l'envers

Alors que son prochain film, "Amnesia", coproduit par la Suisse, sera présenté hors compétition à Cannes en mai 2015, Barbet Schroeder était cette semaine l'invité phare du Festival Visions du réel de Nyon, qui le désignait "Maître du réel" et lui décernait son "Sesterce d’or".

Un entretien de Raphaële Bouchet, à découvrir dans "La tête à l'envers", samedi 25 avril 2015 sur Espace 2 à midi.

 

Week-End Musical de Pully

Du 24 au 26 avril 2015, le Week-End Musical de Pully célèbre sa 3e édition. Concerts, conférence et masterclass sont à l’affiche, soit 12 événements musicaux en entrée libre, priviégiant le partage entre musiciens en formation et professionnels, ainsi qu'entre les styles musicaux.

Rencontre avec Alexandre Cellier, pianiste.

 

La force brûlante de Maguy Marin

Deux spectacles de Maguy Marin sont à voir de toute urgence au Théâtre Vidy-Lausanne (jusqu’au 24 avril 2015): "BiT" et "Singspiele". Avec ses deux dernières pièces, la chorégraphe française nous emmène avec un maîtrise exceptionnelle dans un monde scénique parfois brutal, parfois abstrait et délicat, pour interroger l’humain et ses batailles.

Notre chroniqueur Pierre Lepori en a été tout simplement ébloui.

 

La guerre des sexes… au cinéma

On parle toujours du cinéma de la Nouvelle Vague comme d’une révolution du langage cinématographique, comme d’une émancipation de jeunes et audacieux cinéastes - Godard, Truffaut, etc. – vis-à-vis du "cinéma de papa". Mais si cette révolution concerne la forme, l’écriture, les décors ou le jeu d’acteur, les personnages féminins, eux, restent souvent enfermés dans des stéréotypes sexistes.

C’est ce que viendra raconter Geneviève Sellier, historienne du cinéma et professeure à l’Université de Bordeaux, les 25 et 26 avril 2015 aux Cinémas du Grütli de Genève. Le cycle de films qu’elle a concocté pour le public s’intitule "Guerre des sexes dans le cinéma français".
Par Raphaële Bouchet.

 

Salves poétiques (5/5)

Pour accompagner les premières "Salves poétiques" qui se déroulent à Morges du 21 au 24 avril 2015, Laurence Verrey, poétesse depuis son premier recueil en 1982, accompagne nos matinées sous le signe de la poésie.

De Baudelaire, l’initiateur, aux variations les plus contemporaines, l’expression poétique s’avère plus nécessaire que jamais pour nous déboucher les oreilles.

Sculpter les mots

Sculpter les mots relève du travail d’orfèvre, patiemment, mais l’échappée vers leur musicalité, l’audible, demeure souvent offert et imprévu. Entre formes très courtes, comme le haïku japonais, et le lâcher-prise des proses d’ "Une Brève transe de cailloux" (L’Aire, 2008), les thèmes les plus anodins permettent d’explorer, pour Laurence Verrey, tous les pans du vivant et de la matière.

 

 

Par Yves Roulin et Christian Ciocca