Les matinales d'Espace 2

L'émission du 5 janvier 2015

Un joli Mozart à l’opéra de Fribourg

L’Opéra de Fribourg, sous la direction de Laurent Gendre, propose jusqu’au 11 janvier 2015 sa production annuelle, à la Salle Equilibre: "Die Entführung aus dem Serail / L’Enlèvement au Sérail" de Mozart, dans une mise en scène de Tom Ryser, avec de jeunes chanteurs tout à fait remarquables.

Un spectacle, à voir également à l'Opéra de Lausanne les 16-18 janvier 2015, dont nous parle Pierre Lepori.

 

PLATEFORME(S)

Il s'agit d'une exposition collective, à voir jusqu'au 1er février 2015 au Centre d'art contemporain d'Yverdon-les-Bains qui met en lumière le travail d'un artisan au service de l'art contemporain. Rehaussée de propositions inédites, cette exposition présente principalement des estampes contemporaines sorties de l'atelier de Raynald Métraux, imprimeur, éditeur et galeriste installé dans le quartier du Flon à Lausanne depuis le début des années 1990.

Rencontre avec Raynald Métraux, artiste.

 

Mon Ring à moi (1/3)

Une série réalisée à l’occasion de la diffusion du documentaire en deux parties (de 52 mn) de Fabienne Clément et Corinne Portier, produit par la RTS ou l’opéra comme vous ne l’avez jamais vu (les 8 et 15 janvier 2015) !

Quand Chantal, vidéaste amateur, décide de faire un film sur le "Ring" de Richard Wagner qui va être présenté au Grand Théatre de Genève où elle travaille comme comptable, elle n’imagine pas qu’elle se lance dans une "montée de l’Everest en tong". Car le "Ring" c’est 2 ans de préparation, 4 opéras et 15 heures de musique. Une équipe de la RTS l’a suivie des ateliers aux coulisses en passant par la scène dans cette épopée incroyable.

 

Michel Bühler, 229 chansons pour la septantaine (1/5)

Depuis son premier album "Helvétiquement vôtre" en 1969, le barde vaudois a tenu un beau parcours de vie qui n'est pas prêt de s'arrêter.

Il vient de sortir un DVD de ses 229 chansons avec les couvertures de tous les vinyles enregistrés depuis 45 ans, échos de ses colères, de ses tendresses et de ses combats.

Le culte de l'antihéros

Instituteur devenu chanteur en 1969 à l'âge de vingt-quatre ans, Michel Bühler a depuis ses débuts revendiqué un regard engagé contre le conformisme suisse. Ses premières chansons, dans le courant revendicatif de Mai 68, s'en prenaient à l'armée, aux nantis de tous poils. Il a récidivé en 1989 en imaginant dans une pièce de théâtre les démêlés d'un type un peu paumé: Guillaume Tell en personne.

Par Christian Ciocca

 

Michel Bühler revient sur sa carrière du lundi 5 au vendredi 9 janvier 2015 à 11h30 et 19h30 sur Option Musique.

La réponse du concours

Faust de Gounod