La réponse du concours

L'émission du 15 avril 2013

Hephzibah Menuhin

 

"Partage de minuit", tout est gris !

Le Mamco (Musée d’art moderne et contemporain, à Genève) présente une sélection des œuvres de ses collections; le thème est une valeur: le gris. Toutes les pièces ont ce point commun, celui de se décliner dans d’infinies nuances de gris. Et pourtant, rien de répétitif dans cet accrochage. La diversité des artistes en témoigne, puisqu’on transite par tous les styles et les tendances: Vito Acconci, John M Armleder, Silvia Bächli, Enrico Baj, Robert Barry, Éric Baudart, Hans Bellmer, etc…

Ode au gris pour palper toute la palette de l’art contemporain. Le guide est quant à lui toujours vêtu de noir, Christian Bernard, le directeur du Mamco, au micro de Martine Béguin. Par Florence Grivel.

 

Splendeurs baroques de Venise et Moscou

Le chœur In illo tempore de Neuchâtel, sous la direction d’Alexandre Traube, donnera en avril 2013 trois concerts célébrant les splendeurs baroques de Venise et Moscou, les samedi 20 avril, à l’Eglise St-Maurice de Fribourg, vendredi 26 avril, à la Basilique Notre-Dame du Valentin à Lausanne, et dimanche 28 avril, à la Basilique Notre-Dame à Neuchâtel.

Recontre avec Alexandre Traube , directeur et Catherine Steiner, choriste et organisatrice.

 

Première rétrospective de Steve McQueen

Le cinéaste britannique Steve McQueen est à l’honneur au Schaulager de Bâle, où se tient sa première grande rétrospective. Parmi les 25 pièces exposées, de la pellicule, de l’installation, de la photographie… le tout porté par une muséographie spectaculaire. Une occasion inégalable de comprendre le vocabulaire cinématographique du réalisateur de "Shame" (2011) et de "Hunger" (2008).

À découvrir jusqu’au 1er septembre 2013. Une chronique de Pauline Vrolixs.

 

Zimmermann & de Perrot

Le génial duo zurichois revient en Suisse romande avec deux spectacles. Aux frontières des arts du cirque, de la danse, de la musique et de la construction (façon Leonardo da Vinci), Martin Zimmermann et Dimitri de Perrot présentent "Chouf Ouchouf" au Théâtre du Jorat à Mezières du 18 au 21 avril 2013. Parallèlement, à Neuchâtel, le Théâtre du Passage accueille leur dernière création "Hans was Heiri" du 19 au 21 avril 2013.

Thierry Sartoretti, qui a vu ces deux spectacles formidables, en a encore le tournis…

 

Gonzalo du Lac, un pérégrin à Vidy (1/5)

Le 19 avril 2012 mourait René Gonzalez, directeur du Théâtre de Vidy-Lausanne durant 21 ans. Grâce à une étroite collaboration avec la Municipalité de Lausanne, l’institution a rayonné et s’est imposée au sommet des scènes européennes.

Épris de poésie autant que de théâtre, le Français défendait l’inutilité de l’art "pour supporter le réel avec toutes ses beautés et toutes ses laideurs", en favorisant tant les "jeunes pousses" que les classiques.

Serviteur et non directeur du lieu

En 1990, René Gonzalez avait secondé pour une durée de six mois le directeur de Vidy d’alors, Matthias Langhoff. C’est finalement lui qui reprendra les rênes du théâtre en y soufflant un vent de renouvellement tant par les "jeunes pousses" que par les tournées des classiques modernes. Infatigable ambassadeur de la culture suisse, il sut par une organisation autant rigoureuse qu’imaginative faire vivre l’art dramatique bien au-delà du cercle régional.

Avec René Gonzalez sur le Théâtre Vidy-Lausanne par Catherine Unger ("Grands entretiens", TSR, 31 janvier 2002). Annonce du décès de René Gonzalez avec le commentaire de Patrick Ferla ("Journal de midi", La Première, 19 avril 2012)

Par Christian Ciocca et Marc Frochaux