Affiche de l'exposition "Hors-champs" au MEN. [men.ch]

Fondue, traditions et folklore: à conserver au frigo, svp!

L'émission du 27 février 2013

Explorant la métaphore du froid associée à la congélation patrimoniale ou muséale, l'exposition du Musée d'ethnographie de Neuchâtel "Hors champs" explore la question de la patrimonialisation de l'ordinaire. Avec Marc-Olivier Gonseth, directeur du MEN, Grégoire Mayor, conservateur-adjoint, Philippe Geslin, spécialiste en anthropotechnologie, et la photographe Regula Tschumi.

L’exposition du Musée d'ethnographie de Neuchâtel s'intéresse au choix du point de vue: ce qui est révélé par l'image et ce qui reste hors cadre.

Elle aborde les différentes modalités qui imprègnent les pratiques et les représentations muséographiques: classer, évoquer le geste et le corps des absents, esthétiser les objets et représenter au plus près une réalité toujours fuyante. La focale porte sur le dessin, la photographie et le film, dont les apports respectifs furent considérables pour la discipline. Elle intègre aussi l'exposition, dans laquelle l'image est construite en trois dimensions afin de permettre une immersion partielle ou totale du visiteur. Dans ces quatre domaines, la mise en scène est affaire de point de vue, de cadrage, de choix et de délimitation. L'exercice d'un point de vue entraîne ainsi la mise hors champ: certaines esquisses sont abandonnées, certains événements restent dans l'ombre, certains rushs n'apparaissent pas dans le montage final.
Quelles relations établir entre ce qui est révélé par l'image et ce qui reste hors de son cadre?
Que dit l'inventaire national des traditions vivantes sur la culture populaire en Suisse contemporaine? 

Reportage et débat en compagnie de Marc-Olivier Gonseth, directeur du Musée d'ethnographie de Neuchâtel, Grégoire Mayor, conservateur-adjoint, Philippe Geslin, directeur du laboratoire de recherche en anthropotechnologie (Haute école Arc), et la photographe Regula Tschumi.
 

  • L'expo Hors-champs, du 3 novembre 2012 au 20 octobre 2013, au Musée d'ethnographie de Neuchâtel (MEN)
     

Une émission de Nicole Duparc

 

Une nouvelle diffusion de l'émission du 6 décembre 2012

Hommage à Stéphane Hessel

Le militant politique français Stéphane Hessel s'est éteint dans la nuit du 26 au 27 février 2013 à l'âge de 95 ans. Ancien résistant et diplomate, pionnier de l'ONU et européen convaincu, il est connu du grand public pour ses prises de position concernant les droits de l’homme, le conflit israélo-palestinien, ainsi que pour son manifeste "Indignez-vous !", paru en 2010, au succès international.

"Babylone" vous propose une émission hommage avec plusieurs extraits d'entretiens.

"Babylone" du 14 décembre 2011

Stéphane Hessel et son épouse Christiane Hessel-Chabry, s'entretiennent avec Anik Schuin. Tous deux croient au possible succès de l’engagement des jeunes. Pour les deux, l’écriture est indissociable de l’action. Il s’agit de rompre avec l’état des choses et se donner les moyens concrets, politiques, juridiques, de se battre contre l’inacceptable, c’est-à-dire contre le règne de l’argent et de la finance, contre l’injustice sociale et la dégradation de l’environnement.

"Forum" du 6 janvier 2011

Débat entre Stéphane Hessel et Pascal Couchepin, qui a critique la philosophie de l'indignation dans sa chronique bimensuelle pour l'émission "Forum".

"Haute définition" du 3 juillet 2011

Manuela Salvi s'entretient avec le philosophe français Charles Pépin qui exprime son doute sur la nécessité de s'indigner, contre quoi ou à l'égard de quoi? L'indignation, est-ce vraiment un premier pas vers l'engagement pour changer le monde et une approche de la philosophie?