Banner Temps présent

- Attention, cette pilule peut nuire à votre santé - Derrière le mur, l'Eldorado

L'émission du 8 décembre 2011

Attention, cette pilule peut nuire à votre santé

C’est l’histoire d’une réussite qui tourne au scandale, l’histoire à peine croyable des dernières-nées des pilules contraceptives. Elles s'appellent Yasmin, Yasminelle et Yaz et rapportent des milliards au fabricant Bayer. Or, ces pilules sont plus dangereuses que les anciennes. Elles présentent un risque de thrombose, rare certes, mais grave. Temps Présent a accumulé les preuves, des études scientifiques et des documents internes, et recueilli des témoignages bouleversants.

Attention  cette pilule peut nuire a votre santé [RTS]

Des millions de jeunes femmes dans le monde et en Suisse prennent ces pilules de nouvelle génération, séduites par le marketing sans précédent de leur fabricant Bayer. C’est que ces pilules seraient bien plus qu’un contraceptif, elles résoudraient tout: douleurs prémenstruelles, saute d’humeur, irritabilité et même prise de poids ou acné.

Derrière ce vernis enthousiasmant se tapit un risque rare mais grave. Ces pilules sont plus dangereuses que les anciennes en matière de thrombose, surtout pour les jeunes filles qui démarrent la contraception hormonale. Un constat aujourd’hui acquis. Qui impliquerait des décisions des agences du médicament et des gynécologues pour éviter un risque inutile à des jeunes femmes en parfaite santé. Difficile à comprendre, mais la tendance est à temporiser.

Temps Présent a enquêté en Suisse et aux Etats-Unis. Nous avons accumulé des preuves - études scientifiques, documents internes - et recueilli des témoignages bouleversants. On se souvient de Céline, cette jeune fille handicapée qui vit à Schaffhouse. Son procès contre Bayer s’éternise. Elle est seule en Suisse mais aux Etats-Unis, 9000 plaintes à cause d’effets secondaires des pilules Yasmin, Yasminelle ou Yaz sont en cours. Le premier procès est prévu en janvier prochain.

Rediffusion le vendredi 9 décembre 2011 à 1h20 et le lundi 12 décembre 2011 à 15h sur TSR2.

  • Générique

    Un reportage de Isabelle Ducret et Philippe Mach
    Image : Walter Hug Son : Benedikt Früttiger Montage : Dan Marcocci
Bonus de l'émission

Warning: this pill may be hazardous to your health (version anglaise)

Bayer has been sued by 9000 American women. Not all have suffered thrombosis or serious after-effects, but they do feel they have suffered some kind of adverse effect from taking Yasmin, Yasminelle or Yaz. Three drospirenone based drugs.


Derrière le mur, l’Eldorado

C’est un projet fou : construire un mur long de 12 kilomètres entre la Grèce et la Turquie, afin de stopper l’exode des migrants vers l’Europe. Comme aux frontières des Etats-Unis et du Mexique, l’Europe se blinde. C’est qu’ici, aux confins de l’espace Schengen, près de 9 migrants sur 10 entrent illégalement en Europe, par voie terrestre. Et chaque jour, aidés par des passeurs, enfants, femmes et hommes venus d’Afrique et d’Asie arrivent en Grèce, avant d’être entassés dans des centres de rétention, bien loin du « paradis européen » tant convoité.

2011. Derrière le mur, l'Eldorado 27632

Dans le nord-est de la Grèce, aux confins de l’espace Schengen, se joue une tragique partie de cache-cache. Dès l’aube, comme surgis de nulle part, de jeunes hommes, et même des femmes avec enfants, passent illégalement la frontière gréco-turque. Ils fuient la guerre ou la misère, venant d’Asie, du Proche-Orient ou d’Afrique. Tous sont portés par le même rêve : obtenir une vie meilleure, quelque part en Europe.

Sur dix migrants arrivés en Europe, neuf ont emprunté ce chemin, guidés par de puissantes organisations de passeurs.

A leur arrivée, ils se trouvent confrontés à la police grecque et à Frontex, l’agence européenne de gardes-frontières, venue à la rescousse d’une Grèce dépassée par l’ampleur du phénomène et en butte à l’une des pires crises économiques de son histoire.

Certains sont arrêtés, d’autres se livrent d’eux-mêmes à la police. Ils sont ensuite entassés, parfois jusqu’à 6 mois, dans des centres de rétention unanimement critiqués par les ONG, tant les conditions de vie y sont mauvaises. Nourriture parfois insuffisante, hygiène déplorable, transmission de maladies et durées injustifiées de détention ont valu à la Grèce une condamnation de la Cour européenne des droits de l’Homme.

Pour décourager la migration illégale, l’Etat a donc décidé d’ériger, d’ici fin 2011, un mur. Cette barrière anti-migrants devrait couvrir une portion terrestre de 12 kilomètres et demi, sur les 160 marquant la frontière avec la Turquie, constituée par le fleuve Evros. Souhaité par les uns, jugé choquant ou inutile, car facilement contournable, par les autres, le mur n’apparaît guère comme une solution durable à un problème global appelant des résolutions d’ordre politique et une amélioration des conditions de vie dans les pays de provenance des migrants.

Rediffusion le vendredi 9 décembre 2011 à 1h20 et le lundi 12 décembre 2011 à 15h sur TSR2.

  • Générique

    Un reportage de Marie-Laure Widmer Baggiolini et Jean-Daniel Bohnenblust
    Image : Jeanne Gerster Son : Philippe Combes Montage : Roland Joseph