- Les gendarmes et les extraterrestres - Tango dans le préau

L'émission du 8 septembre 2011

Tango dans le préau

A l’heure où l’on déplore la violence entre jeunes adolescents, que certains attribuent à une intégration ratée des enfants étrangers dans les classes, une initiative étonnante fait son chemin en Suisse romande et en Suisse alémanique. L’enseignement de la danse, en particulier les danses de salon, aux enfants pour les ouvrir à la tolérance et au respect. Cela a marché à New York, dans le Bronx, alors pourquoi pas en Suisse?

- Tango dans le préau

Ils sont encore des pré-adolescents, les filles ont parfois une tête de plus que les garçons. Parmi les élèves de ces classes de Genève et de Zurich, certains viennent du Kosovo, d’autres d’Afrique, d’Amérique latine et ils se lancent. Sous la direction de Pierre Dulaine, un danseur et chorégraphe britannique rendu célèbre par le film "Dance with me", ils invitent leur partenaire et commencent timidement quelques pas de danse. Au fil des mois, la confiance s’installe, le plaisir prend le dessus, et surtout le respect pour l’autre.


Les danses de salon contre la baston ? Et pourquoi pas ! Ce programme inspiré par la méthode de Pierre Dulaine et baptisé "Dancing classrooms" est appliqué dans de nombreuses écoles publiques américaines, en majorité à New York. A l’origine, c’est dans le quartier du Bronx qu’il fut lancé, pour tenter d’inverser le cycle de l’ultraviolence entre communautés dans le quartier le plus chaud de la Grande Pomme. Aujourd’hui, près de 20'000 étudiants suivent ces enseignements et le résultat est spectaculaire.


Entre Genève et Zurich, Temps Présent a suivi deux classes qui vont finir par se rencontrer pour un concours de danse dont les seuls enjeux sont le respect, la tolérance et l’amitié, au nom de la danse.


Rediffusion le vendredi 9 septembre 2011 à 0h15 et le lundi 12 septembre 2011 à 15h05 sur TSR2.


  • Générique

    Un reportage de Béatrice Mohr

Les gendarmes et les extraterrestres

En juillet 2007, la Suisse romande s'éveillait un matin en découvrant au cœur de ses champs d’énormes et étranges sculptures plutôt sophistiquées. Etait-ce l’œuvre de petits plaisantins, jamais arrêtés, ou s’agissait-il de phénomènes extraterrestres?

- Les gendarmes et les extraterrestres

Le 3 juillet 2007, puis le 13 et enfin le 27, plusieurs paysans vaudois se réveillent au petit matin et trouvent un de leurs champs dévasté, taillé de telle manière que vu du ciel, cela donne une spectaculaire sculpture, un dessin compliqué et de très belle facture. Ces mystérieux "crop circles", comme on les appelle, déchaînent les imaginations, d’autant que d’autres apparaissent dans les cantons de Fribourg et Neuchâtel. Ils font écho à des centaines d’autres phénomènes du même type à travers le monde, toujours plus spectaculaires.


C’est que la communauté des amateurs de "crops" est vaste à travers le monde, relayée par de nombreux sites internet, et par des scientifiques autoproclamés qui tentent de prouver l’origine extraterrestre de ces signes. Les plus convaincus défendent en effet mordicus qu’il s’agit d’une intervention venue d’ailleurs, suscitant de vastes rassemblements d’amoureux des crops circles, sur les champs, tels des pèlerins sur le lieu d’une apparition divine.


Plus terre à terre, les paysans, directement touchés dans leurs moissons, ont déposé plainte, obligeant la police et la justice des hommes à se pencher sur ces mystérieuses interventions nocturnes. Quel résultat, cinq ans après ? Temps Présent a eu accès aux enquêtes policières et dévoile en partie les origines, possibles, de ces "cercles dans les champs".


Rediffusion le vendredi 9 septembre 2011 à 0h15 et le lundi 12 septembre 2011 à 15h05 sur TSR2.


  • Générique

    Un reportage de Jean Quaratino
    Image : Christian Jacquenod Son : Patrick Ponci Montage : Christian Bonvin