Un troupeau de moutons sur un champ vert quelque part en Toscane, Italie. [Konstantinos Michail - Fotolia]

Tous des moutons?!

L'émission du 29 octobre 2014

Qu’on l’admette ou non, on est tous des moutons! Du style de fringues, aux accents et expressions verbales, en passant par les attitudes physiques, on se copie les uns les autres. Volontairement ou pas, qu’est-ce qui nous incite à imiter notre prochain? A travers des témoignages poignants, des expériences ludiques et l’avis de spécialistes, Specimen, revient sur ce comportement que nous vivons tous au quotidien. Yann Lambiel, un pro de l’imitation, mettra son grain de sel dans l’émission.

Imiter, singer… un comportement instinctif et spontané qu’adoptent aussi nos cousins les grands primates ainsi que moult autres espèces championnes du mimétisme. Cruciale pour s’adapter à notre environnement, indispensable à l’apprentissage et à la communication, l’imitation passionne les chercheurs. Avec Angélique Martin, notamment, nous verrons pourquoi et comment « l’effet caméléon » favorise les liens sociaux. Une expérience révèle par exemple que pour une serveuse, imiter son client… ça paye ! Idem dans le domaine de la séduction.

Des spécialistes mettront en lumière le rôle que jouent les neurones miroirs dans notre aptitude à « faire pareil » et en quoi leur dysfonctionnement pourrait expliquer le déficit d’imitation chez les personnes autistes. L’une d’elles, Joseph Schovanek qui a publié « Je suis à l’Est », évoque son handicap. Nous verrons aussi que l’excès d’imitation, pathologie appelée échopraxie, est un frein à la communication.

Le suicide par imitation sera également évoqué dans l’émission. Ce fut le cas chez France Telecom : entre 2009 et 2010, 58 suicides s’y sont produits sans compter les tentatives qui n’ont pas abouti. Yonnel Dervin fait partie des employés qui avaient décidé de mettre fin à leurs jours. Il raconte les circonstances de cet acte désespéré.

Dans un registre plus léger, nous entendrons aussi Yann Lambiel. Avec lui nous verrons pourquoi les imitateurs fascinent autant. « Nous rions de voir les personnalités ou les politiciens, comme ils sont vraiment, sans leur image proprette et leur langue de bois », affirme ce dernier.

Le mimétisme dans la nature : une question de survie

Nombreux sont les animaux qui se confondent avec leur environnement au point qu’il est difficile de les repérer. Le mimétisme, une protection efficace contre les prédateurs.

Le mimétisme dans la nature : une question de survie [RTS]

L’humain est un excellent imitateur, même sans s’en rendre compte !

Constamment, nous imitions les autres de manière inconsciente. Lorsque nous interagissons avec autrui nous adoptons souvent les mêmes postures et faisons les mêmes gestes. Une façon de montrer à l’autre que nous sommes en accord avec lui.

L’humain est un excellent imitateur, même sans s’en rendre compte ! [RTS]

L’imitation comme moyen d’obtenir ce que l’on désir

Une expérience scientifique a démontré qu’une serveuse qui imite son client, notamment en répétant systématiquement la commande à haute voix, se voit augmenter considérablement son pourboire.

L’imitation comme moyen d’obtenir ce que l’on désir [RTS]

L’imitation comme profession : Yann Lambiel rencontre l’un de ses personnages fétiches, Christian Levrat

Face à face entre l’imitateur Yann Lambiel est l’un de ses personnages fétiches : Christian Levrat. Séquence ludique garantie.

L’imitation comme profession : Yann Lambiel  rencontre l’un de ses personnages fétiches, Christian Levrat [RTS]

L’imitation chez les vrais jumeaux : entre complicité et oppression

Caroline a une sœur jumelle. Si aujourd’hui les deux sœurs jouent avec leur ressemblance, il y a quelques années, durant l’adolescence, leur mimétisme a été la source de sentiments plus ambivalents.

L’imitation chez les vrais jumeaux : entre complicité et oppression [RTS]

Les neurones miroirs, le substrat biologique de l’imitation, le meilleur exemple en est le bâillement

L’imitation chez l’humain, un comportement presque par défaut. Le meilleur exemple en est la contagion du bâillement. Plus de 70% de la population est sensible aux bâillements des autres.

Les neurones miroirs, le substrat biologique de l’imitation, le meilleur exemple en est le bâillement [RTS]

Le manque d’imitation spontanée, un réel handicap chez les personnes autistes

Portrait de Josef Schovanec, chercheur en philosophie et atteint du syndrome d’Aperger. Il explique comment il a dû apprendre à imiter, à faire comme les autres, pour sortir de son isolement.

Le manque d’imitation spontanée, un réel handicap chez les personnes autistes [RTS]

L’excès d’imitation peut aussi est un handicap : le cas des patients atteints d’echopraxie

Les personnes atteintes d’Echopraxie répètent systématiquement et de manière inconsciente les gestes qu’elles observent chez leurs interlocuteurs. C’est un chercheur français qui a découvert ce comportement excessif d’imitation chez des patients touchés au lobe frontal.

L’excès d’imitation peut aussi est un handicap : le cas des patients atteints d’echopraxie [RTS]

Le comportement d’imitation dans sa plus sombre expression, le suicide par grappe

Tout au long de l’Histoire on constate régulièrement des cas de suicides par imitation. Témoignage de Lionel Dervin, un des employés France Telecom qui, en 2009, a tenté de mettre fin à ses jours.

Le comportement d’imitation dans sa plus sombre expression, le suicide par grappe [RTS]