Anouchakr.

Dodo, métro, je veux du boulot!

L'émission du 15 septembre 2012

Yvette, 50 ans, est femme de chambre dans un grand hôtel parisien. Anouchakr, 25 ans, est caissier dans un supermarché. Pour se rendre à leur travail, ils effectuent chaque jour un trajet de trois heures, aller-retour. Et pourtant, ils ont le sourire! Il faut dire que tous deux sont Sourds et que pour eux ce travail représente beaucoup sur le plan social.

Et cela, même si leur salaire est des plus modestes : ils sont au SMIC, c'est-à-dire qu'ils gagnent environ 1'400 francs par mois pour 35 heures de travail hebdomadaire.

L'important est de ne pas se sentir exclu. Si un certain nombre de Sourds français travaillent aujourd'hui, c'est grâce à une loi récente (2005) qui, en France, oblige les entreprises de plus de 20 employés à intégrer dans leurs effectifs au moins 6% de personnes handicapées, sous peine d'une amende.

La loi est une chose, mais à elle seule, elle ne suffit pas à faire des miracles. Du côté des employeurs, la méconnaissance et la crainte de la surdité sont grandes. Du côté des Sourds, la peur des entendants  et de la réalité du monde du travail ne doit pas non plus être sous-estimées.

C'est là que les compétences d'un organisme spécialisé dans la sensibilisation à la surdité et à la LSF prennent toute leur importance. En occurrence, il s'agit du GRETA, un réseau de formation continue pour adultes dont un des centres s'occupe justement de la réinsertion professionnelle des handicapés. Véritable passerelle entre deux mondes, les formateurs de GRETA s'ingénient à faciliter l'adaptation réciproque des uns et  des autres. Et souvent, ça marche !

 

Reconversion professionnelle

Yvette, femme de ménage et Laure, formatrice de la GRETAAnouchakr était coiffeur avant de commencer une formation de caissier: Yvette a travaillé en usine avant d'être engagée comme femme de ménage dans un hôtel parisien. Tous les deux ont connu des périodes de chômage et de découragement. C'est grâce au GRETA (centre de formation et de réinsertion pour adulte) qu'ils ont repris leur destin en main en réalisant leur projet professionnel. Avec l'appui des formateurs du GRETA, ils ont aussi surmonté leurs craintes et développés leurs facultés d'adaptation pour se réinsérer dans le monde du travail. Et, en retrouvant leur motivation, ils ont convaincu leur employeur et apporté à l'entreprise une richesse humaine.

 

Un supermarché engagé envers les Sourds

Nadia, caissière et Safiatou, caissière tutriceLa loi "Mission Handicap" de 2005 oblige les employeurs français à engager un certain nombre de travailleurs handicapés. Le supermarché de Haÿ-les-Roses, en partenariat avec le GRETA, forme et engage régulièrement des caissiers sourds. La démarche de cette entreprise repose avant tout sur une volonté de parité sociale. Elle témoigne d'une réelle ouverture d'esprit car avec la présence de caissiers sourds, l'organisation du travail et les contacts avec la clientèle s'en trouvent enrichies. De même, les efforts mutuels consentis par les uns et les autres améliorent les relations au sein de l'entreprise.

 

Le GRETA

Yvette, femme de ménageLes GRETA sont des organismes régionaux de formations sdestinées aux adultes. Le GRETA M2S accueille et oriente notamment les Sourds en recherche d'emploi. Des formateurs spécialisés leurs proposent un accompagnement personnifié tout au long de leur formation ou de leur stage. En lien avec les entreprises locales et les réseaux associatifs, le GRETA créée des postes de travail accessibles aux Sourds et encourage efficacement leur réinsertion dans les différents secteurs d'activités privées ou publique.

REDIFFUSION

RTS Deux : DIMANCHE 30 septembre 2012 à 11h35

Bonus de l'émission

Anouchakr et Yvette, deux Sourds qui viennent de loin

Anouchakr et Yvette, deux Sourds qui viennent de loin

Un supermarché qui intègre

Un supermarché qui intègre

Le GRETA M2S, emploi et handicap

Le GRETA M2S, emploi et handicap

Etre Sourd et s’insérer dans la vie professionnelle

Etre Sourd et s’insérer dans la vie professionnelle