Selon un récent sondage, les Suisses sont toujours plus enclins à préserver l’environnement. [blackzheep - Fotolia]

Mon esprit pour guérir la planète

L'émission du 24 mai 2015

Faut-il soigner sa psyché pour sauver la nature? Selon un récent sondage, les Suisses sont toujours plus enclins à préserver l’environnement. 77% d’entre eux sont favorables au tournant énergétique. Pourtant, les émissions de gaz à effet de serre ne cessent d’augmenter et rien n’est entrepris pour réduire radicalement notre empreinte écologique.

Comment expliquer ce paradoxe? Pour les écopsychologues, la clé du changement réside dans une reconnexion personnelle à la nature: méditation au milieu des bois, hortithérapie, observation des animaux… Soigner son esprit, c’est guérir la Terre. C’est en tout cas ce qu’affirme Michel Maxime Egger dans son "Introduction à l’écopsychologie" publiée chez Labor et Fides. Avec Marie Romanens, psychanalyste et écopsychologue, il est l’invité de Faut pas croire.

 

Les coupeurs de feu

Du prêtre au médecin oncologue en passant par une femme ayant découvert son don au hasard de la brûlure de sa fille, Raphaël van Singer explore le monde des coupeurs de feu. Trois témoignages nous éclairent sur ces mystérieux pouvoirs, non reconnus par le monde scientifique mais néanmoins utilisés dans le monde médical.

Un reportage de Raphaël van Singer

Débat: Mon esprit pour guérir la planète

Faut-il soigner sa psyché pour sauver la nature? Selon un récent sondage, les Suisses sont toujours plus enclins à préserver l'environnement.

Débat: Mon esprit pour guérir la planète [RTS]

Reportage: Les coupeurs de feu

Du prêtre au médecin oncologue en passant par une femme ayant découvert son don, Raphaël van Singer explore le monde des coupeurs de feu.

Reportage: Les coupeurs de feu [RTS]