Mozambique [SRI]

Henri-Alexandre Junod, l'héritage d'un missionnaire neuchâtelois au Mozambique

Humaniste éclairé... Henri Alexandre Junod, est né à Chézard - Saint-Martin dans le canton de Neuchâtel. En 1889, il est envoyé par la Mission Romande au Mozambique. Il a alors 26 ans. Il s'installe avec son épouse Emilie dans la station missionnaire de Ricatla... Le dépaysement est total... Très vite, le jeune Junod se passionne pour les peuplades africaines. Son terrain d'étude privilégié : le Sud du Mozambique et le Nord-Est de l'Afrique du Sud. Observateur éclairé, il publie plusieurs ouvrages. Son oeuvre qui fera date: « Moeurs et Coutumes des Bantous » diffusée dans toute l'Europe. Tour à tour entomologiste, ethnologue, photographe ou romancier, Henri Alexandre Junod excelle dans toutes les disciplines en vogue à cette époque.

« Moeurs et Coutumes des Bantous »

Après le décès de sa femme Emilie et un séjour de plusieurs
années en Suisse, il rencontre Hélène. Une idylle qu'il scellera
par un second mariage et un nouveau départ pour l'Afrique. Elle lui
donnera un fils... Etienne... A peine débarqué au Mozambique,
Henri-Alexandre Junod est confronté aux guerres coloniales. Au sud
du pays, le torchon brûle entre les autorités portugaises et
l'Empire de Gaza, dirigé alors par le souverain Ngungunhana.





L'ouvrage « Moeurs et Coutumes des Bantous » remporte un vif
succès dans le monde académique. Henri-Alexandre Junod y décrit
avec précision la culture, l'organisation sociale et les degrés de
parentée des peuples qu'il observe. Une étude à laquelle il
applique l'anthropologie évolutionniste et sociale. Une des
disciplines les plus novatrices de l'époque en matière de sciences
humaines. Rédigé en deux volumes, cet ouvrage fouillé décrit les
coutumes et rituels, l'économie et la vie des hommes et des
femmes.

Générique

Réalisation : Pierre-Alain Frey et Camilo de Sousa

Production : VPS prod