Temps modernes - Des histoires et du vent

L'émission du 24 octobre 2014

Dans un premier temps, immersion dans la forge de 1900 de la famille Morand où René, le patriarche, continue de fabriquer des outils comme autrefois. Le deuxième reportage, quant à lui, nous emmène au bout de l’Europe à Tarifa, une terre balayée par les vents où deux artistes sont allés puiser leur inspiration. Quant aux présentations, c’est au coeur de la Grande Cariçaie à Champ-Pittet que Virginie Brawand se balade.

Temps modernes

Passe-moi les jumelles [RTS/CAPTURE D'ECRAN]Temps modernes, temps anciens, valse à deux temps entre une époque révolue, celle des outils Morand dont la hache a fait la fierté de la famille depuis 1900. Temps lent des après-midis de mauvais temps où bûcherons et agriculteurs venaient à la forge, voir René taper sur le métal rouge, boire un coup, passer le temps. Maintenant, "y a plus le temps, y a que l’rendement". René, lui, le prend. Bientôt 89 printemps, il a son secret. "Si tu veux le connaître, t’as qu’à me suivre !"

Un reportage d’Alexandre Lachavanne

Des histoires et du vent

Passe-moi les jumelles [RTS/Manuella Maury]Le bout de l’Europe se situe à Tarifa, dans le détroit de Gibraltar. Une terre qui raconte, 300 jours par année, des histoires de vent. Dominique Studer est un artiste de Saint-Maurice, Laurent Tardy est un illustrateur pour enfant de Vallorcine. Dix jours durant, les deux collègues vont se mettre au vert pour travailler ensemble au bord de l’océan. Dix jours pour puiser l’inspiration dans la nature qui les entoure. Dominique ressent l’énergie des éléments, Laurent confesse sa peur des humeurs du vent. Des journées entières entre tempêtes et ciel bleu à la pointe d’un continent, à 15 kilomètres à peine de l’Afrique.

Un reportage de Manuella Maury

Temps modernes

Entrer dans la forge de René Morand à la Tour-de-Trême près de Bulle, c’est partir pour un voyage dans le temps. Ici rien ou presque n’a bougé depuis la création de l’entreprise familiale en 1900. Les marteaux sont posés, là sur l’enclume, le feu crépite, soudain, à l’aide d’une grande pince, René saisit un morceau de métal incandescent et il tape, tape et tape encore.

Juste quelques bricoles pour des copains, mais à bientôt 89 ans, il a fait "ce qu’il devait en fait de travail" Le métal, René et ses fils l’ont dans le sang. Leur spécialité, c’est les haches. Elles ont fait leur fierté jusque loin alentours, en Suisse romande. Mais tout ça c’est fini, c’est de l’histoire ancienne.

A l’extérieur, tout a changé. Monde moderne, celui des fermes industrielles, des machines énormes, des processeurs qui démontent les arbres en 2 minutes. Même Kolly, le bûcheron amoureux de son métier, a dû se mettre à la page.

2014. Passe-moi les jumelles: Temps modernes [RTS/CAPTURE D'ECRAN]Son quotidien est fait de machines, pourtant, le week-end, il aime prendre sa hache et son cherpis, emmener sa fille dans la forêt, travailler le bois à l’ancienne, et essayer de transmettre ce savoir. "C’est ce que je nous reproche, aux anciens comme moi.
On veut toujours aller de l’avant, tout le monde est pressé et on oublie ces savoirs ancestraux, au moins j’aurais tout essayé pour que ma fille ait la fierté de savoir utiliser une hache !"

A la forge, Pierre, un des fils de René, tente d’apprendre le métier, juste pour savoir, transmission fragile. La hache terminée, René passe le doigt sur le taillant, éteint son feu, raccroche son tablier et s’en va. Un jour, tout ce savoir risque de disparaître et avec lui, une partie de l’histoire gruyérienne.

Reportage d’Alexandre Lachavanne

Centre Pro Natura de Champ-Pittet

Depuis 1979, le Centre Pro Natura s'est installé à Champ-Pittet, à la porte d'entrée d'une des plus belles régions marécageuses de Suisse, ce joyau naturel appelé Grande Cariçaie. Autour d'un château du XVIIIème siècle, forêts, étangs, marais et jardins se développent en mosaïque sur les 40 hectares du domaine.

Centre Pro Natura de Champ-Pittet [RTS]

Des histoires et du vent

Le bout de l’Europe se situe à Tarifa, dans le détroit de Gibraltar. Une terre qui raconte, 300 jours par année, des histoires de vent. Dominique Studer est un artiste de Saint-Maurice, Laurent Tardy est un illustrateur pour enfant de Vallorcine. Dix jours durant, les deux collègues vont se mettre au vert pour travailler ensemble au bord de l’océan.

Dix jours pour puiser l’inspiration dans la nature qui les entoure. Dominique ressent l’énergie des éléments, Laurent confesse sa peur des humeurs du vent. Des journées entières entre tempêtes et ciel bleu à la pointe d’un continent, à 15 kilomètres à peine de l’Afrique.

Un reportage de Manuella Maury

Juste quelques bricoles pour des copains, mais à bientôt 89 ans, il a fait "ce qu’il devait en fait de travail" Le métal, René et ses fils l’ont dans le sang. Leur spécialité, c’est les haches. Elles ont fait leur fierté jusque loin alentours, en Suisse romande. Mais tout ça c’est fini, c’est de l’histoire ancienne.

A l’extérieur, tout a changé. Monde moderne, celui des fermes industrielles, des machines énormes, des processeurs qui démontent les arbres en 2 minutes. Même Kolly, le bûcheron amoureux de son métier, a dû se mettre à la page.

2014. Passe-moi les jumelles: Temps modernes [RTS/CAPTURE D'ECRAN]Son quotidien est fait de machines, pourtant, le week-end, il aime prendre sa hache et son cherpis, emmener sa fille dans la forêt, travailler le bois à l’ancienne, et essayer de transmettre ce savoir. "C’est ce que je nous reproche, aux anciens comme moi.
On veut toujours aller de l’avant, tout le monde est pressé et on oublie ces savoirs ancestraux, au moins j’aurais tout essayé pour que ma fille ait la fierté de savoir utiliser une hache !"

A la forge, Pierre, un des fils de René, tente d’apprendre le métier, juste pour savoir, transmission fragile. La hache terminée, René passe le doigt sur le taillant, éteint son feu, raccroche son tablier et s’en va. Un jour, tout ce savoir risque de disparaître et avec lui, une partie de l’histoire gruyérienne.

Reportage d’Alexandre Lachavanne

Temps modernes

Entrer dans la forge de René Morand à la Tour-de-Trême près de Bulle, c’est partir pour un voyage dans le temps. Ici rien ou presque n’a bougé depuis la création de l’entreprise familiale en 1900. Les marteaux sont posés, là sur l’enclume, le feu crépite, soudain, à l’aide d’une grande pince, René saisit un morceau de métal incandescent et il tape, tape et tape encore.

Juste quelques bricoles pour des copains, mais à bientôt 89 ans, il a fait "ce qu’il devait en fait de travail" Le métal, René et ses fils l’ont dans le sang. Leur spécialité, c’est les haches. Elles ont fait leur fierté jusque loin alentours, en Suisse romande. Mais tout ça c’est fini, c’est de l’histoire ancienne.

A l’extérieur, tout a changé. Monde moderne, celui des fermes industrielles, des machines énormes, des processeurs qui démontent les arbres en 2 minutes. Même Kolly, le bûcheron amoureux de son métier, a dû se mettre à la page.

2014. Passe-moi les jumelles: Temps modernes [RTS/CAPTURE D'ECRAN]Son quotidien est fait de machines, pourtant, le week-end, il aime prendre sa hache et son cherpis, emmener sa fille dans la forêt, travailler le bois à l’ancienne, et essayer de transmettre ce savoir. "C’est ce que je nous reproche, aux anciens comme moi.
On veut toujours aller de l’avant, tout le monde est pressé et on oublie ces savoirs ancestraux, au moins j’aurais tout essayé pour que ma fille ait la fierté de savoir utiliser une hache !"

A la forge, Pierre, un des fils de René, tente d’apprendre le métier, juste pour savoir, transmission fragile. La hache terminée, René passe le doigt sur le taillant, éteint son feu, raccroche son tablier et s’en va. Un jour, tout ce savoir risque de disparaître et avec lui, une partie de l’histoire gruyérienne.

Reportage d’Alexandre Lachavanne

Centre Pro Natura de Champ-Pittet

Depuis 1979, le Centre Pro Natura s'est installé à Champ-Pittet, à la porte d'entrée d'une des plus belles régions marécageuses de Suisse, ce joyau naturel appelé Grande Cariçaie. Autour d'un château du XVIIIème siècle, forêts, étangs, marais et jardins se développent en mosaïque sur les 40 hectares du domaine.

Centre Pro Natura de Champ-Pittet [RTS]

Des histoires et du vent

Le bout de l’Europe se situe à Tarifa, dans le détroit de Gibraltar. Une terre qui raconte, 300 jours par année, des histoires de vent. Dominique Studer est un artiste de Saint-Maurice, Laurent Tardy est un illustrateur pour enfant de Vallorcine. Dix jours durant, les deux collègues vont se mettre au vert pour travailler ensemble au bord de l’océan.

Dix jours pour puiser l’inspiration dans la nature qui les entoure. Dominique ressent l’énergie des éléments, Laurent confesse sa peur des humeurs du vent. Des journées entières entre tempêtes et ciel bleu à la pointe d’un continent, à 15 kilomètres à peine de l’Afrique.

Un reportage de Manuella Maury

Dix jours pour puiser l’inspiration dans la nature qui les entoure. Dominique ressent l’énergie des éléments, Laurent confesse sa peur des humeurs du vent. Des journées entières entre tempêtes et ciel bleu à la pointe d’un continent, à 15 kilomètres à peine de l’Afrique.

Un reportage de Manuella Maury

Temps modernes

Entrer dans la forge de René Morand à la Tour-de-Trême près de Bulle, c’est partir pour un voyage dans le temps. Ici rien ou presque n’a bougé depuis la création de l’entreprise familiale en 1900. Les marteaux sont posés, là sur l’enclume, le feu crépite, soudain, à l’aide d’une grande pince, René saisit un morceau de métal incandescent et il tape, tape et tape encore.

Juste quelques bricoles pour des copains, mais à bientôt 89 ans, il a fait "ce qu’il devait en fait de travail" Le métal, René et ses fils l’ont dans le sang. Leur spécialité, c’est les haches. Elles ont fait leur fierté jusque loin alentours, en Suisse romande. Mais tout ça c’est fini, c’est de l’histoire ancienne.

A l’extérieur, tout a changé. Monde moderne, celui des fermes industrielles, des machines énormes, des processeurs qui démontent les arbres en 2 minutes. Même Kolly, le bûcheron amoureux de son métier, a dû se mettre à la page.

2014. Passe-moi les jumelles: Temps modernes [RTS/CAPTURE D'ECRAN]Son quotidien est fait de machines, pourtant, le week-end, il aime prendre sa hache et son cherpis, emmener sa fille dans la forêt, travailler le bois à l’ancienne, et essayer de transmettre ce savoir. "C’est ce que je nous reproche, aux anciens comme moi.
On veut toujours aller de l’avant, tout le monde est pressé et on oublie ces savoirs ancestraux, au moins j’aurais tout essayé pour que ma fille ait la fierté de savoir utiliser une hache !"

A la forge, Pierre, un des fils de René, tente d’apprendre le métier, juste pour savoir, transmission fragile. La hache terminée, René passe le doigt sur le taillant, éteint son feu, raccroche son tablier et s’en va. Un jour, tout ce savoir risque de disparaître et avec lui, une partie de l’histoire gruyérienne.

Reportage d’Alexandre Lachavanne

Centre Pro Natura de Champ-Pittet

Depuis 1979, le Centre Pro Natura s'est installé à Champ-Pittet, à la porte d'entrée d'une des plus belles régions marécageuses de Suisse, ce joyau naturel appelé Grande Cariçaie. Autour d'un château du XVIIIème siècle, forêts, étangs, marais et jardins se développent en mosaïque sur les 40 hectares du domaine.

Centre Pro Natura de Champ-Pittet [RTS]

Des histoires et du vent

Le bout de l’Europe se situe à Tarifa, dans le détroit de Gibraltar. Une terre qui raconte, 300 jours par année, des histoires de vent. Dominique Studer est un artiste de Saint-Maurice, Laurent Tardy est un illustrateur pour enfant de Vallorcine. Dix jours durant, les deux collègues vont se mettre au vert pour travailler ensemble au bord de l’océan.

Dix jours pour puiser l’inspiration dans la nature qui les entoure. Dominique ressent l’énergie des éléments, Laurent confesse sa peur des humeurs du vent. Des journées entières entre tempêtes et ciel bleu à la pointe d’un continent, à 15 kilomètres à peine de l’Afrique.

Un reportage de Manuella Maury

Ce domaine appartenait autrefois au général François-Louis-Frédéric Haldimand, issu d'une importante famille installée à Yverdon. En 1791, il fit construire cette maison de campagne pour y passer sa retraite, dans laquelle malheureusement, il n’eut jamais l’occasion d’habiter. Aujourd’hui, elle abrite le Centre Pro Natura qui a pour mission de sensibiliser le public à la protection de la nature en général et de la Grande Cariçaie en particulier.

Plusieurs sentiers y ont été aménagés. Le plus récent est celui des jardins pour une balade entre nature et poésie à la découverte du jardin d’Antan, de celui des Sentiments ou encore de celui qui porte le nom de jardin des Délices, en traversant en chemin prairies, vergers et étangs. De l’autre côté de la route cantonale et de la voie de chemin de fer, c’est l’univers des marais dans lesquels on chemine sur des passerelles, pour rejoindre des postes d’observation qui nous permettent d’observer la faune en toute discrétion, à condition de s’armer de patience…

  • Infos pratiques

    La balade dans les jardins de Champ-Pittet, dans les forêts et les marais est accessible toute l’année. Cependant, le Centre Pro Natura qui propose diverses expositions, visites guidées et ateliers à thèmes, n’est ouvert qu’à la belle saison, de mi-mars à début novembre, du mardi au dimanche de 10h à 17h30.


    Centre Pro Natura de Champ-Pittet, Chemin de la Cariçaie 1, 1400 Cheseaux-Noréaz/Yverdon-les-Bains


    Tél: 024 423 35 70

Temps modernes

Entrer dans la forge de René Morand à la Tour-de-Trême près de Bulle, c’est partir pour un voyage dans le temps. Ici rien ou presque n’a bougé depuis la création de l’entreprise familiale en 1900. Les marteaux sont posés, là sur l’enclume, le feu crépite, soudain, à l’aide d’une grande pince, René saisit un morceau de métal incandescent et il tape, tape et tape encore.

Juste quelques bricoles pour des copains, mais à bientôt 89 ans, il a fait "ce qu’il devait en fait de travail" Le métal, René et ses fils l’ont dans le sang. Leur spécialité, c’est les haches. Elles ont fait leur fierté jusque loin alentours, en Suisse romande. Mais tout ça c’est fini, c’est de l’histoire ancienne.

A l’extérieur, tout a changé. Monde moderne, celui des fermes industrielles, des machines énormes, des processeurs qui démontent les arbres en 2 minutes. Même Kolly, le bûcheron amoureux de son métier, a dû se mettre à la page.

2014. Passe-moi les jumelles: Temps modernes [RTS/CAPTURE D'ECRAN]Son quotidien est fait de machines, pourtant, le week-end, il aime prendre sa hache et son cherpis, emmener sa fille dans la forêt, travailler le bois à l’ancienne, et essayer de transmettre ce savoir. "C’est ce que je nous reproche, aux anciens comme moi.
On veut toujours aller de l’avant, tout le monde est pressé et on oublie ces savoirs ancestraux, au moins j’aurais tout essayé pour que ma fille ait la fierté de savoir utiliser une hache !"

A la forge, Pierre, un des fils de René, tente d’apprendre le métier, juste pour savoir, transmission fragile. La hache terminée, René passe le doigt sur le taillant, éteint son feu, raccroche son tablier et s’en va. Un jour, tout ce savoir risque de disparaître et avec lui, une partie de l’histoire gruyérienne.

Reportage d’Alexandre Lachavanne

Centre Pro Natura de Champ-Pittet

Depuis 1979, le Centre Pro Natura s'est installé à Champ-Pittet, à la porte d'entrée d'une des plus belles régions marécageuses de Suisse, ce joyau naturel appelé Grande Cariçaie. Autour d'un château du XVIIIème siècle, forêts, étangs, marais et jardins se développent en mosaïque sur les 40 hectares du domaine.

Centre Pro Natura de Champ-Pittet [RTS]

Des histoires et du vent

Le bout de l’Europe se situe à Tarifa, dans le détroit de Gibraltar. Une terre qui raconte, 300 jours par année, des histoires de vent. Dominique Studer est un artiste de Saint-Maurice, Laurent Tardy est un illustrateur pour enfant de Vallorcine. Dix jours durant, les deux collègues vont se mettre au vert pour travailler ensemble au bord de l’océan.

Dix jours pour puiser l’inspiration dans la nature qui les entoure. Dominique ressent l’énergie des éléments, Laurent confesse sa peur des humeurs du vent. Des journées entières entre tempêtes et ciel bleu à la pointe d’un continent, à 15 kilomètres à peine de l’Afrique.

Un reportage de Manuella Maury

2014. Passe-moi les jumelles: Temps modernes [RTS/CAPTURE D'ECRAN]

Temps modernes

Entrer dans la forge de René Morand à la Tour-de-Trême près de Bulle, c’est partir pour un voyage dans le temps. Ici rien ou presque n’a bougé depuis la création de l’entreprise familiale en 1900. Les marteaux sont posés, là sur l’enclume, le feu crépite, soudain, à l’aide d’une grande pince, René saisit un morceau de métal incandescent et il tape, tape et tape encore.

Juste quelques bricoles pour des copains, mais à bientôt 89 ans, il a fait "ce qu’il devait en fait de travail" Le métal, René et ses fils l’ont dans le sang. Leur spécialité, c’est les haches. Elles ont fait leur fierté jusque loin alentours, en Suisse romande. Mais tout ça c’est fini, c’est de l’histoire ancienne.

A l’extérieur, tout a changé. Monde moderne, celui des fermes industrielles, des machines énormes, des processeurs qui démontent les arbres en 2 minutes. Même Kolly, le bûcheron amoureux de son métier, a dû se mettre à la page.

2014. Passe-moi les jumelles: Temps modernes [RTS/CAPTURE D'ECRAN]Son quotidien est fait de machines, pourtant, le week-end, il aime prendre sa hache et son cherpis, emmener sa fille dans la forêt, travailler le bois à l’ancienne, et essayer de transmettre ce savoir. "C’est ce que je nous reproche, aux anciens comme moi.
On veut toujours aller de l’avant, tout le monde est pressé et on oublie ces savoirs ancestraux, au moins j’aurais tout essayé pour que ma fille ait la fierté de savoir utiliser une hache !"

A la forge, Pierre, un des fils de René, tente d’apprendre le métier, juste pour savoir, transmission fragile. La hache terminée, René passe le doigt sur le taillant, éteint son feu, raccroche son tablier et s’en va. Un jour, tout ce savoir risque de disparaître et avec lui, une partie de l’histoire gruyérienne.

Reportage d’Alexandre Lachavanne

Centre Pro Natura de Champ-Pittet

Depuis 1979, le Centre Pro Natura s'est installé à Champ-Pittet, à la porte d'entrée d'une des plus belles régions marécageuses de Suisse, ce joyau naturel appelé Grande Cariçaie. Autour d'un château du XVIIIème siècle, forêts, étangs, marais et jardins se développent en mosaïque sur les 40 hectares du domaine.

Centre Pro Natura de Champ-Pittet [RTS]

Des histoires et du vent

Le bout de l’Europe se situe à Tarifa, dans le détroit de Gibraltar. Une terre qui raconte, 300 jours par année, des histoires de vent. Dominique Studer est un artiste de Saint-Maurice, Laurent Tardy est un illustrateur pour enfant de Vallorcine. Dix jours durant, les deux collègues vont se mettre au vert pour travailler ensemble au bord de l’océan.

Dix jours pour puiser l’inspiration dans la nature qui les entoure. Dominique ressent l’énergie des éléments, Laurent confesse sa peur des humeurs du vent. Des journées entières entre tempêtes et ciel bleu à la pointe d’un continent, à 15 kilomètres à peine de l’Afrique.

Un reportage de Manuella Maury