Palmire

Carrefour vertical, musical et convivial

L'émission du 12 janvier 2005

Primo, un regard croisé sur deux générations d’alpinistes qui ont marqué leur époque et vous offrent, dans un même élan, le délicieux frisson de la verticale. Secondo, PMLJ vous raconte la fascinante histoire de deux pianistes genevoises qui n’hésitent pas à donner un concert de musique classique et très occidentale au coeur même de la capitale de la musique arabe, Alep, en Syrie. Enfin, on découvre les coulisses d’un bibliobus, soit la culture sur quatre roues qui vient sonner sous vos portes.

Reportage : Libérez le Portalet !

Reportage : Libérez le Portalet !C’est un portrait de deux générations d’alpinistes qui va ouvrir notre soirée. L’histoire commence il y a 40 ans, au pied d’une des faces nord mythique des Alpes nommée le clocher du Portalet. Deux «stars» de l’alpinisme de l’époque s’attaquaient sous l’œil d’une caméra 16 mm à cette face nord très impressionnante. Les années 60 représentaient l’apogée de l’escalade artificielle, autrement dit on grimpait à grands renforts de pitons et d’étrier.

40 ans plus tard, deux jeunes grimpeurs s'attaquent à la même voie en étant habités par une seule obsession : la «libérer» ! La libérer, c'est entreprendre le même parcours mais sans l'aide d'a ucun artifice. Pierre-Antoine Hiroz et Benoît Aymon nous démontrent que si la technique entre ces deux générations d'alpinistes a radicalement changé, l'état d'esprit est resté le même. Passionnant rime cette fois-ci avec impressionnant… très impressionnant !

Portrait : Syrie, carrefour musical

PalmireVous avez sûrement entendu parler d’Alep, cité mythique située dans le Nord de la Syrie. Riche de plus de 3 millions d’habitants, elle est une ville-étape sur la fameuse route de la Soie. Mais peut-être plus qu’une étape, Alep est un carrefour de civilisations où se croisent toutes les religions ou presque. Ce joyeux mélange culturel méritait bien un détour.

Car Alep, c'est aussi et surtout la capitale de la musique arabe. Jean-Paul Mudry et Benoît Aymon vous proposent un portrait croisé avec d'un côté deux Suissesses - une mère et sa fille, ambassadrice de la musique tout ce qu'il y a de plus classique et occidentale - et de l'autre un curieux personnage franco-suisse qui vit à Alep pour et par la musique arabe.

A suivre : Bibliobus du voyage

A suivre : Bibliobus du voyagePlus que de la culture, les deux bibliobus de l’Université populaire jurassienne amènent vie et rencontres dans la centaine de villages qu’ils desservent au quotidien dans les cantons du Jura et du Jura bernois. Chaque année, 200'000 livres sont empruntés par des agriculteurs, des musiciens, des ouvriers ou des potières avides de lectures lors des longs hivers jurassiens.

Selon son directeur, Jean-Claude Guerdat, «le bibliobus» est reconnu aujourd’hui d’utilité publique ; il bénéficie du reste de l’aide des cantons et des communes. Plus de 5'500 personnes ont recours à ses services. Rien à voir en tous les cas avec l’époque des débuts (1977) où un camion-épicerie des années 50 avait été offert par une grande chaîne de magasins. Nous l’avions transformé en bibliobus. Je me souviens que nous montions les Rangiers à la vitesse de 17 km à l’heure et qu’il consommait 2 litres d’huile aux 100 km. Aujourd’hui, sans compter les stagiaires qui passent plusieurs mois chez nous, nous occupons 7 postes de travail. Chez nous, il est une véritable institution. Ce reportage de Claude Schauli nous fait redécouvrir les paysages à la fois doux et rudes de cette région du pays.