Microcredit

Microcrédit au service des pauvres : mythe ou réalité ?

L'émission du 31 mai 2010

Le microcrédit est toujours en phase d'innovation. Le système se mondialise mais il a ses limites. Décryptage.

Microfinance: la carte

77 millions de micro-emprunteurs dans le monde

En plus...

Microfinance: vidéos

De l'analyse actuelle de son "père fondateur", le Bangladais Muhammad Yunus, aux campagnes françaises où des systèmes de petits prêts se développent -de plus en plus- en passant par des expériences de terrain dans des pays en développement, sans oublier bien sûr l'utilisation d'internet pour développer encore plus cette branche de la finance, ce choix de vidéos vous invite à découvrir en images différentes facettes de la microfinance dans le monde.

Le Microcrédit selon Muhammad Yunus




Muhammad Yunus Au début des années
80 Muhammad Yunus fondait la Grameen Bank et ainsi introduisait le
microcrédit dans son pays d'origine, le Bangladesh. 30 ans plus
tard, la microfinance s'est mondialisée mais a montré ses limites.
Muhammad Yunus nous livre, dans cette interview, les clefs qui,
selon lui, permettent et permettront au microcrédit de mieux
inclure les pauvres financièrement et les extraire de la
pauvreté.








"Rendez-vous au Maroc"




Proparco Cette vidéo raconte comment
Proparco, filiale de l'agence française de développement, finance
des projets de microcrédit dans le monde. Découvrez ici le
témoignage d'une jeune marocaine qui grâce à plusieurs micro-prêts
a pu développer et diversifier ses activités et améliorer ses
revenus.








Les femmes au cœur du microcrédit




unitus Cette vidéo est un clip
promotionnel à la faveur du microcrédit et surtout du rôle central
des femmes dans le domaine. La séquence a été réalisée par UNITUS,
une organisation à but non-lucratif dont la mission consiste à
lutter contre la pauvreté grâce à la promotion du
microcrédit.








Microcrédit en zone rurale




Adie Le créneau du microcrédit
s'ouvre également dans les pays dits riches. Comme ici en France où
l''Association pour le développement à l'initiative économique
(ADIE) tente de développer le microcrédit en zone rurale, où la
précarité, bien que très présente, reste cachée. Elle expérimente
ainsi depuis 2007 deux antennes mobiles qui sillonnent les
marchés.








20'000 crédits pour 20'000 coups de pouce




bénin Cette vidéo a été réalisée par
ECIDEC, une association créée en 1992 qui soutient des programmes
de microcrédit. Découvrez ici des explications sur un programme de
microcrédit au Bénin où l'association est présente. Elle permet à
des femmes d'accéder à des micro-prêts mais assure également leur
formation afin de mieux gérer leur crédit.








Babyloan - le microcrédit sur Internet




Babyloan Babyloan est une start-up
française créée fin 2008 et spécialisée dans la microfinance. Le
site web de babyloan (voir rubrique "liens" de notre dossier)
permet aux internautes de financer des micro-entrepreneurs dans le
monde entier. Plus d'explications dans cette vidéo.








  • De l'analyse actuelle de son "père fondateur", le Bangladais Muhammad Yunus, aux campagnes françaises où des systèmes de petits prêts se développent -de plus en plus- en passant par des expériences de terrain dans des pays en développement, sans oublier bien sûr l'utilisation d'internet pour développer encore plus cette branche de la finance, ce choix de vidéos vous invite à découvrir en images différentes facettes de la microfinance dans le monde.

Microfinance: Jean-Michel Servet

Monsieur Jean-Michel Servet, professeur d'études du développement à l'Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement (IHEID) à Genève

Jean-Michel Servet est docteur en économie. Il a été directeur
de recherches au Centre national de la recherche scientifique
(CNRS) en France (1995-1997) et à l'Institut de recherche pour le
développement (2001-2003). Fondateur du programme de recherche sur
la microfinance en Asie du Sud du French Institute of Pondicherry
en Inde et membre du comité scientifique du réseau francophone
Entrepreneuriat et microfinance. Jean-Michel Servet a publié de
nombreux articles et ouvrages dont :





- Banquiers aux pieds nus, La microfinance, Paris, Odile Jacob,
2006





- Le grand renversement, de la crise au renouveau solidaire,
Paris, Desclée de Brouwer, 2010


Le site de l'Institut de Hautes Etudes Internationales et du Développement

Microfinance: Vu du passé

Allier le développement économique et l'éthique de la finance tout en favorisant la libre-entreprise, ce sont là les principes fondamentaux du microcrédit. Cette forme récente d'aide économique, à travers le soutien par de faibles montants à de petits entrepreneurs et à des artisans, connaît depuis dix ans un succès important. Genève y joue un rôle de premier plan. Retour en archives sur cette nouvelle façon d'aider son prochain.

Un crédit si utile




Blue Orchard 1 C'est une nouvelle
façon de soutenir l'économie des pays en voie de développement. Le
microcrédit apporte en effet une aide concrète, dans un cadre
éthique qui favorise la création d'emplois et le démarrage
économique. En 2001, ce type de crédit commence à connaître les
faveurs des organisations d'aide au développement. L'équipe de
l'émission économique "Axes" est allée en République dominicaine
pour constater la valeur de cette nouvelle forme de soutien à
l'économie des plus faibles.


Une forme d'aide qui intéresse de plus en plus les ONG. (TSR 13 min 16 sec)


L'essor du microcrédit




essor Basée à Genève, la société
BlueOrchard est la première société mondiale en matière de
microcrédit. En 2007, ses actifs ont bondi de 63% en six mois. Si
les règles demeurent celles de l'économie de marché, les conditions
éthiques, elles, sont le fondement de la démarche du microcrédit.
Un segment financier qui ne devrait cesser de croître dans les dix
prochaines années, selon le directeur de BlueOrchard.


Une société genevoise au premier rang du microcrédit. (TSR 1 min 40 sec)


En Suisse aussi




jaggi Présidée par Yvette Jaggi,
ancienne syndique de Lausanne, la fondation ASECE soutient le
microcrédit en Suisse. Car de petites entreprises indépendantes et
des commerçants ont besoin de prêts qui ne dépassent pas les 30'000
francs. Un marché que les banques traditionnelles ne semblent pas
prendre en considération. Reportage dans la réalité d'une économie
de proximité.


Yvette Jaggi préside une fondation pour la microcrédit en Suisse. (TSR 2 min 57 sec)