Le canal de Panama. [John Moore - Keystone]

Panama - Suez: la guerre des canaux?

L'émission du 28 mars 2015

Ce sont les deux canaux les plus connus dans le monde. Celui de Panama relie depuis 100 ans les océans Atlantique et Pacifique et celui de Suez permet aux navires de relier la mer Rouge et la mer Méditerranée depuis 1870. Voies maritimes incontournables, les canaux de Suez et de Panama doivent aujourd'hui s'adapter à un commerce maritime dont le volume ne cesse d'augmenter.

Il a même doublé en quelques années. Les autorités de ces deux canaux ont donc engagé des travaux pharaoniques qui devraient prendre fin dans un proche avenir. C'est que la concurrence est rude entre ces deux passages sur la route de l'Asie où le commerce maritime croît le plus vite.

Comment expliquer une telle concurrence entre les canaux de Suez et Panama? Le transport maritime va-t-il continuer de croître aussi vite? Geopolitis décrypte les enjeux qui se dessinent derrière cette guerre des canaux.

L'invité : Gian-Valentino Viredaz, chargé de recherches matières premières chez La Déclaration de Berne.

La carte

Les routes maritimes reliant New York à Hong Kong passant soit par le canal de Panama, soit par celui de Suez sont comparables en distance: environ 20'000 km. La concurrence est donc rude entre ces deux canaux pour attirer le trafic maritime.

Mais les canaux pourraient bien se trouver un ennemi commun: le réchauffement climatique. Avec la fonte des glaces dans l'océan Arctique, de nouvelles voies maritimes s'ouvrent en été. D'ici quelques décennies deux nouvelles routes maritimes pourraient être navigable toute l'année. Le passage du Nord-Ouest contourne l'Amérique par le Nord et celui du Nord-Est longe la Sibérie.

Pour plus d'informations, cliquez sur les routes maritimes.

Vu sur le web

Visualiser le trafic maritime

Depuis le début des années 1990, le commerce maritime a connu une croissance sans précédent. D’après l’Ifremer, la densité des bateaux en mer aurait quadruplé entre 1992 et 2012. La pression sur les routes maritimes se fait toujours plus grande comme l’illustre cette séquence qui permet de visualiser le trafic des bateaux sur les principales voies de passage. (1 min 41 sec)

 

Le port de Shanghaï

Extrait du film de Yann Arthus-Bertrand "Planète Océan" dans lequel il est question du transport maritime, en particulier le port de Shanghaï, le plus important d’Asie. Des images impressionnantes à la mesure d’un commerce de plus en plus mondialisé. (2 min 40 sec)

 

Le plus grand cargo du monde

Un trafic de plus en plus dense, des ports gigantesques et des bateaux toujours plus gros… Ce sont les données de base du commerce mondial dont 90% des biens circulent par voie maritime. Dans cette séquence du Figaro Magazine, on découvre le Jules Verne, le plus grand cargo du monde au printemps 2013. Il a été dépassé en taille par plusieurs bateaux inaugurés depuis. (1 min 30 sec)

 

Programme d’expansion du Canal de Panama

Pour les autorités qui contrôlent les canaux de Suez et Panama, rester attractif est une question de survie et un enjeu important pour le Panama comme pour l’Égypte. C’est pourquoi de gigantesques travaux ont été engagés. Découvrez ici l’avancée du chantier du canal de Panama au mois de mars 2015. Des images diffusées sur la chaîne Youtube officielle du canal de Panama.(en anglais) (7 min 48 sec)

 

Gian-Valentino Viredaz, chargé de recherche sur les matières premières, Déclaration de Berne

Gian-Valentino Viredaz est titulaire d'une Maitrise en Histoire et politique internationale de l'Institut de hautes études internationales et du développement de Genève, ainsi que d'un baccalauréat universitaire en sciences politiques de l'Université de Lausanne et de l'Université Européenne du Kent (Grande-Bretagne).

Au sein de la Déclaration de Berne, Gian-Valentino Viredaz s’intéresse aux activités des entreprises helvétiques dans les domaines de l’extraction et du négoce de matières premières. Dans ce cadre, il s'est notamment spécialisé sur l’analyse des flux physiques de matières premières et des aspects logistiques des chaînes d’approvisionnement.

Conseiller général du parti socialiste dans le canton de Neuchâtel, il est membre de la commission de solidarité internationale du parti socialiste vaudois, membre du think tank suisse de politique étrangère foraus et collaborateur à la tribune journalistique Jet d’Encre.

Le site de la Déclaration de Berne

Vu du passé

Le canal de Suez constitue, dès son ouverture en 1869, une voie de commerce maritime majeure, reliant la Mer Rouge et la Mer Méditerranée, et la Grande-Bretagne à son Empire. Son importance stratégique lui vaudra une histoire agitée. Financé par des capitaux franco-britanniques, le canal est nationalisé par l’Egypte en 1956, ouvrant ainsi la crise de Suez. A la suite de la Guerre des Six-Jours israélo-arabe, ce passage devenu stratégique sur la route du pétrole est fermé à tout trafic maritime durant plusieurs années. En archives, ces conflits dont Suez fut l’enjeu ou la victime.

Le coup de force de Nasser

Le Canal de Suez et la nationalisation par le Colonel Nasser. [INA] 1er août 1956, crise internationale et effervescence dans les chancelleries occidentales après le coup de force du président égyptien Gamal Abdel Nasser. Quelques jours plus tôt, le raïs a annoncé la décision -acclamée par le peuple égyptien- de nationaliser le canal de Suez et de geler tous les avoirs de la Compagnie universelle du canal de Suez. Cela en dépit des accords conclus en 1955 lors de l’évacuation de Suez par les Britanniques.

Le colonel Nasser nationalise Suez (INA 0 min 58 sec)

Le canal de Suez paralysé

La guerre des Six Jours entraîne la fermeture du canal. Conséquence de l'offensive israélienne lors de la Guerre des Six Jours, en 1967, le canal de Suez est, en septembre 1968, fermé depuis des mois. Des dizaines de cargos sont immobilisés au mouillage sur le lac Amer. C'est ainsi l'existence même d'une voie d'eau, longtemps vitale, qui est remise en question. Enquête sur les conséquences économiques et sur les enjeux sociaux pour l'Egypte de la paralysie du canal de Suez.

La Guerre des Six Jours entraîne la fermeture du canal (RTS 29 min 37 sec)  

Le canal de Suez, du côté israélien

Les soldats israéliens occupent la rive orientale du canal. [RTS] En janvier 1973, de part et d'autre du canal, Israéliens et Egyptiens s'observent mais les armes se sont tues. L'occupation israélienne depuis la guerre des Six-Jours signifie pour les soldats en cours de répétition un quotidien fait d'exercices militaires et d’attente. Et le canal, point de passage stratégique sur la route du pétrole, demeure fermé à tout trafic maritime.

Après 6 ans de fermeture, le canal paraît oublié (RTS 21 min 16 sec)