Des photographes attendent le couple Bruni-Sarkozy dans un parc du Palais de Versailles le 3 février 2008. [Yoan Valat - Keystone]

Paparazzi: journalisme ou voyeurisme?

L'émission du 30 mars 2014

Embusqués et toujours à l'affût, les paparazzi traquent -parfois harcèlent- les personnalités les plus en vue, en quête de La photo qui fera le tour du monde. C'est que les médias et un large public sont friands de ces images souvent volées mais parfois consenties et qui peuvent, dans certaines occasions, se négocier à très bon prix.

Ces photos, vous ne pouvez plus les manquer, elles recouvrent les étals des marchands de journaux, s'affichent sur vos téléphones mobiles ou tablettes tactiles. Dans un monde où la photo de presse tend à perdre de la valeur, les clichés des paparazzi continuent de faire le bonheur des médias.

 

Que dire de la relation attraction-répulsion que se vouent célébrités et paparazzi? Quel avenir pour ces photographes si mal-aimés ? Geopolitis analyse le rôle des paparazzi dans le paysage médiatique.

 

L'invité: Pascal Rostain, photographe de presse, auteur de "Voyeur, mémoires indiscrets du roi des paparazzi".

Le contexte

Le contexte [RTS]

Vu sur le web

 

 

On les aime ou on les déteste mais il faut l’avouer, les paprazzi ne laissent pas indifférent. Ils sont l’objet de milliers de vidéos qui circulent sur le web. Des reportages, des débats et surtout des scènes, parfois violentes entre paparazzi et des célébrités parfois émoussées par la traque dont elles sont l’objet.

 

 

Une exposition sur les paparazzi

En février 2014 s’est ouvert au centre Pompidou-Metz une exposition sur les paparazzi. Consacrée à "l’esthétique de la photographie paparazzi", cette exposition offre au public certaines des photos volées parmi les plus connues. Visite guidée de l’exposition dans ce sujet de la télévision locale Mirabelle TV. (2 min 05 sec)

 

L’exposition n’a pas manqué de faire réagir. Le jour de l’ouverture de l’expo, le Grand journal de Canal + y a consacré une rubrique de son émission. Voir sur le site de Canal +.

 

 

Accrochages entre stars et paparazzi

Parmi les videos qui inondent le web au sujet des paparazzi, les scènes les plus vues montrent les accrochages entre célébrités et paparazzi. Premier exemple avec Miley Cirus (1 min 12 sec) (en anglais)

 

 

Le rappeur américain Kanye West s’est plusieurs fois confronté aux paparazzi, parfois avec les poings. Dans la séquence ci-dessous, la star américaine se montre plutôt courtois à l’égard de photographes français à qui il demande de ne pas se comporter que leurs confrères californiens. (1 min 03) (en anglais)

 

 

 

Les politiques, nouvelles cibles des paparazzi

Les hommes et femmes politiques sont devenus des cibles très lucratives pour les photographes. En témoigne la liaison révélée de François Hollande avec Julie Gayet qui aurait rapporté 2 millions d’euros. Explications dans ce reportage de la chaîne française BFMTV. (1 min 41 sec)

 

Pascal Rostain, photographe

Pascal Rostain est un photographe de presse français. Il débute la photographie adolescent et rejoint le magazine Paris Match à l’âge de vingt ans. Depuis lors, il traque les personnalités du monde entier à la recherche d’instants volés qui feront la une de la presse. Passionné, entêté, souvent culotté et surtout patient, Pascal Rostain se résume dans sa devise : "Il y a toujours un moment où le pape prend un bain de soleil".

 

Il a fondé l’agence Sphinx avec Bruno Mouron. Tous deux conduisent actuellement le projet "Global Trash" pour lequel ils écument les poubelles du monde entier. (voir galerie photo)

 

Le dernier ouvrage de Pascal Rostain:

 

Voyeur, mémoires indiscrets du roi des paparazzi - Grasset, 2014. [Grasset]

(Agrandir l'image) 

 

 

Vu du passé

Fellini les a mis en scène dans la Dolce Vita, ces paparazzi qui, au début des années 1960, vont bousculer les pratiques de la presse face aux vedettes. Ces photographes, qui hésitent de moins en moins à franchir les limites de la vie privée, répondent par ailleurs à la demande de journaux qui ont compris l’intérêt du public pour les aléas du show business. Le métier de paparazzi ira brisant jusqu'à la sphère de l’intimité. Quatre documents d’archives illustrent cette dérive.

Les mouches

Les mouches - Continents sans visa, 31 octobre 1963. [RTS] En octobre 1963, Continents sans visa enquête sur ces photographes dont le métier est de surprendre les vedettes dans les moments de leur vie privée. Le terme connaîtra un bel avenir: les paparazzi. Brigitte Bardot, qui est alors une star quotidiennement pourchassée, témoigne de leur méthode toujours plus envahissante.

Des paparazzis toujours plus envahissants. (RTS 14 min 19 sec) 

Procès contre les photographes

Brigitte Bardot à propos des paparazzi - 29 mai 1970. [INA] Au printemps 1970, Brigitte Bardot exprime sa satisfaction devant la caméra du journal télévisé français, de voir une nouvelle loi encadrer l’activité des photographes de presse. Il s’agit en effet de faire respecter la notion de vie privée, même pour une personnalité publique. L’actrice n’avait d’ailleurs pas hésité à poursuivre en justice les photographes qui avaient ne respectaient pas la notion fondamentale de vie privée.

En France, une loi dans encadre le travail des photographes de presse. Brigitte Bardot témoigne (INA 2 min 1 sec) 

L’affrontement

Liz Taylor à Céligny - TJ midi du 12 août 1984. [RTS] C’est une scène pathétique qui ne plaide pas en faveur des photographes de presse. Le 12 août 1984, Liz Taylor est à Céligny où elle souhaite se recueillir sur la tombe de Richard Burton, décédé une semaine plus tôt. Mais les photographes ne lui accorderont pas un moment d’intimité. Ils veulent à tout prix leur photo, aucune négociation n’est possible. L’actrice choisit alors de quitter les lieux, refusant cette mise en scène morbide.

A Céligny, Liz Taylor n’obtient pas une minute de répit pour se recueillir sur la tombe de Richard Burton. (RTS 2 min 23 sec) 

Mise en examen

Après l'accident de voiture qui a coûté la vie à lady Diana, son compagnon Dodi al Fayed et leur chauffeur, les paparazzi et la presse people sont mis en cause - 3 septembre 1997. [INA] Après l'accident de voiture qui a coûté la vie à lady Diana, le 1 septembre 1997, son compagnon Dodi Al Fayed et leur chauffeur, les paparazzi et la presse people sont mis en cause. Une information judiciaire pour "homicide et blessures involontaires et non assistance à personne en danger" est en cours contre les sept photographes présents sur les lieux. Romuald Rat, photographe à l'agence Gamma, sous le coup d'une interdiction d'exercer, témoigne. Un non-lieu sera finalement prononcé.

La justice enquête sur le comportement des paparazzis lors de l’accident qui a coûté la vie à lady Di. (INA 4 min 14 sec)