Lingots d'or de 1 kg [Reuters]

Ruée sur l’or: panique ou sagesse?

L'émission du 12 février 2012

Depuis le début des années 2000, le cours de l’or a connu une augmentation fulgurante et quasi ininterrompue.

Une tendance structurelle liée à une baisse de la valeur du dollar et, plus généralement, à une confiance amoindrie dans les monnaies. L’or a vu sa valeur multipliée par quatre en une petite décennie. En 2011, son cours a augmenté –en moyenne- de plus de 20%. L’or est LA valeur refuge par excellence. En ces temps de crises, la ruée sur l’or prend une mesure inédite si bien que l’offre peine à suivre la demande et la pression à la production augmente.


La rareté de ce métal suffit-elle à expliquer l’attrait qu'il suscite ? Cette tendance à la hausse va-t-elle durer ? Et quelles sont les implications géopolitiques de ce phénomène ? Geopolitis soupèse le poids de l’or en ce début d’année 2012.


Bonus de l'émission

Ruée vers l'or: les faces cachées d'un métal qui flambe!

Le métal jaune ne connaît pas la crise. Enquête auprès d'acheteurs romands.

TSR, A bon entendeur, 21 décembre 2010




Infographies

Graphiques [RTS] La valeur de l'or a connu une hausse quasi ininterrompue depuis le début du nouveau millénaire. Retrouvez ici les détails de cette augmentation et plus d'informations sur le site du World Gold Council. Découvrez également les dix pays ayant les plus importantes réserves d'or. Bien placée au classement, la Suisse affiche la plus grande quantité d'or par habitant avec quelques 130 grammes. Voir les Infographies


Les vidéos du web

L’attrait que suscite le métal jaune a une contrepartie. La pression accrue sur cette ressource rare induit des mécanismes souvent illégaux et parfois. Sélection en images dénichées sur le web.

Myret Zaki, Rédactrice en chef adjointe magazine BILAN

Myret Zaki, 39 ans, est journaliste financière, écrivain et conférencière. Elle est née en Egypte et a grandi à Genève. Titulaire d’un Bachelor de Sciences politiques de l’Université américaine du Caire, elle a obtenu en 1998 un MBA de la Business School of Lausanne. Elle a fait ses débuts à la banque privée Lombard Odier & Cie en 1997, où elle s’est formée à l’analyse boursière. Puis elle a rejoint en 2001 le quotidien Le Temps, où elle a dirigé durant 9 ans les suppléments financiers. En janvier 2010, elle a rejoint le magazine Bilan comme rédactrice en chef adjointe. Entre-temps, elle a publié 3 best-sellers financiers: "UBS, les dessous d’un scandale" en 2008 aux éditions Favre, puis "Le secret bancaire est mort, vive l’évasion fiscale" en 2010, puis "La fin du dollar" en 2011, chez le même éditeur.
Le site du magazine BILAN



Ce forum est fermé. Pour toutes question concernant l'émission, adressez-vous à la rédaction de Geopolitis via le formulaire de contact. Merci de votre compréhension.
En plus...





Question de Andreas Zottos

Bonjour Madame Zaki, Je voulais tout d’abord vous poser quelques questions après avoir lu vos réponses précédentes au cours de ce forum. En effet, vous abordez souvent la chute éventuelle du dollar, mais qu’est ce qui procure en réalité une force supérieure au franc suisse, étant donné que les banques suisses ont également vendu la plus grande partie de leurs réserves d’or entre 2000 et 2001 ? Vous aviez également indiqué, que dans l’éventualité de l’effondrement du système monétaire, l’or pourrait alors toujours servir d’échange afin de se procurer des matières premières. Si mes informations sont exactes, lors de la 2eme guerre mondiale, la bourse de l’or était fermée et il n’y avait plus de cours officiel, ce qui laissait les gens en possession d’or, et souhaitant le revendre, à la merci des charlatans. Dans le cas d’une crise telle que l’effondrement du système monétaire, qui viendrait alors à fixer le prix de l’or ? Même question pour l’euro ; l’euro n’est-il pas tout aussi menacé que le dollar surtout en cas de faillite de la Grèce ? Cette monnaie ne risquerait elle pas de s’effondrer avant même que le dollar ou bien est ce que la focalisation sur les problèmes d’endettement de la Grèce est-elle une manière de détourner l’attention de celui des Etats Unis ? Ma question principale est cependant liée au cours de l’argent face à la crise et à cet effet de ‘mode’ qui voit l’or toujours primé par rapport aux autres investissements dans les métaux précieux comme valeur refuge. Dans un article précèdent vous aviez parlé de l’argent, mais ce métal précieux n’est-il pas injustement négligé comme valeur refuge par rapport à l’or ? Etant donné que la plupart des gens préfèrent acquérir de l’or comme valeur refuge plutôt qu’un autre métal précieux, avec conséquence de faire gonfler énormément son prix au cours de ces dernières années, l’argent n’est-il pas en quelque sorte abrité de cet effet de spéculation? Ce qui en ferait un investissement d’autant plus intéressant dans le cas de l’effondrement du dollar ou de l’euro, car, pour peu qu’il ait été préservé de l’oxydation, il pourrait alors être tout aussi demandé que l’or dans le cas d’une crise majeure, tout en ayant su resté plus discret dans la course à la valeur refuge que connait actuellement le métal jaune ? Cordialement, Andreas

Vu du passé

C’est à Bretton Woods,  en 1944, que 44 pays s’accordent sur le système de l’étalon de change or (Gold-Exchange Standard), faisant du dollar une monnaie de réserve. Le billet vert devient en effet la seule monnaie convertible en or et donc la véritable unité de compte internationale, jouant un rôle monétaire comparable à celui du métal jaune. Mais les crises pétrolières des années 1970 et un essoufflement de la puissance économique américaine vont provoquer l’effondrement du système de Bretton Woods en 1976.


La bataille de l’or

Jacques Rueff [INA] En 1965, le système financier international fondé sur
l’étalon-or est en crise. Il permet notamment aux Etats-Unis d'exporter leur
inflation. Ainsi, il oblige les pays qui reçoivent des dollars à les réinvestir
quasi-immédiatement aux Etats-Unis, par exemple en bons du Trésor. Deux thèses
s'affrontent pour réformer ce système. Celle de Jacques Rueff propose de
doubler le prix de l'or. Quant à Robert Triffin, il plaide pour la création
d’une monnaie internationale commune aux banques centrales et utilisables
uniquement entre elles.


Cinq colonnes à la une au chevet de l’étalon-or. (INA 21 min 16 sec) 


La fin d’un  mythe

La fin d'un mythe - Images INA [INA] En décembre 1971, après quatre
mois de négociations, le président Richard Nixon se résout à accepter la
dévaluation du dollar. Cet accord entérine la fin de la suprématie du billet
vert. Le 15 août 1971, le président américain décide donc de suspendre
la convertibilité du dollar en or, remettant en cause le système monétaire
international.


Richard Nixon n’a d’autres choix que d’accepter la dévaluation du dollar. (INA 2 min 19 sec) 



Une histoire du dollar

Histoire du dollar - Images INA [INA] En février 1973, le dollar vient d'être dévalué
pour la deuxième fois en deux ans. Pour comprendre comment la plus forte
monnaie du monde a dû se résoudre à la dévaluation, Patrice Duhamel en dresse
un historique du billet vert qui a conduit la marche économique du monde dans
la deuxième partie du XXe siècle.


Retour sur le développement du dollar comme monnaie de référence. (INA 4 min 14 sec) 


La fièvre de l’or

La ruée vers l'or [RTS] Qu’en est-il de l’extraction de
l’or au Brésil ? En mai 1981, une équipe de "Temps présent"
est allé filmer dans l’Amazonie brésilienne les journées des travailleurs des
mines d'or. Horaire sans fin, promiscuité, fatigue, violence... constituent
l’autre versant de la réalité du métal jaune.


Les conditions de travail dans les mines d'or du Brésil sont harassantes. (TSR 40 min 18 sec)