Paysans éthiopiens [Reuters]

Accaparement des terres agricoles: peut-on acheter un pays ?

L'émission du 16 janvier 2011

De plus en plus de pays, surtout en Afrique, louent pour de très longues périodes ou vendent des portions de leur territoire à des pays tiers. Quelles sont les conséquences de cet accaparement des terres ? Geopolitis se penche sur la question.

Les liens de l'Internet


Rapports sur l’acquisition de terres à l’étranger

 

Banque mondiale – l’intérêt croissant pour les terres agricoles 

Découvrez ici le résumé en français de ce rapport de la banque mondiale qui fait état de l’ampleur nouvelle de l’achat de terres à l’étranger et dicte les grandes lignes d’une bonne gouvernance en la matière.

 

IIED – les risques liés à l’acquisition de terres en Afrique 

L'Institut International pour l'Environnement et le Développement (IIED) a établi ce rapport à la demande de la FAO et du Fonds international pour le développement agricole (FIDA). Le rapport met en garde contre les effets pervers du phénomène mais évoque aussi les bénéfices possibles.

 

GRAIN – "Main basse sur les terres agricoles…" 

GRAIN est une ONG, basée au Canada, qui est devenue une référence en matière d’achats ou de locations de terres à l’étranger. Elle a récemment publié ce rapport intitulé : Main basse sur les terres agricoles en pleine crise alimentaire et financière.


 

Cas particuliers

 

Sierra Leone - Suisse 

La société suisse Addax Bioenergy a commencé en 2010 l’exploitation de 12’500 ha de terres au Sierra Leone pour produire du Bioéthanol destiné au marché européen. Découvrez la série de reportages réalisés par la TSR sur le sujet.

 

Madagascar – Corée du Sud 

La Corée du Sud a annoncé en 2008 l’acquisition de 1,3 millions d’hectares de terres à Madagascar, soit la moitié des terres arables du pays pour produire le l’huile de palme et du maïs destinés à être vendus sur le marché coréen. L’affaire, menée par la société coréenne Daewoo a provoqué un tollé dans le monde paysan. Découvrez ici le point de vue du collectif pour la défense des terres malgaches. Et ici, une série d’articles sur le sujet : http://farmlandgrab.org/cat/Daewoo

 

Arabie saoudite, une initiative contre la dépendance agraire 

L’Arabie saoudite est en grande partie désertique et donc largement dépendante d’importations de denrées alimentaires. Suite à la flambée des prix des produits alimentaires et la crise qui s’en est suivie en 2008, le roi Abdallah a lancé "l’initiative pour l'investissement dans l'agriculture à l'étranger".

 

 

Organisations opposées à l’accaparement des terres

 

Syndicat Uniterre 

Uniterre est un syndicat agricole qui défend les intérêts des paysans en Suisse et dans le monde. Fermement opposé au phénomène d’acquisition de terres à l’étranger, Uniterre milite notamment en faveur du principe de souveraineté alimentaire "seul à même de garantir l’accès à une alimentation saine pour tous et un développement durable dans chaque pays."

 

Food Crisis and Global Land Grab 

Ce site est tenu par l’ONG GRAIN et recueille toutes les publications en rapport avec la crise alimentaire et l’accaparement des terres agricoles. On y découvre ainsi chaque jour de nouveaux points de vue et analyses. Ici un article récent de la Tribune de Genève intitulé : Afrique, une terre à louer.

 

Coordination européenne Via Campesina 

Regroupe depuis les organisations rassemblées auparavant dans la Coordination Paysanne Européenne et d’autres organisations paysannes de plusieurs pays européens. Elle milite contre le phénomène d’accaparement des terres qu’elle considère comme une menace à la sécurité alimentaire des pays du Sud. Voir ici son appel à la banque mondiale, daté d’avril 2010, à ne pas le cautionner.

 

Via Campesina 

La Via Campesina est un mouvement international paysan qui promeut une agriculture durable et à échelle humaine. Le mouvement publie sur son site de nombreux contenus qui condamnent le phénomène.

 

Alliance Sud 

Alliance Sud regroupe six organisations suisses de développement et a pour objectif "d'influencer la politique de la Suisse en faveur des pays pauvres". Découvrez ici le dossier consacré à l'accaparement des terres agricoles.

 

La carte

Parmi les principaux pays acheteurs ou loueurs de terres arables, on compte quatre pays asiatiques très peuplés et quatre pays du Proche-Orient aux territoires essentiellement désertiques. Ils ne sont pas les seuls pays à pratiquer l’achat ou la location de terres à l’étranger mais on y observe la plus forte augmentation de ce phénomène. La flambée des prix des produits alimentaires en 2007 a contribué à inciter ces pays à prendre des mesures pour être moins dépendants d’importations de produits agricoles.


Pour accéder à plus d’informations, cliquez sur chaque pays.


En plus...

Les vidéos du web

L’acquisition de terres à l’étranger est souvent dénoncé comme un accaparement aux conséquences néfastes. Les transactions étant menées en haut-lieu, les population concernées n’ont que rarement leur mot à dire. Découvrez ici notre sélection de vidéos qui donnent la parole aux paysans et habitants de pays vendeurs ou acheteurs.

Valentina Hemmeler Maïga, secrétaire syndicale organisation Uniterre

Valentina Hemmeler Maïga est ingénieure agronome diplômée de l'Ecole Polytechnique Fédérale de Zurich.


Elle travaille comme permanente syndicale à Uniterre depuis 2006. Elle est chargée des dossiers de politique agricole suisse et internationale et des relations avec La Via Campesina Europe et Monde (160 organisations paysannes dans 70 pays). Dans l'optique d'une vision non corporatiste du syndicalisme paysan, elle est également amenée à renforcer les relations entre Uniterre, les syndicats d'autres secteurs, les organisations environnementales et les ONG suisses. Elle est également responsable du mensuel "Uniterre".


Avant cela, Valentina Hemmeler Maïga a travaillé dans la formation continue des conseillers agricoles (AGRIDEA) et à la Chambre genevoise d'agriculture.
 


Le site web du Syndicat Uniterre et le site web de La Via Campesina


 


Ce forum est fermé. Pour toutes question concernant l'émission, adressez-vous à la rédaction de Geopolitis via le formulaire de contact. Merci de votre compréhension.
En plus...


Vu du passé

Accroissement de la population mondiale, désertification, restriction des terres arables, modification des équilibres économiques entre régions mais aussi arme politique quand elle doit être employée pour contraindre une population, la question de la faim dans le monde, et de ses causes premières, est un enjeu qui dépasse les contours de la simple morale.

Le scandale de la faim

Vudupasse geographe En 1959, Josue de Castro, professeur de géographie humaine et auteur de l’étude "Géographie de la Faim", répond à une interview de la TSR. En pleine Guerre froide, De Castro voit au-delà et comprend que cette division idéologique n'est pas la plus importante ! Il identifie avant tous la séparation dite entre le Nord et le Sud.


Le géographe Josue de Castro dénonce le fossé entre le Nord et le Sud. (6 min 50 sec) 


"Exterminer par la faim"

Vudupasse kaiser En septembre 1969, après son retour de voyage au Biafra, Edmond Kaiser n'hésite pas à parler de "camp d'extermination par la faim" où sont réunis "de semi-cadavres" pour qualifier les atrocités commises sur le terrain. Une dénonciation sans nuance de la réalité humanitaire au Biafra. Les accusations de génocide formulées plus tard contre le Nigeria seront pourtant abandonnées.


Edmond Kaiser parle d'extermination par la faim. (2 min 06 sec) 


Au Sahel

Vudupasse sahel A l'ouest du fleuve Sénégal, le Sahel touche six frontières politiques. En 1972, une double catastrophe frappe la région: ni pluie, ni crue. Une année plus tard, la sécheresse touche près de 10 millions de personnes. Une situation dramatique qui illustre l’importance vitale pour les pays de gérer leur ressources en eau. Une enquête de "Temps présent".


Plus de 10 millions de personnes victimes de la sécheresse. (TSR 36 min 49 sec) 


René Dumont

Vudupasse dumont En juin 1973, à l'occasion de la sortie de son livre "L'utopie ou la mort", l’agronome René Dumont dénonce l'épuisement des ressources alimentaires et des capacités en matières premières. Il pose ainsi les prémisses à une prise de conscience mondiale de la question de l’écologie.


L’agronome met en garde contre l'épuisement des ressources naturelles. (TSR 19 min 37 sec) 


L’arme de la faim

Vudupasse arme En 1975, on estime que 800 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. Une situation qui présente, au-delà de la question morale, un enjeu géopolitique. Car l’arme de la faim devient une composante des relations internationales. Enquête sur la politique américaine en matière d’aide alimentaire.


Enquête sur la politique américaine d'aide contre les famines. (TSR 7 min 08 sec)