Mines et sous-munitions

Mines antipersonnel et bombes à sous-munitions: pourquoi tant de victimes?

L'émission du 19 novembre 2008

Le 3 décembre sera signé à Oslo le traité interdisant les bombes à sous-munitions. Décryptage.

Madame Elisabeth Decrey Warner, Présidente de l'Appel de Genève

Elisabeth Decrey Warner, Présidente et cofondatrice de l'Appel de Genève, organisation spécialisée dans les négociations avec les acteurs armés non-étatiques sur le respect des normes de Droit International Humanitaire, est physiothérapeute de formation, politicienne et active dans la lutte pour le respect des Droits de l'Homme. Elle est engagée depuis plus que 25 ans auprès d'ONGs oeuvrant aux côtés des réfugiés, ainsi que dans la lutte contre la torture et les mines antipersonnel. Elle a créé la Fondation suisse d'aide aux victimes de mines antipersonnel et elle est la coordinatrice de la Campagne Suisse contre les Mines.

Son travail a été reconnu en 2005 quand elle a été nominée pour la Suisse dans le cadre du projet « 1000 Femmes pour le Prix Nobel de la Paix » et en 2006 lorsqu'elle a reçu le « Prix de la Société Internationale pour les Droits Humains » (section suisse)

Elisabeth Decrey Warner a également été membre du Parlement de la République et Canton de Genève pendant 12 ans avant d'en être élue la Présidente en l'an 2000.

Elle est actuellement membre du Conseil du Programme Interdisciplinaire en Action Humanitaire de l'Université de Genève ainsi que membre du Conseil International d'Experts du Centre pour le Contrôle Démocratique des Forces Armées.

Sur le plan familial, elle est mère de 6 enfants et de 8 petits-fils.



Le site de l'Appel de Genève


 


Ce forum est fermé. Pour toutes question concernant l'émission, adressez-vous à la rédaction de Geopolitis via le formulaire de contact. Merci de votre compréhension.

Les vidéos du web

Faire campagne contre les mines et en faveur de leurs victimes passe bien souvent par des images dures ou, du moins, les idées qu'elles évoquent le sont-elles. Le Web sert aujourd'hui de relais à la lutte contre les mines anti-personnel et les bombes à sous-munitions. Si dans ce choix de vidéos trouvées sur le Web, certaines sont impressionnantes, il montre que la force des images ne dépend pas du sang, mais plutôt de son évocation.

  • Faire campagne contre les mines et en faveur de leurs victimes passe bien souvent par des images dures ou, du moins, les idées qu'elles évoquent le sont-elles. Le Web sert aujourd'hui de relais à la lutte contre les mines anti-personnel et les bombes à sous-munitions. Si dans ce choix de vidéos trouvées sur le Web, certaines sont impressionnantes, il montre que la force des images ne dépend pas du sang, mais plutôt de son évocation.

La carte

Des information sur les trois pays les plus touchés

Vu du passé

Armes redoutables, touchant principalement les populations civiles, les mines antipersonnel entretiennent des conditions de guerre longtemps après la fin d'un conflit. Populations meurtries, terrains perdus, rapatriement retardé, économie bloquée... les conséquences humaines et matérielles de l'emploi des mines antipersonnel sont lourdes dans les pays en reconstruction.

L'arme des lâches


L'arme des lâches Sous le titre « Mines antipersonnel, la guerre des lâches », l'émission « Temps présent » dresse le bilan de l'utilisation de ce type d'arme dans le monde en 1995. Le constat est sévère : il existe plus de 300 modèles de mines et certaines sont conçues pour attirer l'attention des enfants. Près de 100 millions de mines antipersonnel sont recensées dans plus de 30 pays.
Une arme terrifiante qui peut servir durant plus de 100 ans. (TSR 56 min 39 sec)


SOS déminage au Kosovo


Kosovo mines Ce reportage de « Mise au point » éclaire l'importante question du déminage de Sarajevo en 1998. La ville et ses alentours est quadrillée de vastes champs de mines qui continuent à être une menace pour la population après la guerre. Les travaux de déminage, lents et précis, retardent d'autant le retour des populations civiles.
La région de Sarajevo est quadrillé de mines antipersonnel. (TSR 28 min 31 sec)


Prothèse


Prothèse A Coppet, l'entreprise CR Equipement fabrique des prothèses pour les victimes des mines antipersonnel. Elle collabore avec le CICR et plusieurs organisations pour garantir des prothèses de grande qualité à des prix raisonnables. Plus de 300 prothèses de pieds sont ainsi fabriquées chaque jour. Reportage en 1997.
Des prothèses pour les victimes des mines antipersonnel. (TSR 4 min 34 sec)


La Fondation suisse de déminage


Fondation suisse de déminage Basée à Genève, la Fondation suisse de déminage forme dans les pays touchés par les mines antipersonnel des spécialistes locaux, aptes à désamorcé ce matériel de guerre, souvent placé aux bords des routes et dans les champs. Un travail indispensable pour les populations civiles, les premières touchées par ces armes destructrices.
La Fondation suisse de déminage forme des spécialistes en explosif. (TSR 02 min 41 sec)


Les liens de l'Internet

les liens

Les conventions internationales

Le texte intégral de la convention sur les armes à sous-munitions
Le texte de la Convention a été formellement accepté par 109 Etats le 30 mai 2008 à Dublin et sera ouvert à la signature le 3 décembre 2008 à Oslo.


Le texte intégral de la convention d'Ottawa
Signée en décembre 1997, la convention d'Ottawa est un traité international de désarmement interdisant l'acquisition, la production, le stockage et l'utilisation des mines antipersonnel. Bien que comptant 156 Etats parties, les principaux pays producteurs (Etats-Unis, Russie, Chine) refusent d'adhérer au texte.


Le site de la convention sur les armes à sous-munitions
Toutes les informations sur la convention et sur le processus d'Oslo.


Webcast de la conférence de presse
Le site du CICR propose de suivre en Webcast la conférence de presse relative à la convention sur les armes à sous-munitions. Avant l'ouverture aux signatures le 3 décembre prochain, se tient une conférence à Genève du 24 au 28 novembre.

 

Organismes internationaux

Le CICR
Le CICR a contribué directement au Processus d'Ottawa, notamment en matière de droit humanitaire international. Sur ce lien, les opérations préventives du Comité contre les mines.


E-Mine : Service d'Action antimines de l'ONU
Point central de coordination des activités reliées aux mines de 11 départements et organismes de l'ONU. Le site propose une grande quantité d'information.


Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF)
Organisme directeur de l'ONU pour l'éducation sur les risques des mines.

 

Les organisations non-gouvernementales

Campagne internationale pour interdire les mines (ICBL)
L'ICBL est colauréate du prix Nobel de la paix de 1997 pour les efforts qu'elle a déployés afin d'éradiquer les mines terrestres. Ce site offre de l'information à jour sur les campagnes, les ressources et les plans visant à l'application de la Convention d'Ottawa et à son universalisation.


Handicap International
L'un des membres fondateurs de la Campagne internationale pour l'interdiction des mines terrestres. Le site explique en détail le travail que l'organisme effectue pour faciliter l'intégration dans leur collectivité des personnes ayant une incapacité physique et prévenir les situations susceptibles de causer des blessures.


Human Rights Watch
Membre fondateur de la Campagne internationale pour l'interdiction des mines terrestres, Human Rights Watch garde à jour un site Web qui explique les efforts que déploie l'organisme pour mettre fin à l'usage de mines terrestres.


Adopt a Minefield
Encourage des particuliers, des groupes communautaires et des entreprises à participer aux efforts visant à résoudre le problème mondial des mines.


Mines Advisory Group
Site détaillé sur les questions, les initiatives et les campagnes actuelles d'action anti-mines. Le site présente aussi l'historique du travail accompli et les plans d'avenir.


Schools Demining Schools
Fait partie des ressources éducatives Cyber School Bus de l'ONU, est un projet axé sur l'action; les écoles reçoivent de l'information sur les questions reliées au mines terrestres et en parlent, et contribuent d'une manière concrète au combat contre le fléau des mines terrestres.

 

L'engagement de la Suisse

La fondation suisse de déminage
Basée à Genève, la fondation est une organisation privée et indépendante à but non lucratif. Elle met en œuvre des projets de dégagement des mines dans plus de 15 pays et tente d'y favoriser la reconstruction et le développement.


Centre international de déminage humanitaire - Genève
Le Centre international de déminage humanitaire - Genève (CIDHG) œuvre à l'élimination des mines antipersonnel et à la réduction de l'impact humanitaire d'autres mines terrestres et des restes explosifs de guerre.


Initiative parlementaire Dupraz
Suite à cette initiative, trois motions en provenance des deux chambres parlementaires demandent au Conseil fédéral de signer le texte le 3 décembre et de le ratifier le jour même ou dans les meilleurs délais.


Le site de la Confédération
La Suisse est un acteur sérieux de la lutte contre les mines. Le site officiel de la Confédération donne les axes de la politique suisse de lutte contre les mines.


Campagne suisse contre les mines anti-personnel
La campagne organise notamment des programmes de sensibilisation destinés aux jeunes. Plus d'information sur le site web.


Fondation suisse d'aide aux victimes de mines antipersonnel
La Fondation a pour but d'assister les victimes à accéder aux soins médicaux, à la réhabilitation physique et de contribuer à leur réinsertion socio-économique.