2016. A bon entendeur: ABE : les dessous de l’épilation définitive ! [RTS/Anne KEARNEY]

ABE: les dessous de l’épilation définitive!

L'émission du 18 octobre 2016

Le raser, l’épiler, l’éradiquer. Notre société mène une bataille acharnée contre le poil! ABE a rencontré des adeptes de l’épilation qui se pratique avec des méthodes traditionnelles comme le rasoir ou la cire, mais aussi de plus en plus avec le laser et les lampes à lumière pulsée pour une épilation dite définitive. Les dessous de l’épilation, un reportage pour regarder autrement le poil et la manière de s’en débarrasser!

 

La chasse aux poils: une lutte acharné qui touche toute la population

L’épilation gagne du terrain. Elle conquiert désormais aussi les hommes et toutes les zones du corps. Mais pourquoi s’acharne-t-on à domestiquer ce poil apparemment inoffensif?

La chasse aux poils: une lutte acharné qui touche toute la population [RTS]

Les différentes techniques pour se débarrasser des poils

Le combat contre le poil monte même d’un cran, il existe des techniques pour le supprimer définitivement: le laser et la lumière pulsée. Mais quelles sont les différences entre ces deux techniques et quels sont les risques encourus?

Les différentes techniques pour se débarrasser des poils [RTS]

Comment choisir le bon institut de beauté ou la bonne clinique?

Les conséquences d’une mauvaise pratique du laser ou la lumière pulsée peuvent être graves. Des questions sur votre état de santé devraient être posées avant toute épilation dite définitive. ABE a réalisé une enquête téléphonique dans 19 instituts pour vous aider à faire le bon choix.

Recueillir des informations avant la première séance pour déterminer si l’organisme du patient peut ou non recevoir de la lumière pulsée ou du laser est une démarche capitale et essentielle pour la sécurité des candidats à l’épilation. ABE a contacté par téléphone 19 instituts de beauté dans toute la Suisse romande pour vérifier le sérieux de la pratique des esthéticiennes et techniciennes laséristes.

ABE a également cherché à savoir si les instituts, centres médicaux et cliniques informaient les clients, suffisamment et de manière correcte, sur les précautions d’usage et les contre-indications existantes. L’épilation définitive est notamment contre-indiquée en cas de grossesse, d’allaitement et de troubles hormonaux.

Le prix indiqué est le prix par séance pour deux zones, les demi-jambes et le bikini intégral, mais le prix n’est qu’indicatif, car il dépend de la pilosité, de la couleur de peau et du nombre de séances. Il est donc conseillé de demander un devis.

Voici les résultats de cette enquête:

 

Centres n'ayant pas répondu explicitement. [RTS]Certains centres n'ont pas souhaité répondre de manière explicite au téléphone et ont informé l'enquêtrice de l'importance de passer au cabinet pour être informé.

 

Les bonnes nouvelles:

 

Tous les centres interrogés proposent une première séance de consultation ou d’information. Une excellente pratique, qui est absolument nécessaire selon notre expert.

Tous les centres interrogés ont également informé l’enquêtrice de précautions d’usage à observer, à savoir «éviter l’exposition au soleil avant et après le traitement» et «ne pas être bronzé».

Ils ont également tous informé l’enquêtrice de l’importance de protéger le tatouage lors de l’épilation afin d’éviter les risques de brûlures.

 

Concernant les contre-indications:

 

Centres évoquant plusieurs contre-indications. [RTS]Trois centres ont évoqués plusieurs contre-indications au traitement, dont la grossesse. Ces trois instituts peuvent se targuer d'une excellente pratique en la matière.

 

Centres évoquant certaines contre-indications. [RTS]Sept instituts ont évoqué certaines contre-indications.

Centres évoquant certaines contre-indications. [RTS]

 

Centres n'évoquant aucune contre-indication. [RTS]Cinq instituts n'ont donné aucune information quant à d'éventuelles contre-indications. Un manque d’information problématique pour un acte qui est loin d’être anodin d’un point de vue médical.

Centres n'évoquant aucune contre-indication. [RTS]

 

À noter: soyez prudents avec l’épilation des sourcils, certains instituts la pratiquent, mais le risque de dégâts oculaires est important.

Test sur les épilateurs à lumière pulsée vendus en supermarchés

Les cliniques et les instituts n’ont plus le monopole de l’épilation définitive, les supermarchés peuvent également vendre des lampes à lumière pulsée dont la puissance est limitée. Mais sont-elles aussi efficaces que les lampes utilisées en instituts? Réponse dans ce test!

Comment choisir la bonne lampe flash domestique? Le magazine Altroconsumo, l’association des consommateurs italienne avec laquelle collabore ABE régulièrement, a testé les derniers modèles. Il en avait fait de même il y a quatre ans, et les choses s’améliorent. Ces machines sont plus performantes et plus sûres. Leur utilisation est également moins douloureuse.

Nous avons retenu ici les appareils récents présents sur le marché suisse. Il y en a douze.

Voici les résultats de ce test:

 

Babyliss. [RTS]Babyliss G935E
Note: 4,7 sur 10

 

Babyliss. [RTS]Babyliss G933E
Note: 4,7 sur 10

 

Beurer. [RTS]Beurer IPL 9000 + Salon Pro
Note: 5,3 sur 10

 

Beurer. [RTS]Beurer IPL 10000+ Salon Pro System
Note: 5,3 sur 10

 

Homedics. [RTS]Homedics DUO - IPL HH 150
Note: 5,6 sur 10

 

Philips. [RTS]Philips Lumea Precision IPL SC2006/11
Note: 6,2 sur 10

 

Philips. [RTS]Philips Lumea Precision SC2007/00
Note: 6,2 sur 10

 

Philips. [RTS]Philips Lumea Precision SC2005/00
Note: 6,2 sur 10

 

Philips. [RTS]Philips Lumea Precision IPL SC2009/00
Note: 6,3 sur 10

 

Remington. [RTS]Remington IPL 6500 i-Light Pro
Note: 6,5 sur 10

 

Remington. [RTS]Remington IPL 6750 i-Light Prestige
Note: 6,5 sur 10

Braun. [RTS]Braun Silk expert BD5001
Note: 7, 7 sur 10

Devenir propriétaire de son logis: le rêve peut tourner au cauchemar

ABE reçoit régulièrement des récits kafkaïens de téléspectateurs-trices victimes d’une entreprise générale en faillite, d’un promoteur véreux ou d’un architecte peu honnête, alors que la construction de la future villa ou de l’appartement n’est pas du tout ou à peine achevée. Témoignage de deux cas qui ne sont malheureusement pas exceptionnels.

 

Que peut-on faire pour éviter ce cauchemar en devenant propriétaire? Entretien avec Benoît Carron, avocat spécialisé FSA en droit de la construction et de l’immobilier