2018. A bon entendeur. ABE : coupés, épluchés à prix d’or ! [RTS/CHRISTIN Philippe]

Coupés, épluchés à prix d’or !

L'émission du 6 mars 2018

Carottes râpées, dés de courge, courgettes en rondelles, légumes pour soupe ou minestrone, légumes mixtes à la chinoise, oignons émincés, persil haché, cubes d’ananas, sans oublier les diverses sortes de salades coupées…. Ce qu’on appelle la quatrième gamme s’est largement étoffée ces dernières années et sa part de marché est en continuelle progression. C’est un nouveau mode de consommation des légumes et des fruits qui reflète l’évolution de notre style de vie. Il est vrai que c’est pratique et c’est rapide. Mais c’est aussi assez cher, assez vite abîmé et très emballé ! Quel est le réel gain de temps ? Quel est le prix de notre fainéantise ? Comparaison de temps et d’argent, décryptage de la conservation mais aussi plongée dans la fabrication et découverte des emballages du futur, ABE fait le tour de la question.

L’avènement de la 4ème gamme

Des légumes et des fruits frais commercialisés prêts à l’emploi, c’est-à-dire lavés, pelés et coupés, c’est ce qu’on appelle la 4ème gamme. Et voilà des produits dont la demande augmente chaque année en Suisse. Pour y répondre, les producteurs et distributeurs proposent un choix toujours plus varié dans les rayons des supers marchés. ABE vous emmène découvrir comment ils sont préparés dans une entreprise familiale installée à Yverdon. De l’arrivage des fruits et légumes à l’emballage, vous suivrez les différentes étapes de production.

L’avènement de la 4ème gamme [RTS]

Pour ou contre le prêt à l’emploi ?

Combien de temps gagnons-nous en achetant de la salade déjà lavée et coupée ou des légumes déjà découpés pour une soupe ? Et quel est le prix de notre flemmardise ? Plusieurs consommateurs ont répondu à notre appel pour nous aider à peser le pour et le contre du prêt à l’emploi, chrono en main.

Pour ou contre le prêt à l’emploi ? [RTS]

Des emballages adaptés aux fruits et légumes

L’emballage joue un rôle important quant à la durée de conservation des produits prêts à l’emploi. Pour qu’une salade reste fraîche plusieurs jours, elle doit respirer moins vite.
En modifiant la composition de l’air des sachets et en utilisant un plastique particulier, c’est chose faite. Seulement, chaque variété de fruit, légume et salade respire à un rythme différent, ce qui complique passablement le travail des chercheurs. D’autant plus, que les producteurs de la 4ème gamme ne cessent d’innover et de mélanger les ingrédients.

Mais alors, quel est l’état de conservation des produits arrivés à la date limite ? Deux chefs cuisiniers ont testé pour nous quelques fruits et légumes arrivés à la date limite de consommation.

Des emballages adaptés aux fruits et légumes [RTS]

Entretien avec Raphaël Reinert, Maître d’enseignement HES Filière Nutrition et diététique, Haute école de santé de Genève

L’OMS préconise de manger cinq fruits et légumes par jour. Mais sous quelle forme ? Frais, en conserve, surgelés ? Qu’est-ce qui est préférable pour notre santé ? Réponse ce mardi soir, sur le plateau d’ABE.

Entretien avec Raphaël Reinert, Maître d’enseignement HES Filière Nutrition et diététique, Haute école de santé de Genève [RTS]

Carmine

Pizza précuite, abondance de nourriture et flemmardise, le youtubeur Carmine décrypte avec humour nos habitudes alimentaires et s’énerve contre le gaspillage alimentaire.

Entretien avec Thomas Fassnacht, membre de Slow Food Suisse

Thomas Fassnacht est l’un des organisateurs de la Disco Soupe qui se tiendra le 25 avril à Lausanne. Comment ça se passe et quel est le but ? Quelles actions peut-on entreprendre pour réduire le gaspillage alimentaire ?

Cire de Carnauba : l’envers du décor

Bonbon en gélatine, mascara, crème solaire, produites de nettoyage, etc. La cire de Carnauba est présente dans une kyrielle de produits, sous des appellations diverses. Cette cire végétale, très pratique pour l’industrie, n’est pas dangereuse pour la santé. Le problème vient des conditions de travail épouvantables pour les ouvriers qui récoltent les feuilles de palmier. Nos collègues alémaniques Kassensturz ont mené l’enquête et dénoncent une situation intenable.