Test soupes: ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés !

L'émission du 15 mars 2005
Même les enfants ne font plus la grimace lorsqu’on leur parle de soupe


La soupe originelle



Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Le prototype de l'urbain stressé, abonné au fitness, plutôt adepte du ventre plat que du plat du jour en sauce, a vu arriver avec bonheur la mode des sushis. Mais les modes passent et le bar à soupe est arrivé au secours de l'urbain en mal de nouveautés. Le travail de marketing est excellent : il a réussit à rendre moderne quelque chose d'aussi banal et simple qu'un potage.




Il n'y a pas si longtemps pourtant, la soupe était synonyme de pauvreté, de difficultés sociales, de chômage. La soupe est le minimum vital : on la mange quand on n'a rien d'autre. Encore aujourd'hui, on offre aux plus démunis l'éternelle soupe populaire.




Il faut y voir aussi une des plus anciennes manières de cuire les aliments. Le potage n'est jamais que de l'eau bouillante, dans laquelle on plonge ce que l'on a de comestible. Cela existe depuis que l'homme maîtrise le feu. Pendant longtemps, les humains se sont contentés d'aliments bouillis, peu savoureux. L'imagination culinaire est une invention récente, depuis que nous avons des produits frais à disposition en abondance. Et tant mieux si les bars à soupe permettent de manger plus de légumes et moins de gras.


Les soupes aux champignons : le test



Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

L'an dernier, les Suisses ont consommé plus de 15 millions de litres de soupe en sachet! Sans compter les conserves et les briques.




Nous avons fait analyser des soupes industrielles afin de voir ce qu’elles valaient. Nous avons choisi les soupes aux champignons, les soupes les plus vendues en Suisse. Le taux de champignons identifiable a été mesuré et a été comparé avec le taux indiqué par le fabricant. Nous avons aussi calculé la quantité de sel.




Le Laboratoire cantonal vaudois a notamment analysé le taux de sel, de glutamate ainsi que la qualité et la quantité des graisses de tous les échantillons. Il a fallu aussi partir à la recherche des champignons.




Yann Berger, chimiste: « Nous avons essayé de séparer les champignons du restant de la soupe au moyen de tamis. Mais, dans certains cas, le travail a été compliqué car les morceaux étaient trop petits, nous avons alors utilisé des brucelles. Nous avons donc obtenu, d'un côté, les autres ingrédients, l'amidon, les farines, les additifs et le sel de cuisine et, de l'autre côté, les champignons. De cette façon, nous avons pu déterminer quel était le poids des champignons par rapport au restant de la soupe. »




Voici les résultats :


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Crème de cèpes Anna's Best Soup vendue 7.75 CHF/litre à la Migros : le labo a trouvé 3 grammes de champignons en plus qu'indiqué.


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Potage de crème de champignons bio Morga vendu 4.80 CHF / litre en magasin diététique : 0,3 grammes de plus. C'est celle qui contient le plus de champignons aux 100 grammes.


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Crème de bolets Knorr à 1.80 CHF le litre : 0.5 grammes de moins.


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Velouté de champignons Migros à 1.60 CHF/litre : 0,5 grammes de moins.


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Soupe aux champignons des bois Maggi Finesse de Nestlé à 2.35 CHF/litre : 0,6 grammes de moins.


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Crème de cèpes Lacroix en conserve à 16 CHF/litre : 0,6 grammes de moins. La soupe la plus chère du test.


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Quick Soup de Knorr à 4.35 CHF/ litre : 0.9 grammes de moins.


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Crème de champignons Instant Soup Migros à 3.30 le litre : 2.7 grammes de moins.


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Crème de champignons Campbell's Classic en conserve à 5.75 CHF/litre : 4.7 grammes de moins.


Maaike Krusemann, diététicienne dpl: « Quand j'imagine une soupe, je vois des champignons, des légumes, bref de vrais ingrédients. Dans le cas de ces soupes analysées, quand je regarde la liste de composition, je vois qu'on en est vraiment très loin. Je trouve effrayant de voir ce qu'on peut vendre sous la dénomination de soupes. Pour ce qui est des matières grasses, la Morga sort du lot. Elle contient de l'huile de tournesol qui n'a pas été hydrogénée. Elle est donc de meilleure qualité que les autres. Les graisses hydrogénées, qui sont contenues dans les autres soupes, ne sont pas très bonnes pour la santé : elles représentent des risques pour les maladies cardio-vasculaires. Par contre, la soupe Morga est la plus salée de toutes. C'est vraiment très dommage parce qu'avec une portion de cette soupe, la moitié des recommandations de consommation de sel quotidienne a déjà été atteinte. »




En effet, chaque portion apporte 2,8 grammes de sel, alors qu’on ne devrait pas dépasser 5 grammes par jour. C'est d'autant plus étonnant car la soupe Morga est une soupe biologique. Si l’on achète bio, c'est pour la qualité des ingrédients, la valeur nutritionnelle du produit et parce qu'on est soucieux de sa santé. Nous avons donc demandé au fabricant pourquoi il mettait autant de sel.


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Ruedi Lieberherr, Directeur de Morga: « Notre but est d'élaborer des produits qui contiennent le moins de sel possible. Il est cependant important que le consommateur trouve le produit savoureux. Les consommateurs qui recherchent des produits bio sont de plus en plus nombreux, mais ils exigent d’avoir la même saveur que les produits conventionnels. Les fabricants de produits conventionnels peuvent faire appel à des additifs et des exhausteurs de goût, utiliser des arômes synthétiques. De plus, leurs matières premières sont bien moins chères que les ingrédients bio que nous utilisons. Comme fabricant de produits sains et bio, face à la concurrence, nous sommes clairement désavantagés. »




Toutes les soupes industrielles ont le même problème: elles contiennent des quantités effrayantes de sel, soit en moyenne un gramme pour 100 grammes de produit.




Dr Patrick Saudan, médecin adjoint du service de néphrologie, spécialiste des maladies rénales, Hôpital universitaire de Genève: « La grande majorité du sel est du sel caché. Il y en a dans les aliments pré-conditionnés. L'industrie agroalimentaire a un grand rôle à jouer en diminuant le taux de sel de ses préparations. Elle peut le faire sans altérer la saveur de ses aliments. Si l’on contraignait les industriels à diminuer de 10 à 20% la teneur en sel de leurs aliments, il y aurait probablement, dans les années qui suivent, un impact majeur sur la santé publique, avec une diminution de la prévalence de l'hypertension artérielle et, par conséquent, une diminution des accidents vasculaires cérébraux et des crises cardiaques. »




On estime en que les Suisses absorbent en moyenne entre 10 et 12 grammes de sel par jour, au lieu des 5 à 6 grammes maximum recommandés. 5 grammes représentent une petite cuillère à café. Le problème est que le sel a énormément d'avantages pour l'industrie et elle n'est pas prête à y renoncer: c'est un ingrédient très bon marché, il permet de masquer l'absence de goût des aliments faits à partir de matières premières de médiocre qualité gustative. Il permet également d'alourdir les plats, en les saturants de sel et d'eau. Le sel flatte nos palais : plus on en mange plus on a besoin de salé. L'homme a une avidité naturelle pour le sel, qui a longtemps manqué dans son alimentation. Le sel a un autre avantage pour les industriels qui commercialisent aussi des boissons: il donne soif!


Les soupes aux légumes : sont-elles plus saines ?



Nous nous sommes demandé si les soupes aux légumes étaient meilleures pour la santé. Nous en avons choisi cinq: une soupe allégée, une soupe normale, une soupe en brique, une soupe de régime et une soupe fraîche.


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Figure control, une soupe de régime vendue à la Migros. La portion est sensée remplacer un repas, elle va apporter 2,7 g de sel et 9,3 g de graisse de qualité douteuse par portion. C'est aussi la plus chère de cet échantillon: CHF 9,05 le litre.




Maaike Krusemann, diététicienne dpl: « En terme de valeur nutritionnelle, j'ai presque envie de dire que c'est la pire, parce qu’il y a beaucoup de vitamines qui ont été rajoutées pour éviter les carence nutritionnelles des personnes qui suivent ce programme. En terme de qualité nutritionnelle, je suis assez effarée de voir la qualité des matières grasse utilisées De plus, il n'y a quasiment aucun légume utilisé : c'est seulement 6% d'extraits de légumes dans la poudre. »


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

La soupe maison fraîche, vendue chez Manor, qui coûte CHF 7 le litre, apporte 1,6 grammes de sel par portion.




Maaike Krusemann : « C'est une soupe qui est faite avec de vrais légumes, sans excès de sel important. Il y a un peu plus de matière grasse que dans les autres, mais c'est de l'huile d'olive qui est une matière grasse d'excellente qualité, qui s'intègre tout à fait dans une alimentation équilibrée. »


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Ensuite, le mouliné campagnard de marque Bjorg, en brique, vendu chez Sun Store CHF 6,60 le litre, ne fait pas trop mal au niveau légumes.




Maaike Krusemann : « Il y a à peu près 45% de légumes. Cela correspond donc à quelque chose si l’on doit le transposer en légumes. »


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Les deux derniers ont peu d'intérêt en matière d'apport en légumes, Maggi sveltesse de Nestlé 9 légumes contient moins de graisse et un peu plus de légumes que Quick soupe de Knorr. Elles sont aussi salées l'une que l'autre.


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Maaike Krusemann : « Pour les sachets en poudre, on arrive à un équivalent de 2 grammes de légumes secs, soit 37 grammes de vrais légumes. Cela n’est donc quasiment rien. Une portion de légumes recommandée représente 150 à 200 grammes. »


Bref, ce n'est pas un bon moyen de manger des légumes, et surtout pas un bon moyen d'initier les enfants au vrai goût des aliments. Et c'est trop salé.


Le Pho et le Harira : les recettes



Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Pho (Vietnam)




Pour 6 personnes




Os de bœuf 2kg




300gr filet de bœuf




300gr viande de bœuf (viande pour la bouillie)




1 paquet de nouille de riz séchée (Mami)




50gr de gingembre frais




Clous de girofle (4 pcs)




Anis étoilé (2pcs)




Corse de la cannelle (1 pt morceau)




Graines de coriandre ( 10 graines)




Pousses de soja




Feuilles de basilic (thaïlandaises)




Citron /sauce de piment




Sauce Hoisin




Préparation du bouillon de bœuf.




- Tremper l’os dans de l’eau chaude env.30 min.




- Bouillir l’eau jusqu’à ébullition, puis mettre l’os à cuire pendant 10 à 15 min




- Mettre tous les os et la viande de bœuf dans 3 litres l’eau froide et cuire à feu très fort. Une fois l’eau bouillie, écumer. Puis réduire le feu à niveau très doux et laisser sur le feu environ 6heures. Après 1h30 minutes de cuisson, sortir la viande de bœuf (attention après 6 h de cuisson, la quantité de l’eau se réduit environ de 1.8 litres)




- Dans une boule en inox, mettre tous les ingrédients et le bouillon environ 15 à 30 minutes. Assaisonner le bouillon avec le sel et le sucre.




Préparation des pâtes de riz.




- Tremper les pâtes dans l’eau tiède.




- A l’aide une passoire, mettre les pâtes dans l’eau bouillante entre 30 secondes et 1 minute.




Dans un grand bol, mettre les pâtes puis la viande de bœuf cuit et ensuite la viande de bœuf cru et finalement les oignons et la ciboulette.




Ajouter en accompagnement les pousses de soja, les feuilles de basilic, le citron, la sauce de piment et la sauce Hoisin.


Test soupes : ABE met son nez dans la soupière... et dans les sachets lyophilisés!

Harira de Samira Kassou (Essaouira, Maroc)




Pour 5 personnes




500 grammes de viande de boeuf ou de mouton haché ou en morceaux




2 poignées de pois chiches (les faire tremper la veille)




1 poignée de lentilles vertes




1 gros bouquet de celeri-branche




1 bouquet de persil




2 gros oignons




6 tomates râpées ou mixées




une petite boite de tomate concentrée (si en tube, une grosse cuillère à soupe pleine)




1 petite poignée de riz ou de vermicelles (dans certains régions on la fait aussi avec de l'orge concassé)




1 cuillère à café de cumin moulu




1 cuillère à café de coriandre moulu




1/2 cuillère à café de safran en poudre




1/2 cuillère à café de cannelle moulue




1 pincée de sel




huile d'olive




Mixer les oignons, le persil et le celeri, faire revenir avec la viande dans l'huile d'olive, mouiller avec un peu d'eau, ajouter la tomate, le concentré de tomates, les pois chiches, les lentilles, le riz et laisser mijoter. Pour accélérer la cuisson on peut utiliser la cocotte minute (20 minutes environ).




Ajouter les épices à la fin laisser frémir encore un peu.




Réchauffée, elle est délicieuse aussi!


Certains shampoings ne font pas que laver les cheveux...


Il existe une grande quantité de substances utilisées dans les shampoings et les cosmétiques : vingt-six d'entre elles sont à déclaration obligatoire dans l'Union européenne, treize sont considérées comme particulièrement nocives. C'est celles qui ont été recherchées dans ce test ainsi que les muscs synthétiques, nuisibles pour l'organisme en grande quantité. Les allergies sont en augmentation, même si elles sont moins fréquentes avec les shampoings qu'avec les cosmétiques, qui restent sur la peau.




Pierre Piletta, dermatologue, spécialisé dans les allergies cutanées : « L'eczéma dû au shampoing représente souvent des manifestations de rougeurs, de prurits de démangeaisons qui vont toucher le front, la nuque et les paupières, zone de peau très fine. Le problème des allergènes de contact, par exemple au parfum, est qu’on le reste toute sa vie. Il n'y a pas vraiment de technique de désensibilisation. La seule méthode est de faire attention que les produits que l'on utilise ne contiennent pas les ingrédients auxquels on est allergique. »




Voici d’autres substances à éviter. Le formaldéhyde, qui est un agent conservateur qui, même à faible dose, attaque les muqueuses. Il peut aussi provoquer des allergies et surtout il vient d'être reconnu comme cancérigène. Les phtalates sont également particulièrement nocifs pour l'environnement car ils ne se dégradent pas. Ils peuvent affecter le foie, les reins et l'appareil reproducteur. Ils sont sérieusement soupçonnés d'être la cause de stérilité et de féminisation de certaines espèces, notamment de poissons.


Les appréciations de ce test ne concernent pas les performances des shampoings, elles ne portent que sur les substances pouvant poser problèmes pour la santé ou l'environnement.


Shampoings : qu'est-ce qu'il y a dedans ?

Très bon : Nivea Hair Care, Sublime éclat cheveux normaux à 4.95CHF /250ml.


Shampoings : qu'est-ce qu'il y a dedans ?

Très bon, mais très cher aussi : Weleda aux marrons, cheveux normaux et robustes à 24.50 CHF/ 250ml.


Shampoings : qu'est-ce qu'il y a dedans ?

Très bon et le moins cher du test : M-Budget aux herbes, cheveux normaux à gras à 75 centimes les 250 ml.


Shampoings : qu'est-ce qu'il y a dedans ?

Très bon: Body Shop brillance olive, cheveux normaux/sec à 12.90CHF/ 250ml.


Shampoings : qu'est-ce qu'il y a dedans ?

Bon: Timotei aux extraits d'herbes, cheveux normaux à 3.90CHF/ 250ml.


Shampoings : qu'est-ce qu'il y a dedans ?

Bon : Curl care shampoing, cheveux normaux et secs à 2.65CHF/ 250ml.


Shampoings : qu'est-ce qu'il y a dedans ?

Peu conseillé : Schauma 7 herbes, cheveux normaux à 3.95CHF/ 250ml.


Shampoings : qu'est-ce qu'il y a dedans ?

Peu conseillé : Fructis Fresh shampoing fortifiant, cheveux normaux à 4.70CHF/ 250ml.


Shampoings : qu'est-ce qu'il y a dedans ?

Peu conseillé : Dove shampoing fortifiant, cheveux secs et abîmés à 4.95CHF / 250ml.


Shampoings : qu'est-ce qu'il y a dedans ?

Déconseillé: Elsève Color Vive Shampoing soin, cheveux colorés ou méchés à 6.20 CHF/ 250ml.


Shampoings : qu'est-ce qu'il y a dedans ?

Déconseillé: Kérastase Bain Nutritif satin 2, cheveux secs ou sensibilisés à 23.-CHF/ 250ml.


Shampoings : qu'est-ce qu'il y a dedans ?

Déconseillé: Pantène Pro-V, antipelliculaire à 5.65 CHF / 250ml.


En résumé, seuls quatre shampoings sur douze sont recommandables. Ils présentent moins de risque pour la santé que les autres. En utilisant ces shampoings-là, on évite d'expédier une longue liste de produits chimiques dans la nature, qui finira par nous les restituer, puisque l'homme se trouve en bout de la chaîne alimentaire!




Le mieux est de viser la composition la plus courte et de fuir les substances auxquelles on sait être allergique. Ce n'est pas simple, tout ce qui se cache sous la dénomination parfum, fragrance ou aromatica peut être allergène. Eviter aussi le formaldéhyde ou formol ainsi que les dérivés des caïnes comme le cocoamidopropylbetaïne.




On produit autour de trois millions de tonnes de phtalates chaque année dans le monde. Vous pouvez les repérer dans la composition en cherchant le terme diéthyl phtalate (DEP) ou encore monoéthyl phtalate (MEP).