Pyramide your health

Améliorer sa santé et devenir riche: les belles promesses de YOR Health!

L'émission du 13 décembre 2011

Les produits YOR Health arrivent en Suisse romande: des compléments alimentaires absolument indispensables si l'on en croit cette société américaine. ABE l'a vérifié. Peut-on véritablement devenir riche en entrant dans le réseau YOR Health?

Entrez dans le réseau YOR Health et vous deviendrez  riche, éclatant de santé grâce à des sortes de  compléments alimentaires!  Des belles promesses qu’ABE a décortiquées!

Un système de vente pyramidale interdite

De l’argent, du succès, du temps libre, une voiture de luxe, une belle maison: c’est ce que les démarcheurs de  la société YOR Health font miroiter. Cette société vend des produits de type compléments alimentaires, des poudres, des pilules évidemment formidables qui vont résoudre de nombreux problèmes de santé et vous apporter un bien-être optimal.  Mais quel est le vrai visage de cette société qui développe actuellement son réseau  de recrutement en Suisse romande?

"Vous devez être ouverts , vous devez être capable de regarder votre situation et vous dire: je veux changer!", clame Dennis Wong, fondateur de YOR Health.

YOR Health, plus qu’une société qui vend des compléments alimentaires, c’est un mouvement, si on en croit sa publicité,  parfois volontairement alarmiste: catastrophes naturelles, dépressions,  chômage ; le discours  est quasi messianique. Quand tout va mal,  il y a une solution:  YOR Health, et son marketing de réseau à paliers multiples, un système inventé aux Etats-Unis.

Eric Jaffrain, expert en marketing non-marchand. [RTS]"C’est le  Multi Level marketing, explique Eric Jaffrain, expert en marketing non-marchand. Il s'agit d'un principe pyramidal ou de développement d'un réseau commercial à partir de moi-même: je ne suis pas une entreprise mais, en tant qu'individu, je vais recruter deux personnes qui vont elles-mêmes en recruter deux autres et ainsi de suite. Il y a un effet multiplicateur."
Alors, pour que le système YOR Health fonctionne, il faut qu’une première personne recrute des amis qui achètent des produits YOR Health. Le recruteur touche alors une commission, les recrutés recrutent à leur tour etc. A la clé: la promesse de gagner beaucoup d’argent.

Nicolas, témoin anonyme. [RTS]Appelons notre témoin Nicolas. Pressé par ses amis, ce dernier se méfie. Mais à notre demande, il adhère à  YOR Health pour devenir  un « représentant indépendant »: "En très peu de temps, beaucoup de mes amis se sont faits enrôler . On m'a dit que j’avais une chance de devenir millionnaire… à condition de payer d'abord 50 dollars pour adhérer."
Avec des comédiens, nous avons reconstitué une discussion entre notre témoin et l’un des principaux recruteurs de YOR Health en Suisse romande: "Ce que tu dois faire, c’est payer ton set de produits pour pouvoir les tester… Et après ? Quand tu veux les revendre, tu invites …On va prendre un exemple : C’est Cédric qui t’a invité,  tu commences, tu prends le set à  600, Cédric va toucher 20%, soit 120 dollars. Et par la suite, il va toucher à vie entre 5 et 10% de toutes tes commandes, mais il ne s’occupe plus de toi. C’est toi qui va faire tes commandes. Pourtant, il continue à toucher de l’argent parce que c’est lui qui t’a fait entrer dans la société. C’est cela qu’on appelle du résiduel.  Alors si tu engages à ton tour un ami, qui va prendre un premier set. Tu vas toucher le 20%. Ensuite, à vie, tu vas toucher 5 à 10%. Cédric, lui, va aussi toucher 5 à 10% des ventes de ton ami.  Le but est d’avoir la plus grande organisation possible, jusqu’à l’infini."

L’infini a la forme de pyramides chez YOR Health. Gagner beaucoup d’argent, cela paraît simple, a priori: vous devenez un "représentant indépendant", vous payez des frais  d’inscription,  vous devez acheter des produits pour votre consommation personnelle ou les revendre avec bénéfice. Mais ce qu’il faut surtout, c’est  convaincre d’autres personnes d’entrer dans le système, d’acheter des produits YOR Health à leur tour. Ainsi, vous  touchez des commissions, directes puis résiduelles, sur une partie de toute la chaîne de recrutement qui va suivre. Mais notre témoin Nicolas rappelle qu'il y a une condition: "Il faut payer,  sortir l'argent, commander, commander toujours." Commander chaque mois des produits YOR Health, des sortes de compléments alimentaires  bourrés de vertus! Nicolas :  "En plus de ça, on a une pression incroyable de  la part du chef d’équipe qui nous dit de sortir 200 dollars et de recruter deux trois personnes pour se  rembourser la commande."

Pour Eric Jaffrain, expert en marketing non-marchand, YOR Health utilise "la religion financière…Le gourou s'annonce comme un prophète qui dénonce le monde actuel, qui est mauvais, et qui apporte la solution."

Dennis Wong, fondateur de YOR Health, lors de la conférence 2010 de la société. [RTS]Reconstitution: "Monsieur Dennis Wong, le fondateur, il est milliardaire. Comment il a fait? C’est hyper intéressant : 2000 clients dans ton business,  tu es millionnaire!  2000, c’est pas beaucoup. On est 7 millions en Suisse! La France n’est pas encore ouverte. Si tu as des amis en France, ils peuvent commencer le business pour toi. Le potentiel est énorme!"
Eric Jaffrain détaille le processus: "Le mot d'ordre de YOR Health est "enrichissez-vous!". Mais sous condition: il faut systématiquement acheter les produits YOR Health. Je suis donc lié à ce système. Il y a donc une adhésion de fait, voire de force, pour rester dans ce réseau."

Reconstitution: "Tu fais cela pendant dix ans et toujours avec deux par an. Tu as dix niveaux en dix ans. Tu te retrouves avec 1024 au dernier niveau, c’est mathématique! Tu  n'es pas loin de 1500 clients qui consomment pour 200 dollars de produits par mois, c’est le minimum.  Tu fais un chiffre d’affaire de 200'000 dollars! Comme tu touches le 10%, tu es à 20'000 dollars par mois! C'est énorme!"

20'000 dollars par mois? Cela a l’air facile. Mais ce qu’on ne dit pas à Nicolas, c’est que, chez YOR Health, la règle est la suivante: votre pyramide est divisée en deux; ce qui va rapporter le plus, ce sont des commissions d’équipe basées sur la branche la plus faible de votre édifice, celle qui a le moins gagné; le reste profite surtout à la société. Dans cette branche la plus faible, il faut cumuler au minimum 1000 recrues, qui  doivent avoir acheté pour 200 dollars minimum de produits la première fois. En pratique, il faudrait démarcher des milliers de personnes: 5'110 personnes si l’on admet que vous avez réussi à en  convaincue 1 sur 5. En cherchant bien dans les textes de YOR Health , on découvre qu’en octobre 2011, 65% de tous ses représentants indépendants n’ont reçu aucune commission.

Paolo Martinello, président du Bureau Européen des Unions de Consommateurs. [RTS]Ce système de marketing très particulier pose plusieurs  problèmes aux associations de défense des  consommateurs. Paolo Martinello, président du Bureau Européen des Unions de Consommateurs, le sait bien: "L’idée de la pyramide même est trompeuse, car à un certain moment, on va s'arrêter. Or, le message est de dire que le système de recrutement pyramidal ne va jamais se terminer; ce qui est une illusion sur un plan mathématique. Les consommateurs, à la fois acheteurs et vendeurs, adhèrent à ce système en pensant qu'ils vont gagner beaucoup d'argent."
YOR Health, c'est aussi un état d'esprit, comme le souligne notre témoin anonyme: "Quand j’ai adhéré au club, on m’a dit: "Bienvenue dans la famille." On est censé dédier toute sa vie pour YOR Health. On nous dit d'arrêter de regarder les médias qui, avec leurs lots de mauvaises nouvelles, nous pourrissent la vie. Il faut, au contraire, avoir une positive attitude."

Eric Jaffrain n’est pas surpris: "Cet esprit communautaire repose sur un désir de marketing tribale, de vivre avec des gens qui nous aiment et qui nous ressemblent. Cet esprit de famille est une attente énorme."

En Suisse romande, l’un des démarcheurs principaux de YOR Health  informe aussi les recrues par vidéoconférence, comme le montre notre reconstitution: "L’opportunité avec YOR Health c’est qu’on est dans un  marché en pleine croissance,  qui vous permet de décupler,  voire centupler vos gains. On va vous faire connaître le marketing de réseau et cette compagnie qui a une éthique et une philosophie incroyable: aider les gens dans leur santé."

Convaincue que ça va marcher, YOR Health  veut conquérir l’Europe. Le lancement officiel est prévu au 1er trimestre 2012. Mais il y a un léger souci, comme le souligne Paolo Martinello: "Cette pratique commerciale est interdite au niveau de l'Union européenne au moins depuis 2007. Une directive s'oppose à toute pratique commerciale déloyale ou trompeuse, avec une "black liste" de pratiques interdites qui comprend la vente pyramidale." 

Qu'en est-il en Suisse? Pour l’instant, ce type de réseau pyramidal, tel que YOR Health le pratique, n’est pas considéré comme illégal. Mais la possibilité sera ouverte à des concurrents ou à la Confédération de déposer plainte pour concurrence déloyale. La vente des produits YOR Health se fait par le biais de revendeur- sans formation dans la nutrition- qui peuvent les commander à prix réduit sur Internet pour les revendre à leur proches, par exemple. Question sous-jacente: ces produits sont-ils efficaces?  Inoffensifs ou pas?

Des compléments alimentaires plus que douteux

"Vous êtes ce que vous absorbez , pour être en bonne santé,  tout se joue dans notre système digestif, nous devons nous supplémenter": c’est en résumé la philosophie de YOR Health . La société propose actuellement une quinzaine de complémentaires alimentaires « d’avant-garde », destinés à vous aider à perdre du poids, à vous donner un maximum d’énergie, vous apporter des antioxydant, améliorer votre santé digestive, régénérer vos muscles…bref à  procurer un bien-être total. Le message, exprimé lors de la vidéoconférence d’un  démarcheur YOR Health,  est clair sur ce point: "Si vous voulez améliorer votre niveau de santé, il faudrait augmenter à 25 vos portions de fruits et légumes. Nous avons une solution pour vous, ce sont  des compléments alimentaires qui sont sûrs, approuvés, prouvés, contrôlés par des normes. On a la meilleure qualité possible."

Des produits vendus par YOR Health. [RTS]Le CompleteBurn, par exemple: selon YOR Health,  il aide entre autres à brûler les graisses, à modérer l’appétit. CompleteBurn soutient aussi la performance et l’endurance : intéressant pour des sportifs!  Mais Martial Saugy , directeur du Laboratoire suisse d'analyse du dopage, relève que "dans sa composition, on trouve un produit interdit par l'Agence mondiale antidopage,  l'octopamine. C'est un produit qui entre dans la liste des stimulants qui coupent les signaux de fatigue, de faim." Et de poursuivre: "Il y a aussi de la synephrine, qui n'est pas dans la liste de produits interdits, mais dans celle de surveillance du milieu sportif."
Et que dit la posologie du CompleteBurn? Vous pouvez prendre jusqu’à trois capsules par jour de CompleteBurn . après avoir testé votre tolérance à ce produit. De quoi inquiéter Martial Saugy: "Cette approche empirique, expérimentale mais fait plutôt peur.  C'est très difficile d'être son propre témoin. Si le but est de se retrouver comme un surhomme sur une course de 10km, je dirais que c'est vraiment n’importe quoi: attention les dégâts!"

Pierre Bonhôte, chimiste cantonal, Neuchâtel. [RTS]Vous manquez d’énergie, dans votre vie stressante, surchargée? YOR Health a la solution: Essentiel Vitamin: un  concentré de minéraux, d’enzymes, d’antioxydants, acides aminés et de puissantes vitamines. Pierre Bonhôte, chimiste cantonal (Neuchâtel) réagit: "Ce qui est frappant dans ce produit, c'est que le dosage des vitamines est extrêmement élevé. Au point qu'il dépasse les normes suisses, qui prévoient qu'on ne peut pas mettre dans un complément alimentaire, par dose journalière du  complément, plus que 300% de la dose journalière recommandée d'une vitamine. Ici, on a, par exemple, pour la vitamine C, 1667%; pour la vitamine D, on en est à 250% alors que la loi prévoit 150%. Pour la vitamine B12, on bat tout les records: on est à 3333% de la dose journalière recommandée; on est très largement au-dessus du seuil autorisé par la loi et en plus ça ne sert à rien!"

Jacques Diezi, toxicologue, professeur honoraire, UNIL. [RTS]Jacques Diezi, toxicologue, professeur honoraire, UNIL, confirme:"Il n’y a pas de nécessité d’amener de tels suppléments vitaminés. Ces apports continus peuvent nuire à la santé, comme l'ont démontré des études américaines. Cela dit, il y a certaines parties de la population qui a peut-être besoin des suppléments vitaminés. Mais il faut les identifier en tant que tel et non arroser à prix élevé la population avec des produits qui, pour l'essentiel, ne sont pas nécessaires dans une alimentation normale."
Actuellement, en Suisse, ce produit n’a pas non plus les autorisations nécessaires pour être vendu en pharmacie ou droguerie.

Reconstitution vidéoconférence: "C’est le haricot magique! Il va vous aider à diminuer toutes les douleurs musculaires causées par l’exercice physique ou la maladie. C’est aussi un puissant antiallergique pour des personnes qui auraient de l’asthme."

Ce "haricot magique", c’est le YOR Repair, qui contient entre autres des extraits de fruits et légumes, d’algues, des vitamines, sans oublier des enzymes. Sur le site de YOR Health, l’un des démarcheurs de la société en Suisse romande témoigne de sa guérison: des problèmes d’inflammation du tendon rotulien, pendant des années. "Ces produits sont incroyables, mes douleurs au genou ont nettement diminué en seulement quelques jours."

Martial Saugy, directeur du Laboratoire suisse d'analyse du dopage. [RTS]Martial Saugy, directeur du Laboratoire suisse d'analyse du dopage, relativise: "Le témoignage parle quasiment d’un miracle. Certes, pour un sportif c'est toujours intéressant de prendre un certain nombre de vitamines bien ciblées. Mais d'une manière générale, ce sont des allégations extrêmement subjectives et assez éloignées de la réalité."
 

Kurt Hostettmann, expert pharmacognosie, phytochimie. [RTS]Pour vous aider à vous sentir bien de l’intérieur et agréable à regarder de l’extérieur, YOR SuperGreens vous fournit des nutriments, une dose vous apporte l’équivalent du pouvoir antioxydant de 24 fruits et légumes! Un argument que Kurt Hostettmann,  expert pharmacognosie, phytochimie, se montre plus que sceptique: "Je trouve cet argument tout simplement grotesque. Il suffit de prendre quelques fruits et légumes par jour et on aura un apport suffisant. Lorsqu'on a trop d'antioxydant, on parle de pro-oxydant qui peut accélérer le vieillissement, provoquer ou accélérer le cancer au lieu de le prévenir. Pour l'heure, les doses précises d'antioxydant n'ont pas été clairement définies; il faut donc être extrêmement prudent avec ce produit. Personnellement, je n'y goûterais même pas."
"Qui devrait prendre des enzymes?", demande YOR Health. "Tout le monde a besoin d’enzymes, depuis un nouveau-né qui rentre  de l’hôpital qui n’est pas allaité,  jusqu’à n’importe âge", répond DicQie Fuller, conseillère scientifique de la société.

Le monde va mal, on digère mal, on élimine mal. Selon  YOR Health,  nous avons tout intérêt à prendre des enzymes digestifs sous forme de compléments alimentaires pour atteindre une santé optimale. Et des enzymes,  il y en a dans plusieurs produits.

Florence Authier, diététicienne diplômée, Espace Nutrition. [RTS]"C’est une argumentation qui est très séduisante, notamment pour les personnes souffrant de troubles digestifs, de ballonnement, reconnaît  Florence Authier, diététicienne diplômée, Espace Nutrition. Mais on recommande ces enzymes uniquement pour des personnes qui auraient de problématiques médicales au niveau du pancréas." Et comme nous ne sommes pas tous pareils, YOR Health propose les premiers compléments alimentaires avec enzymes conçus pour coller aux besoins de votre organisme : YOR Health 1, 2 ou 3 ou 4. "Normalement, ce n’est pas nécessaire dans une alimentation standard, pour des personnes en bonne santé."
Ces compléments alimentaires contiennent aussi de la riboflavine. "La riboflavine, c'est de la vitamine B2, explique Florence Authier.  Une vitamine apportée par une de ces capsules en quantité comparable aux besoins nutritionnels pour une journée. Là, il est recommandé de consommer plusieurs capsules par jour. Or, en Occident, dans une alimentation usuelle, on n'est pas du temps en carence en riboflavine. On n’en a pas besoin."

Autre slogan de YOR Health: "La nouvelle génération en nutrition est arrivée!" Jacques Diezi met en garde: "Toutes ces affirmations faites par YOR Health ne sont pas soutenues par des preuves scientifiques. La Food and Drug Administration américaine ne permet pas de dire qu'on peut traiter ou prévenir des maladies avec de tels suppléments.

Reconstitution vidéconférence: "L'efficacité de ces derniers est garantie à 100% sur tout le monde, c'est testé cliniquement soutient pourtant YOR Health."

"C'est une argumentation agressive, relève Florence Authier. Mais dans les faits, on ne dispose de peu de preuve scientifique. Une seule étude a été menée auprès d'une vingtaine de personnes âgées au Japon. C'est un groupe spécifique, avec une alimentation bien différente de la notre. C'est insuffisant. Or il faut plusieurs études et contre études, menées dans des conditions différentes. A nos yeux, ce n'est pas fiable."

En outre, pour Pierre Bonhôte, chimiste cantonal (Neuchâtel), "ces produits cumulent de nombreuses infractions au droit suisse: leur étiquetage n'est pas rédigé dans la langue nationale, il ne mentionne pas un certain nombre d'indications obligatoires pour les compléments alimentaires et il porte des allégations de santé ou de prévention de maladie interdites par la législation suisse ou nécessitent une autorisation de l'OFSP. Tout ce système de promotion via internet fait qu'il existe une zone grise. Mais les personnes qui sont actives dans ce domaine et qui en font la promotion doivent être enregistrées auprès de nous. Sinon, elles sont en infraction." Cela veut dire qu’actuellement en Suisse. toute personne qui vend ou fait la promotion de ces produits YOR Health  sans être enregistrée risque une amende."

A à Florence Authier de conclure: "Il peut arriver qu'on recommande de supplémente à certaines personnes qui auraient des carences, par exemple en fer, en calcium. Mais une supplémentation générale, pour tout le monde, en partant du principe qu'on ne peut pas couvrir nos besoins nutritionnels avec l'alimentation me semble être une fausse bonne idée."

Parmi tous les  compléments alimentaires YOR Health, seuls ceux qui contiennent des probiotiques présentent un peu plus d’intérêt aux yeux de nos experts:  si, malgré un bon apport en fibres, vous avez toujours des problèmes de digestion, les probiotiques sont un petit plus pour améliorer la flore intestinale. Il y a actuellement des recherches scientifiques intéressantes, mais pas suffisantes pour affirmer que les probiotiques ont systématiquement une réelle vertu thérapeutique.

Des prix élevés

Des compléments alimentaires vendus par YOR Health. [RTS]Combien coûtent les produits YOR Health?  Pour nous faire une idée, nous en avons commandé: YOR Essential Vitamin: environ 53 CHF; SuperGreens: env. 44 CHF 50; YOR Repair: env. 32 CHF; YOR Probiotics advanced Formula: env.46 CHF 50. Vous commandez cela par Internet, vous ajoutez les frais d’envois, de manutention, de douanes, vous en avez là pour environ 245 CHF!

Réponse de YOR Health

ABE avait bien sûr invité un représentant de Yor Health à venir sur ce plateau  pour nous expliquer différentes choses. Une réponse écrite est finalement parvenue de Californie. Concernant d’abord l’octopamine, qui est sur la liste des produits interdits par l’Agence mondiale antidopage: YOR Health affirme que le CompleteBurn n’est pas destiné à des athlètes de haut niveau, et qu’il ne fera pas partie de sa nouvelle gamme destinée au marché suisse.

Les enzymes digestifs, ensuite, tellement importants pour YOR Health: la société sait très bien que notre législation ne les admet pas dans les compléments alimentaires; cette ligne de produits ne sera pas non plus destinée au marché suisse. Enfin le système pyramidal: YOR Health est convaincue qu’il n’est pas illégal du tout : "Aucune commission n’est versée pour le simple recrutement", ce qui est vrai. "Nous faisons clairement la différence ente clients et distributeurs". L’enquête d’ABE montre le contraire! L’un des recruteurs de la société en Suisse romande l’écrivait il y a une semaine sur Facebook: "Nous avons des produits de malade et un grand groupe de personnes compromises…."

Confusion entre SuissePhone et Swisscom

Suite à une séquence consacrée il y a trois semaine à l’opérateur SuissePhone, ABE a reçu une avalanche de courriels et courriers, de  personnes souvent âgées (ou de leur parenté) qui se sont retrouvés contractuellement liées à SuissePhone sans l’avoir voulu! Nouveau témoignage:

Les centrales téléphoniques se ressemblent généralement. Les jeunes gens qui passent les appels sont aimables, patients et surtout : formés pour entretenir une conversation avec des interlocuteurs qui n’ont rien demandé.

A travers la Fédération Romande des Consommateurs. nous avons obtenu l’enregistrement d’un entretien original entre une personne âgée et une opératrice Suissephone: "Bonjour madame, je vous appelle par rapport à votre abonnement téléphonique, Madame. Je voulais savoir : vous êtes toujours abonnée chez Swisscom pour votre connexion fixe? […] Aujourd’hui Madame, on prend contact avec tous les abonnés SWISSCOM sans exception pour vous faire bénéficier d’une heure de téléphone."

Une heure de conversation gratuite pendant 12 mois, cette offre a séduit de nombreuses personnes comme notre téléspectateur Jose Manuel Ramos. Lors de l’appel en septembre, a dit oui à la proposition et depuis il n’arrive plus à se dépatouiller de SuissePhone: "J’ai répondu à une question précise: voulez-vous un cadeau? Et pas, voulez-vous changer d’opérateur et encore moins voulez-vous changer de Swisscom à SuissePhone. Rien de cela n'a été prononcé. C'est une moquerie vis-à-vis des personnes car on les induit en erreur. Après ils vont se défendre en disant qu'il y a eu confusion… Je suis musicien et dieu merci, j’entends très bien, et je n’ai pas pu me tromper : je parlais avec Swisscom  et point."

Monsieur Ramos n’est pas du genre à se laisser faire, le lendemain du téléphone, il résilie le contrat de SuissePhone par express et recommandé, mais au lieu d’un accusé de réception, il reçoit 15 jours plus tard une facture de 22 CHF 90. Mais son aventure ne s'arrête pas là: "Donc j’ai renvoyé la facture, encore une fois avec des photocopies et je pensais que c'était terminé. Mais non. En octobre je reçois une lettre acceptant la résiliation. Ah! Enfin, je suis libéré. Le harcèlement a pris fin. Mais non. Le 17 novembre, je reçois la même facture avec une majoration de 3%, et  m’avertissant que si je ne le payais pas rapidement il y aurait encore 30 CHF de plus."

Monsieur Ramos s’énerve. Il re-photocopie et renvoie la facture à SuissePhone en exprimant son agacement et sa détermination à ne pas payer. "J’aimerais qu’ils me fichent la paix  et qu’ils restituent l’argent aux gens. Et il y en a beaucoup et ça leur servirait de leçon.  Et s’ils pensent que je leur dois 22 CHF 90? Je rigole. J’ai dépensé bien plus en temps et en timbres depuis tout ce temps."

SuissePhone, un démarchage téléphonique contestable?  Entretien Arben Ademi, directeur SuissePhone (disponible en vidéo)

Un système de vente pyramidale interdite

Un système de vente pyramidale interdite

Des compléments alimentaires plus que douteux

Des compléments alimentaires plus que douteux

Confusion entre SuissePhone et Swisscom

Confusion entre SuissePhone et Swisscom

SuissePhone, un démarchage téléphonique contestable? Entretien Arben Ademi, directeur SuissePhone (disponible en vidéo)

SuissePhone, un démarchage téléphonique contestable? Entretien Arben Ademi, directeur SuissePhone (disponible en vidéo)